Mes petits secrets

On m’a plusieurs fois proposé, sur Instagram, de participer à des défis ou l’on révèle quelques détails sur nous, pour que les personnes qui nous suivent apprennent à nous connaitre mieux. J’avais préparé un article il y a un moment mais je ne trouvais jamais que c’était le moment de le publier, qu’il y avait plus important. Mais puisqu’on me le demande, alors c’est pour maintenant. 😺
Je ne sais pas si ce sont vraiment des secrets, en tout cas maintenant ils ne le seront plus, mais ce sont des choses que j’ai envie que tu saches sur moi, surtout si tu me suis assez régulièrement.


  • Je suis handicapée du genou.
    J’en ai déjà parlé (et il faut vraiment que je publie l’article à ce sujet que j’avais écrit pour mon ancien blog !) mais je tenais à le préciser parce que c’est quelque chose de très présent dans ma vie, malheureusement. Ca m’empêche de faire pas mal de choses, ça me fait souvent mal et ça peut éviter le fait que ce soit empiré de prévenir les gens.
  • Je suis très timide, ou non, plutôt introvertie.
    Je ne sais pas du tout si ça se voit ici… Mais il faut le savoir. Quand je rencontre quelqu’un pour la première fois, en général, c’est très difficile pour moi de parler, d’être à l’aise. Il me faut un temps d’adaptation (un loooong temps d’adaptation), il faut qu’on m’apprivoise, en quelque sorte, pour que je sois plus à l’aise. Et ce, depuis toute petite.
    Faut croire que je suis hyper sauvage, en fait…
    J’en reparlerai sûrement.
  • Je ne connais pas mon père.
    Je n’ai aucun mal à en parler et cela ne me fait pas souffrir. Quand je le dis, parfois certaines personnes deviennent assez mal à l’aise, comme si ils avaient fait une boulette en parlant de mes parents. Mais sache que je l’ai toujours très bien vécu. Evidemment ça m’a causé quelques différences, dans mes relations aux hommes par exemple, et puis ça m’a donné une sacrée peur de l’abandon, mais en soit, je crois que je n’en ai pas souffert, parce que j’avais d’autres hommes dans ma vie et que ma mère s’en est très bien tiré toute seule.
  • Je ne sais pas faire de vélo.
    Et oui… J’ai un peu honte et je suis surtout triste de ne pas savoir. Mon papi a voulu m’apprendre à en faire, je ne sais plus exactement quel âge j’avais. Tout ce que je sais c’est que, comme pendant toute mon enfance (et même encore maintenant pour certains sujets) j’étais une vraie flipette. J’ai essayé, j’ai réussi d’ailleurs. J’ai avancé sur 4 , 5 ou même 6 mètres, ou peut-être même plus. Ensuite je me suis arrêté. Et tout doucement, comme au ralenti, j’ai basculé sur place sur ma droite… Et je suis tombée dans le talus. Et voilà, je n’ai plus jamais voulu monter sur un vélo de ma vie….
    Je sais, même moi, je me moque de moi-même quand je repense à cette scène ahahah
  • Je déteste quand on dit quelque chose et qu’on ne le fait pas. 
    Alors ça, c’est quelque chose que j’ai beaucoup de mal à supporter, presque autant que l’abandon (non, quand même pas..). J’essaie d’ailleurs de ne jamais dire quelque chose que je ne pense pas faire et je suis tellement désolée quand ça m’arrive… Je m’en veux et je demande pardon des dizaines de fois.
    J’estime que c’est chouette que les gens qui m’entourent le sachent, ça évite des conflits, et j’irai même jusqu’à dire, des rancoeurs…
  • A l’école, on s’est souvent moqué de moi. 
    Le collège, c’était le pire. Je pense en reparler dans un article. Mais toutes les raisons étaient bonnes pour se moquer de moi. Je pense que le fait que je sois très gentille et que je pardonne tout (mais ça, c’était avant), étaient des raisons qui poussaient mes camarades à en profiter. Les pires hontes que j’ai ressenties, elles venaient de l’école et des personnes que je considérais comme des amis. (Parfois, les profs n’arrangeaient rien, et c’est encore pire, je crois.) Il faut dire que je ne savais pas vraiment choisir les bonnes personnes pour m’entourer, ça c’est sûr…
  • J’ai eu une adolescence compliquée, j’ai du l’affronter seule.
    C’est très intime et ça ne concerne pas que ma vie privée mais également celle de mes proches, notamment de ma mère donc je ne vais pas trop rentrer dans les détails. Mais, la vie a fait qu’à ce moment, je devais affronter les changements (de mon corps, de ma personnalité, de ma vie en général) complètement seule. Aujourd’hui, je sais que je suis qui je suis en grande partie grâce à cette période, alors je ne regrette pas de l’avoir vécue mais c’est la plus grosse épreuve que j’ai dû affronter jusqu’à maintenant.

