Si créer du contenu sur internet devenait mon métier…


Ceci est la suite d’un article que j’avais déjà publié et que tu peux retrouver en cliquant ici.

Créer mon entreprise, être ma propre patronne, vivre de mes passions… Bien sûr, j’y réfléchis, et de plus en plus.

Je n’aurais pourtant jamais cru me retrouver dans une telle situation. Lorsque j’ai commencé à rédiger des articles de blogs, c’était comme une thérapie, parce qu’il fallait que ça sorte, tout ce que j’avais en moi, mes émotions, mes ressentis. J’avais besoin d’extérioriser, rien de plus. Et puis les choses ont évolué, j’ai ouvert un nouveau blog, celui-ci, que j’aime tant, Blogdunepartageuse. J’ai fait des rencontres et tout ça a pris une autre ampleur. Comme je te le disais dans un article que j’ai publié assez rapidement après l’ouverture de ce blog, il m’a rendue ambitieuse.

Au départ, mon ambition n’était pas forcément professionnelle. J’avais surtout un élan d’envies assez nouveau et intense. Enormément d’idées, de projets et beaucoup de créativité que je ne soupçonnais absolument pas avoir en moi.


C’est un choix que j’ai fait. Un choix qui n’a vraiment pas été facile. J’ai réduis considérablement les heures de garde d’enfants que je faisais pour avoir du temps chez moi et écrire. Je suis très préoccupée par le regard que porte l’autre sur moi et sur mes décisions. Travailler sur internet, écrire et avoir l’idée de ne faire « que ça » par la suite, c’est très mal vu. Mes proches s’inquiétaient, ne comprenaient pas exactement ce que je voulais faire puisque le monde d’internet n’est qu’un vaste terrain inconnu pour eux. Moi même, je me lançais dans l’inconnu alors j’avais peur de vouloir réellement tenter l’expérience. Je ne savais pas exactement comment j’allais m’y prendre, ni comment je réussirai à gérer mon temps, justement. Et puis beaucoup pensent que travailler chez soi, qui plus est avec les réseaux sociaux etc… C’est équivalent à ne rien faire. Alors j’étais un peu perdue.

Après presque deux ans, je peux enfin parler de la + grande leçon que j’ai appris de cette activité :

Au delà même de la qualité de ce travail, tu n’imagines pas (sauf si tu le fais aussi) le temps que ça prend ! Gérer les réseaux sociaux, écrire, relire, corriger, relire, publier et recorriger (Je n’avais jamais fait autant de fautes de ma vie, j’étais persuadée d’être au top et tellement pas…).
Répondre aux commentaires, aux demandes, aux messages privés.
Retoucher (écrits, photos, projets), ne pas être satisfaite, recommencer

Je te jure que c’est vraiment beaucoup de travail ! Les créateurs de contenu sont loin d’être des fainéants, vraiment !

J’ai même tenté de faire quelques vidéos, j’ai réalisé un montage vraiment moyen (j’ai envie de dire, plutôt naze) et ça m’a pourtant pris des heures !

Et puis, en + de gérer tout ça, il faut croire en soi !

Il y a tellement d’autres contenus. Alors, même si on ne souhaite pas se comparer, parfois on tombe sur un article, une idée qu’on avait et qu’on aurait aimé écrire et proposer, également. Et puis on se dit : « C’est déjà là, ça ne sert à rien que je le fasse. » Ou bien, même : « Je n’aurais pas pu faire aussi bien. »

Lutter pour ne pas se penser nulle ou pour croire en ce qu’on vient de faire, c’est un grand travail aussi.
Pour les personnes sujettes à l’anxiété et au doute, comme moi, c’est parfois de la torture.
Croire en ses projets et les mener à bien, ce n’est pas facile… Surtout lorsqu’on veut se professionnaliser. Parce qu’on aura, en +, la pression du revenu à la fin. Et que si ça ne plaît pas, si on déçoit, on a plus à perdre qu’avant.

C’est d’ailleurs ce qui me fait le + peur.
Quand je publie un article et que je n’ai pas autant de retours positifs qu’avant, je remets toujours tout en question et je m’autosanctionne beaucoup. Je suis capable de supprimer du contenu, de supprimer des projets, de ne plus y croire même…

C’est une perpétuelle remise en question et des doutes envahissants. Je ne suis vraiment pas la première à le dire.

Alors, je t’en prie, si jamais tu t’es déjà dit d’un créateur ou d’une créatrice de contenu : « C’est facile d’être toujours la journée sur son ordinateur dans son canapé. » Dis-toi bien que même si on fait tout ça de notre canapé, c’est super difficile ! Et je pense que toutes celles et ceux qui ont déjà essayé de le faire sérieusement pendant quelques mois pourront te dire la même chose.
Hein les copines blogueuses, on est bien d’accord ? C’est un sacré boulot ?!

Au moment où j’écris cet article, je n’ai jamais été aussi proche de me lancer ! Et, à la fois, je n’ai jamais eu autant de doutes sur mes projets.

Hier, j’ai commencé une « formation » (plusieurs entretiens pendant quelques mois) pour concrétiser mon projet et, potentiellement, créer mon entreprise et vivre de ce projet.
Mon projet ? L’écriture. Ecrire des livres (pour petits et grands), proposer du contenu sur mon blog, sur les réseaux sociaux, échanger avec ma communauté, proposer de partager mes connaissances et mes apprentissages sur certains sujets. Voilà, en gros, vivre de toutes ces heures de travail.
Le but de cette formation, c’est de mettre mes idées au clair et de croire en moi, et ce n’est pas gagné.
Quand j’aurais achevé tous mes rendez-vous, nous ferons un bilan pour décider : Je me lance ? Ou pas.


Quelques minutes après mon entretien (téléphonique #coronavirus), j’étais ravie : Ca y est, ça bouge ! Je vais me lancer ! Je vais me faire accompagner, c’est génial !

Et dans les heures suivantes : Justine, tu rêves, tu n’as aucun talent, tout ça existe déjà, tu n’as rien à apporter. J’étais même à deux doigts d’effacer plein de projets presque achevés. (Je n’y crois pas forcément beaucoup + là, tout de suite, mais je sais que je ne dois pas les supprimer parce que je risque de le regretter.)

J’en rêve toujours. Je travaille, beaucoup. Je m’entraine, en écrivant tout un tas de contenus différents. J’écris beaucoup, ça c’est sûr. Les moments où je doute le plus, ce sont les moments ou je n’ai pas écrit depuis trop de temps. Alors je m’entraine, de nouveau, à écrire. Et puis, je me dis : Y’a un potentiel…

Tout ce que prouve cet article (je me le prouve à moi-même, surtout), la conclusion de tout ça, c’est que pour y arriver, pour en faire son métier, pour atteindre ce rêve, et bien il faut travailler.


Dis-moi si tu souhaites que je te reparle de ce projet et de comment je me sens à l’idée de m’en approcher ?
Dis-moi si, toi aussi, tu as envie d’en faire un métier, ou bien si tu en fais déjà un métier et comment ça se passe, dans ta tête ?
Je te remercie de m’avoir lue jusqu’ici.

Je te dis à très vite ! ♡

3+

23 thoughts on “Si créer du contenu sur internet devenait mon métier…

  1. Bonjour Justine,
    est ce que je peux te poser une question qui ne manquera pas de paraitre stupide surement? (mais la honte ne m’a encore jamais tué…) Que signifie concrètement  » créer du contenu »? je n’arrive pas à visualiser cette expression que je lis depuis des lustres et qui reste un total mystère pour moi…. Merci d’avance!

    2+
    1. Coucou : )
      Ta question est loin de me paraître stupide, il n’y a aucune question stupide, d’ailleurs.
      Disons que j’emploie ce terme parce que je ne m’enferme pas dans une catégorie (blogueuse, par exemple). Dire « créatrice de contenu » équivaut à dire « écrire, photographier, filmer et poster sur internet ». Certains disent influenceurs (je n’aime vraiment pas ce terme), d’autres disent vidéaste, blogueur, instagramer, photographe, dessinatrice, illustratrice, graphiste…. Moi je sais que beaucoup de choses me passionnent et que j’aimerais juste partager ce qui me passionne sur le moment sur internet, et donc partager un contenu qui me ressemble.
      J’espère que mon explication est claire, ce n’est pas forcément facile d’expliquer. : )
      Merci à toi de m’avoir lue : )