C’est tout pour aujourd’hui, et c’est déjà pas mal, je crois… Je vais m’arrêter à 7, j’aime bien ce chiffre. Je ne sais pas vraiment si tu as appris des choses grâce à ces réponses, peut-être savais-tu déjà tout ça.
Je trouve qu’il y a pas mal de choses un peu tristounettes, mais j’avais envie de parler de sujets profonds, pas juste que j’aime beaucoup les pâtes, et je pense que tu préfères ça aussi, non ? 😺

A ton tour maintenant, de me révéler des petits secrets ? J’ai hâte d’en savoir plus sur toi, moi aussi… Je t’écoute (te lis)
💜

40 commentaires sur “Mes petits secrets

  1. Coucou Justine,
    C’est toujours amusant de lire ce genre d’article. Tu ressemble si bien à celle que j’ai appris à connaitre tout au long de tes articles !
    Je ne suis pas handicapée du genoux mais j’ai une double scoliose. Apprendre à vivre avec est un peu un défi !
    La timidité me connais bien, même si j’essaye de faire des efforts.
    J’ai horreur des choses que l’on fait à moitié. Si on commence, on finit !
    Voilà pour quelques anecdotes,
    Merci pour ton partage et à très vite !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! Merci beaucoup pour tes gentils mots 😺
      Oh mais oui ! Quand on a des problèmes au genou, le dos souffre beaucoup, je crois. On ne peut pas se baisser comme il faudrait etc… Bon courage !! J’ai découvert que j’avais le bassin de travers, mais j’ai de la chance, c’est facilement réparable avec une semelle. Je ne sais pas trop ce qu’on peut faire pour les scolioses en revanche..
      Ca nous fait pas mal de points communs alors, ça ne m’étonne pas trop.
      Encore merci et à très bientôt, oui 😽

      Aimé par 1 personne

      1. Notre corps est décidément mal fichu !!
        J’ai aussi eu des semelles un temps, j’espère qu’elles te soulageront.
        Tout dépend la gravité de la scoliose mais la meilleur solution est le corset et la kiné !
        Bon courage à toi aussi !
        Bisous

        Aimé par 1 personne

  2. Hello Justine !

    Merci pour ces petites confidence ! L’une d’elle fait écho à ma vie, j’ai perdue mon père quand j’étais en seconde et encore aujourd’hui plus de 13 ans après, quand les gens me demande « et ton père ? » et que je leur dit qu’il est décédé ils sont super mal à l’aise et s’excuse comme si ils avaient fait/dit une bêtise. Pourtant moi je le vis très bien, c’est pas de leur faute, ni de la mienne, c’est la vie … (et là je raconte la mienne ^^)

    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ma gentille Anais !

      Oh ça devait être bien plus difficile pour toi. Moi je n’en ai jamais vraiment souffert, j’étais trop jeune pour me rendre compte de tout ce qu’il se passait. (il n’est pas décédé, il ne fait juste pas partie de ma vie)
      Mais tu as l’air d’être très endurcie 👏🏻 C’est normal que les gens se sentent mal à l’aise, c’est quelque chose qui touche tout le monde ou presque, je pense.

      Et ben moi j’aime bien quand tu racontes ta vie, ça me permet de mieux te connaître, c’est tout ce que je souhaite. Alors merci à toi pour cette confidence 💜

      Gros bisous et à très vite 😽

      J'aime

  3. On se ressemble beaucoup plus que je ne le pensais en fin de compte : j’ai détesté le collège pour les mêmes raisons que toi, et je suis devenue timide à cause d’un évènement traumatisant psychologiquement fin primaire. Quand je suis rentrée au lycée, je pensais que tout allait s’arranger, ça a été une illusion pendant quelques mois avant que ce que je pensais commes des copines se retournent contre moi. J’ai fait une dépression, j’ai changé de lycée, j’ai redoublé ma première, etc … Un vrai parcours du combattant 😂 Donc j’ai aussi eu une adolescence difficile, je me suis « cherchée », aujourd’hui je ne peux plus dire que je suis timide à 100%, ça dépend de la situation, etc mais en tout cas je suis devenue beaucoup plus méfiante en amitié.