      2+
      1. Merci pour ta réponse. Finalement ce n’est « jamais » que publier quelque chose sur un support internet …. bien entendu j’imagine qu’il est sous-entendu que ce contenu, quel qu’il soit, soit de préférence « de qualité », d’où un travail plus approfondi et soigné qu’un « simple » article d’un blog lambda… Bref, je trouve que c’est un peu un mot fourre-tout, finalement!
        Ce qui compte, c’est que ce que tu fasses te plaise, et si ça plait à plein de gens c’est encore plus génial!
        En tout cas quel que soit ton contenu j’aime bien te lire et je vais continuer! 😉

        1+
        1. Si je réussis à créer un contenu de qualité, j’ai tout gagné, bien sûr. Je fais au mieux, je travaille chaque jour pour m’améliorer en tout cas : )
          Merci beaucoup, je suis contente que ce que je propose t’intéresse, et c’est réciproque!!

          0
  2. Coucou Justine,

    Oui, oui, OUI écrire du contenu est du travail BEAUCOUP de travail ! Et ce n’est pas parce qu’un travail n’est pas rémunéré que ce n’est pas du travail (je pense aux femmes ou hommes au foyer par exemple…). C’est vraiment dur d’oser affirmer un travail qui ne nous rémunère pas dans notre société, d’oser affirmer qu’on souhaite se lancer (« ah mais ça paye un blog ? ah mais écrire, créer du contenu c’est bien beau mais peu de personnes en vivent… etc etc). Alors BRAVO !

    Je te comprends dans tes interrogations, tes doutes, tes remises en question. Alors je vais te dire ce que j’essaye de me dire quand j’arrive à être ma meilleure amie et pas la petite voix de la société qui m’autocensure ou m’autoflagelle… La qualité d’un contenu n’est pas à quelques fautes d’orthographe près. Oui, on fait des fautes et alors ? Sous prétexte qu’on ne maîtrise pas entièrement une langue, notre parole ne vaut rien ? Sous prétexte qu’on a laissé quelques coquilles, tout est à jeter ? Je préfère un million de fois lire un texte qui me touche, me prend aux tripes, me fait réfléchir, m’inspire avec quelques fautes qu’un texte grammaticalement parfait qui ne me fait ni chaud ni froid. Personne n’a lu mon contenu donc ça veut dire qu’il ne vaut rien ? Non, non et encore non c’est qu’il n’a pas encore été découvert, et ça ça prend du temps. Personne ne réagit à mon contenu, je monologue toute seule, ça sert à rien ? Non, non et encore non beaucoup ne commentent pas et pourtant ça leur fait quelque chose, ils en parlent peut-être même avec leurs proches d’ailleurs. J’ai reçu des retours négatifs, je suis nul·le. Et bien, tout le monde ne peut pas être d’accord et ça veut dire que ton contenu a au moins eu le mérite de faire réagir, réfléchir. La critique peut être constructive, on s’améliore. Ce qui plaît et ne plaît pas est subjectif. Et les commentaires méchants gratuitement, on zappe et basta.

    Alors bravo pour tout le travail que tu as déjà accompli sur ce blog et ailleurs, ne t’arrête pas sur un chemin qui te plaît et continue de rêver et de travailler comme tu l’as si bien dit 😉

    2+
    1. Avant tout, un grand merci pour ton soutien.. Je viens justement de lire ton article qui parle à peu près du même sujet (de la rémunération et d’un travail qui nous plaît comme écrire), d’ailleurs je le conseille à toutes les copines qui lisent mes commentaires !!! : )
      Woua… Et ben j’espère que tu arrives souvent à être ta meilleure amie et je suis contente que tu aies partagé ces phrases motivantes et positives avec moi.. Ca me touche réellement et me donne vraiment envie de poursuivre mes rêves. Tu as raison sur tout la ligne, quand ça vient du coeur et des tripes, je le dis depuis le début pourtant (parfois j’oublie), c’est forcément beau et utile et ça touchera d’autres coeurs. Alors il faut s’accrocher… !
      Merci encore ! Je suis très reconnaissante de te « rencontrer » et de lire tout ce que tu as à nous offrir, toi aussi. :’)
      A très vite ♡

      1+
  3. Bonsoir Justine,

    Merci beaucoup pour ton article. Je t’encourage fortement à créer ta propre entreprise pour que tu puisse faire ce dont tu as envie et que tu rêves, chose que tu ne peux pas faire lorsque tu es une simple employée. Il faut que tu mettes tes talents en valeur, tu as déjà fait énormément de progrès en créant un nouveau blog avec un nouveau desing. Il faut que tu te fasses plaisir et que tu n’écoutes pas personne, seul ton intuition et ton cerveau car c’est seulement toi qui te commande et pas les autres fais-le et tu verras que tu vas réussir, il faut que tu fasses tout ce qui se passe dans ta tête.

    A bientôt.

    1+
    1. Woua, merci beaucoup pour tes encouragements Daniel, c’est précieux pour moi. Je te remercie pour tout ce que tu m’offres (ton temps, tes dons, tes gentils mots) et sache que ça me motive beaucoup à concrétiser mes envies et réaliser mes rêves. : )

      1+
  4. Les réflexions que tu as sont celles que je pourrais avoir bien évidemment… Quand le doute nous envahit perpétuellement, que veux-tu… Cela dit je préfère douter (preuve que je réfléchis un minimum) que de foncer tête baissée. Le tout est de trouver un juste équilibre et de ne pas laisser ce fameux doute devenir paralysant !
    Laisse-moi te dire une chose : il y a de la place pour CHAQUE PERSONNE sur Internet. C’est un monde vaste, mais infini et n’importe qui peut s’exprimer (même si le sujet semble avoir été abordé maintes fois). Tout sera forcément formulé différemment parce que derrière ce contenu il y a un individu unique, qui a sa propre façon d’écrire, de voir les choses. La personnalité fait le reste 😉 Et ta personnalité est incroyable !
    Je confirme que créer du contenu quel qu’il soit n’est pas de tout repos, loin de là. Depuis que je fais de la rédaction web, je vois le temps que ça prend d’écrire un bon article bien structuré (outre la recherche des idées, des sources fiables). Les gens peuvent lire les articles en diagonale, ils les « scannent » pour aller plus vite. Ils ne se rendent pas concrètement compte que ça prend facile 2-3 heures (quand l’inspiration est là 😂).
    En tout cas c’est chouette si tu as la possibilité de faire un bilan, j’espère que ça va grandement t’aiguiller et te booster ! Je crois en toi 🎊✨

    Gros bisous

    1+
    1. Tu as tout à fait raison, il faut trouver le juste milieu. Ne pas se dévaloriser, croire en soi et avancer avec prudence, en travaillant, en apprenant, en s’améliorant… : )
      Je suis du genre à dire ça aussi, qu’il y a de la place pour tout le monde, et puis (tu me comprends, j’en suis sûre) quand il s’agit de moi, c’est une autre affaire…
      Ma personnalité est incroyable… Alors ça, c’est bien la première fois qu’on me le dit et tu ne peux pas savoir comme ça me touche. Je crois que chaque personnalité est incroyable et merveilleuse, mais je ne m’étais jamais dit que la mienne était précieuse… Merci :’)
      Tu as raison, rares sont les personnes qui prennent le temps de vraiment lire, surtout sur les blogs, mais il en reste, et rien que pour ces gens là, qui lisent, et encore plus pour celles et ceux qui commentent, il faut continuer… Offrir ce qu’on a à offrir au monde et partager tout ce qui peut faire du bien… Tout ça me motive encore plus à réaliser mes rêves. Alors je te remercie pour ton soutien depuis tout ce temps, et je ne cesserai jamais de te remercier parce que ça m’aide énormément à avancer! On réalisera nos envies, toi et moi, ensemble : D
      Merci encore ♡♡