    Aimé par 1 personne

    1. Ah tu pensais qu’on était trop différentes ? Ahah
      Oh l’amitié… C’est un sujet très complexe pour moi aussi. Il faudrait qu’on en reparle ici. En tout cas j’espère que tu n’en souffres plus trop et que tu es bien entourée maintenant. Et puis ce parcours fait de toi ce que tu es aujourd’hui, je suis sûre que ça t’a endurcie et ça t’a permis de t’éloigner de gens qui ne te méritaient pas. 😽

      Aimé par 1 personne

  4. Le manque de confiance en toi c’est normal, vu que tu n’as pas eut l’équilibre dans ta vie en manquant d’un père, c’est souvent le père qui donne la confiance en soit à l’enfant, la mère apporte le côté doux, sociable,..

    Tu sais, les moqueries, je pense qu’au collège on l’a tous vécu, personnellement les trahisons d’amis, les moqueries j’ai connu et ça m’a permis de m’endurcir, et surtout de savoir sélectionner les amis proches, pour ne plus jamais être trahi.

    Pour le vélo, l’erreur que tu as faites c’est de ne pas être remonté sur ton vélo après la chute, l’accident de vélo c’est comme l’accident de voiture, faut remonter dessus, sinon on remontera plus jamais. J’ai eut un accident de voiture toute seule, ce jour là je n’ai pas eut d’autre choix, vu que j’étais seule de remonter dans la voiture un peu cabosser mais qui roulait encore, bon mis à part m’être fait poursuivre par les flics en sirène car je ne trouvais pas d’endroit où me garer, j’ai donc attendu la fin de la route et la vue d’une place, et les flics qui ne voulaient pas me laisser partir et moi qui leur gueulaient dessus en leur disant que j’avais l’aval d’un de leur collègue que j’avais vu le matin (en fait, la voiture n’avait plus de plaque d’imatriculation elle n’avait plus de devant et j’étais à 1h de chez moi, un samedi fin d’après midi et j’avais pas envie de rester sur place loin de mes enfants). Bref après les avoir bien disputé, et négocier ils m’ont laissé partir. bref tout ça pour dire que tu devrais réessayé pour le vélo, surtout que ça te donne un sentiment de honte et t’a pas à avoir honte, le fait de remonter sur un vélo te donnera confiance en toi et tu rendra fière.

    Pour ton adolescence compliqué et seule, j’ai moi même était seule et compliqué, une vrai rebelle, je répondais au profs (un peu comme aujourd’hui avec les profs de mes enfants… remarque je leur réponds car ils pensent être meilleur que moi , comme j’ai toujours dit, « si haut qu’on soit placé, on n’est jamais assis que sur son cul » (je suis vulgaire quand quelque chose m’énerve) .
    Je me bagarrais souvent, en même temps j’étais dans le pire collège de la ville, pas loin d’une cité très dangereuse où se passait des tournantes dans les caves, et où beaucoup de personne ont eut des soucis , style la famille ou toute une bande qui attendent dehors pour les attraper, les profs ne faisaient pas leur beau non plus.. .je n’ai personnellement jamais eut de soucis, je pense que le fait que je me bagarre et que j’avais un comportement un peu space, que je rigolais de tout, m’a sauvé, j’étais la fille qu’il fallait pas embêter, ah et je cassais les gens, j’ai toujours su leur faire du mal avec les mots, même encore aujourd’hui. On peut se moquer de moi, mais si la moquerie vise à me faire du mal… attention à ma répartie, je suis assez douée en ça… et en plus j’y met l’humour, ce qui fait que c’est encore plus marrant. Mais je suis une fille du sud, et ici, on a plutôt intérêt à savoir se défendre si quelqu’un nous gueule dessus, sont pas sympa les gens du sud est loool

    A très bientôt! bisous!

    J'aime

    1. Coucou.
      Pour le manque de confiance, c’est lié à plein plein de choses. J’ai eu pas mal de figures paternelles donc je ne sais pas si c’est uniquement lié à ça. Mais disons que j’ai fait de mauvaises rencontres et que ça n’a rien arrangé.

      Pour le vélo, tu as raison, j’aurais dû réessayer immédiatement. Mais j’étais une grosse flipette et pas très très courageuse quand j’étais plus petite ahah. Et maintenant j’aimerais bien, mais c’est la peur de me faire mal au genou qui me bloque…
      Woua quelle histoire ! Tu n’avais rien eu de grave alors ? Juste la voiture qui avait tout pris.. ?