      0
  5. Wooh, bel article, vraiment. Moi aussi, je sors d’une formation pro concernant la création d’entreprise et c’est un pas à franchir. Il faut réaliser ses rêves, ses envies et ne pas écouter les autres, enfin les ondes négatives qui gravitent autour du projet et de toi. Être cheffe d’entreprise, c’est vraiment bien, mais cela demande beaucoup d’implication. La passion reste le moteur de toute belle entreprise. Courage, tu y arriveras.

    xoxo

    1+
    1. Merci beaucoup pour ce gentil commentaire très motivant !
      Je vais m’accrocher à mes rêves et tout faire pour que ça se concrétise. : )
      Je te souhaite le meilleur pour tes projets.
      Merci encore d’avoir pris le temps de me lire et de m’écrire. : D

      0
  6. Monter des vidéos c’est vrai que c’est hyper chronophage, même si on veut faire juste un petit effet de flou tout bête, ça peut vite prendre du temps ! On s’en est bien rendus compte avec mes camarades de master ! Mais on va plus vite quand on connaît les techniques, qu’on les maîtrise, et qu’on sait ce qu’on fait (et surtout que les images ont été bien tournées et que le son est bon, ça commence par là !).

    Je pense que ça serait très intéressant d’avoir ton ressenti sur ton avancée et je pense surtout que ça pourrait aussi te faire du bien ! Je le vois bien moi-même avec mon défi d’écrire mon roman tous les jours : l’autre jour j’ai publié le premier « journal d’écriture » et ça m’a aidée à voir que je m’en sortais pas mal, mine de rien !

    1+
    1. Merci beaucoup d’être passée me lire et d’avoir pris le temps de me livrer ton ressenti : D
      Bien sûr, je pense que pour les vidéos, tout doit être une question d’exercice et d’apprentissage.. Je suis loin d’être calée sur le sujet ahah
      Oui tu as raison, tenir un journal et partager l’avancée de ses projets peut faire beaucoup de bien. Tu as bien fait de le faire ! Je vais réfléchir à ce que je pourrai partager aussi. : ) Et je te souhaite plein de force et je t’envoie plein de bonnes énergies pour ton roman alors. Va au bout, surtout, c’est merveilleux : )

      0
  7. Ouhaou ! C’est exactement ça ! Je découvre ton blog et j’ai voulu commencer par cet article. Je ne regrette pas !
    J’en suis au même point que toi si ce n’est que je ne me sentais pas de commencer un blog sans être accompagnée. Et j’ai tergiversé pendant 2 ans ! avant de me lancer en toute fin d’année. Et pour l’instant et bien je ressens la même chose : des jours je me dis que c’est ça qui me fait vibrer, envie d’écrire tout le temps (j’écris depuis toujours, je suis aussi une grande lectrice), parfois je me relève le soir parce qu’un truc me passe par la tête (il faut que je mette un cahier à côté de mon lit!) et d’autres jours je suis découragée en me disant que ça ne va pas marcher.
    Je crois que ces états d’âmes sont normaux et nous font avancer malgré tout.
    Alors oui, ce serai sympa d’avoir de tes nouvelles sur ce thème… ou d’échanger directement si le cœur t’en dit

    1+
    1. Ca me touche tellement quand quelqu’un me dit qu’il/elle s’est renconnue dans ce que je raconte : ) C’est exactement pour ça que j’écris, d’ailleurs. Pour qu’on se sente toutes moins seules.
      Oui, c’est exactement ça. On oscille entre surexcitation, gros espoirs, doutes et envies d’arrêter… Mais je crois que tout ce qui manque, c’est la confiance en soi. Faisons nous confiance et continuons. Comme on me le dit souvent : Si ça touche une seule personne, c’est déjà que ça sert à quelque chose : )

      0
  8. Il faut croire en ses rêves! Toujours! Et tout faire pour s’en rapprocher.
    Leur donner vie n’est pas si simple mais toujours s’accrocher, croire en soi. Il y aura des bons moments et d’autres moins, mais c’est tout ça aussi construire, grandir.
    Je te souhaite d’y arriver, ta passion est inspirante.
    Et hâte d’en savoir plus sur ton / tes projets aussi.
    Grosses bises Justine

    1+
    1. Merci infiniment pour tes encouragements, c’est vraiment précieux pour moi. Je n’oublierai jamais ce genre de mots que j’ai reçu. Que j’y arrive ou pas, si je me lance, c’est grâce à ce genre de messages, c’est grâce à vous. Alors merci beaucoup!!! ♡