      Effectivement, c’était plutôt une adolescence très mouvementée pour toi. Rien à voir avec la mienne pour le coup mais je vois le genre. Et j’admire les personnes qui savent remettre parfois les autres à leur place, surtout les professeurs, qui sont parfois considérés comme supérieurs alors qu’ils n’enseignent qu’une manière, et ne savent pas tout sur tout. J’aurais été incapable de m’imposer face à eux lors de ma scolarité.

      Merci pour tout ces retours en tout cas, et pour ton partage d’expérience. Je suis ravie de te connaître un peu mieux.
      A très bientôt 😽

      Aimé par 1 personne

      1. Non je n’ai rien eut de grave, mis à part le traumatisme de l’accident qui si je n’avais pas eut le choix de reconduire de suite, j’aurai mis plus de temps… après ça j’avais un peu peur de prendre l’autoroute.. mais avec le temps, la peur s’amenuise.

        Pour le vélo, je peux pas te dire que tu ne te fera jamais mal, mais si tu dois t’arrêter à cela, c’est dommage car la douleur est temporaire, et le bien être de savoir faire du vélo, la fierté que tu en ressortiras, ça vaut tout les trésor du monde.

        A très bientôt

        Aimé par 1 personne

        1. Finalement, c’était plutôt une chance que tu sois obligée de conduire ensuite… C’est grâce à ça que tu n’as pas lâché.
          La douleur est permanente en ce qui concerne mon genou, j’ai des gros gros soucis depuis 10 ans, j’ai même une carte handicapée ! ^^ Donc c’est pour ça que ça me fait peur.. Si c’était juste une chute qui m’égratigne, je n’aurai pas tant de crainte de me faire mal 😽

          Aimé par 1 personne

          1. Oui, finalement c’était un mal pour un bien, toute façon la vie fait bien les choses en général.

            Pour ta douleur, effectivement, je comprends ta peur, as tu essayé des choses pour ne plus sentir la douleur? les vieux trucs de grands mère ou les choses qui peuvent paraitre absurde? Je dis ça car pour nous, quand on a une maladie ou un soucis, on cherche, même dans les solutions les plus bizarre .
            Une année aucun spécialiste ne trouvait ce que mon mari avait, il avait la gorge comme du papier de verre, aucun médicament ne faisait effet, on lui a mis une caméra dans la gorge, on voyait le problème mais on ne pouvait le résoudre. L’histoire a duré trois mois, beaucoup d’argent (les spécialistes c’est très très très cher) la perte de temps, et finalement un jour je suis revenu avec une pierre que j’avais trouvé dans une boutique et que le vendeur m’avait conseillé… une semaine après il n’avait plus rien
            Peut être que ce n’est pas la pierre, peut être que c’est l’effet placebo, peut être que.. mais j’ai appris dans la vie qu’il fallait trouvé ses propres solutions, et qu’il y a toujours toujours un truc pour nous aider, il suffit juste de le chercher.
            J’espère que tu trouveras ta solution pour ton genoux, ne perd jamais espoir en te disant « non rien ne m’enlèvera la douleur » sinon tu pars déjà perdante, dit toi « je trouverais quelque chose qui m’aidera », ça s’appelle la pensée positive aussi, ça marche du tonnerre et c’est gratuit

            Aimé par 1 personne

  5. Coucou ! J’ai bien aimé en apprendre plus sur toi. Étant donné que tu es une hypersensible ça ne m’étonnes pas que tu sois introvertie ! Je l’ai longtemps été également mais heureusement avec l’expérience de la vie j’ai su apprendre à surmonter quelques peurs, même si je reste encore plus introvertie qu’extravertie, j’arrive à vaincre ma timidité la plupart du temps.
    Qu’est-ce que je pourrais donner comme secret sur moi…… pas facile hehe 😅 j’ai encore une dent de lait 😂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou 😺 Je suis heureuse de lire que tout ça t’a intéressé, j’ai toujours tellement peur d’embêter mes lectrices quand je parle de moi… Merci beaucoup !
      C’est sûr que l’hypersensibilité joue beaucoup… Mais je me suis bien améliorée aussi. Enfin je crois que ça dépend des périodes et aussi du temps. (ceux qui ne connaissent rien à l’hypersensibilité me trouveraient bizarre quand je dis ça) Si il fait beau, je suis beaucoup plus ouverte aux autres que lorsque tout est gris..
      Wouaaa ! Elle doit être toute pitite !? Elle est visible ou elle est plus au fond ? Génial, j’avais déjà entendu que c’était possible mais je n’y croyais qu’à moitié.
      Merci pour ton petit mot et ton secret héhé 😽💜

      J'aime

  6. Hello !! Pour ton genou j’espère que ça va quand même, perso j’ai des problèmes (articulations hyper fragiles) et donc je sais ce que c’est d’être limité… 😦 Sinon pour les autres points je suis un peu comme toi, sauf que je suis assez extravertie pour le coup !!