      0
  9. Coucou ma Justine ! Oh que oui c’est du travail tout ça ! Et de la remise en question, et des doutes, et finalement un travail sur soi. Je pense que si je pouvais choisir ma « meilleure vie professionnelle de rêve », je voudrais travailler depuis chez moi sur les contenus de mon blog, écrire des livres sur l’optimisme, l’estime de soi, le bonheur… Lire et écrire, partager… Tu vas me dire que c’est un peu ce que je fais déjà, avec le côté enseignement et formation de mon métier, et même avec le côté recherche de mon métier… et oui c’est vrai ! La différence à mon avis est peut-être au niveau de la pression… entre celles que tu te mets quand tu es à ton compte, et celle que les autres te mettent quand tu bosses pour autrui avec des contraintes et des règles qui ne sont pas obligatoirement les tiennes. Et les objectifs, qui ne sont pas toujours les tiens, et qui peuvent empiéter sur tes propres envies et besoins. En tout cas, je me dis que j’ai trouvé un métier qui correspond pas mal à ce que voudrais faire idéalement donc c’est déjà pas mal même si ce n’est pas parfait ! Je pense que je tenterais peut-être l’aventure si j’étais seule, au moins sans enfant, sans prêts à rembourser, etc. En attendant, j’essaie de plus en plus concilier vie perso et vie pro, de les mettre plus en harmonie. Et qui sait, peut-être qu’un jour je déploierai encore plus mes ailes 😉 En tout cas, je te souhaite plein de bonheur et de réussite dans ce bel objectif de vie que tu as là ! Je t’embrasse

    1+
    1. Je crois que je suis en train de me lancer pour de vrai… Et, moi qui, en temps normale, suis envahie de peurs, et bien là, je n’en ai presque pas, parce que j’ai l’impression d’être au bon endroit. Je suis sûre que tu tenteras un jour et je suis sûre que ça t’apportera beaucoup de bonheur! En tout cas, je te le souhaite de tout coeur ♡♡

      0
  10. Coucou Justine, cela faisait un moment que je ne voyais plus tes articles de blog dans mon flux wordpress (je ne sais pas trop pourquoi). Par contre je t’avais bien suivi sur insta et j’étais donc au fait que tu souhaitais vivre de ton blog et des réseaux. Je t’avoue que j’ai la même envie mais je suis à un stade beaucoup plus éloigné que le tiens. Je ne suis pas de formation, je n’ai pas de statut d’auto entrepreneur et surtout je n’ai pas cet élément différenciant que tu as : à savoir écrire des livres. Je ne peux pas m’empêcher comme toi de voir la montagne de travail devant moi, de ne pas me sentir légitime, de douter tous les jours. Bref, je ne sais plus ou j’en suis et je ne sais pas par quoi commencer. Je te félicite pour tout le chemin que tu as parcouru en tous cas, c’est vraiment pas facile, mais je suis sure que tu va sy arriver car tu as un projet solide et bien ficelé !

    1+
    1. Coucou : )
      Alors, j’ai fait pas mal de modifications pour professionnaliser mon site et j’ai notamment mis en place une Newsletter que je rédige moi-même. Ce n’est plus WordPress qui envoie les nouveautés de mon blog par mail. Si tu ne t’étais pas inscrite à cette nouvelle Newsletter, c’est la raison pour laquelle tu n’as pas reçu les derniers articles. Voilà tout.
      C’est drôle parce qu’en ce moment, je suis à nouveau dans une période de doutes, aussi. Je n’ai pas encore fait de démarches pour devenir auto-entrepreneuse, je préfère voir si ça fonctionne un minimum avant de me lancer officiellement. Et je t’avoue que je ne suis plus si sûre de moi. Mais si je peux te donner un conseil : ESSAIE.
      Tente, vois si tu arrives à travailler, si tu arrives à avoir quelques petits résultats, et ça te donnera déjà un aperçu. Tu n’as rien à perdre. : )
      Je t’envoie plein de bonnes ondes pour que tes projets se concrétisent !

      0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.