    Des bisous :*

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! Ca va, je suis habituée. Mais je publierai un article dans lequel j’explique tout ce qui m’est arrivé, c’est riche en rebondissement ahah
      C’est une maladie spécifique qui te donne des soucis aux articulations ? Et ce sont toutes les articulations ? En tout cas on se comprend, alors. Bon courage 😽
      Merci 💜

      Aimé par 1 personne

      1. Je lirai ça alors !!!
        Pas vraiment, enfin pas que je sache ! C’est juste que lorsque je me cogne même pas fort, surtout aux genoux et chevilles, j’ai des douleurs qui restent pendant des jours là où d’autres personnes n’ont même pas mal. C’est dur à expliquer et à faire comprendre que je ne suis pas une chochotte mais qu’il y a vraiment une douleur :/
        Courage à toi aussi, et à très vite !!! Des bisous :*

        Aimé par 1 personne

  7. Je ne connaissais rien de tout ce que tu as écrit donc c’est justement l’occasion d’en apprendre plus sur toi. Je t’avouerai que tu devrais vraiment retester le vélo, j’en fais tous les jours et j’adore ça ! Ça permet de se détendre et de faire de jolies balades qui ont une saveur différente que celles faites à pied (ou encore pire en voiture). C’est vrai que ce sont des choses plutôt tristes que tu nous livres mais cela fait partie de la vie, de ta vie et je le comprends entièrement. Merci pour ce partage ! ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis contente si ça t’a plu. 😺
      Oui je testerai sûrement de nouveau, un jour ou mon genou ne me fera pas trop souffrir, sûrement.. C’est clair que j’adorerais faire des balades à vélo. Mais sinon, un jour j’achèterai un tricycle pour adulte et puis voilà, y ‘en a des pas trop laids 😺
      Merci à toi pour ton retour 💜

      Aimé par 1 personne

  8. Hello !
    C’est courageux de dire tout ça sur toi ! 🙂
    Personnellement, je me reconnais dans certains points, notamment pour la timidité, le fait d’être peureuse et les moqueries à l’école.

    Je suis aujourd’hui encore très timide mais ça s’améliore. Pour les peurs, euh… on va dire que ça stagne, malheureusement. J’ai peur d’énormément de choses qui peuvent parfois m’empêcher de faire certains trucs. Et c’est pas génial…
    Pour les moqueries, je dirais que c’est surtout parce que je n’ai jamais pensé et vu le monde, les choses, de la même manière que les autres. Alors on m’a très souvent dit (primaire et début collège surtout) que je vivais dans le monde des Bisounours. Ça me faisait très mal mais avec « l’âge » (je mets ça entre parenthèses parce que je suis encore lycéenne donc ça va pas chercher bien loin XD), je me suis dit que je préférais vivre dans le monde des Bisounours que dans le leur qui devait être très terne et stressant. (D’ailleurs, je compte poster un jour un article sur mon blog intitulé « Le monde des Bisounours VS le monde réel » pour ma petite revanche personnelle.)
    Au collège, j’ai eu une amie (ma meilleure amie en plus) qui, de la sixième à la troisième, n’a pas arrêté, par son sarcasme, de me rabaisser et de me faire sentir comme une moins que rien. J’avais beau lui dire que ça pouvait faire du mal aux autres, elle n’arrêtait pas parce que c’était son mode de fonctionnement avec tout le monde…

    Enfin voilà ^^’
    Nouveau petit racontage de viiie !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou !
      Merci beaucoup pour ce retour qui me touche. J’ai l’impression qu’on fonctionne un peu de la même manière. Trop gentille, douce et qui souffrant beaucoup du moins conflit. Je te comprends parfaitement !
      Au collège, c’était aussi ma « meilleure amie » qui me faisait le plus de mal. Elle me parlait une semaine sur deux. Elle trouvait des prétexte pour me rejeter sans arrêt et je me retrouvais seule dans la cour de récré.
      Avec le recul, je comprends que le problème venait d’elle, et qu’elle ne s’aimait pas du tout elle, alors elle faisait subir toutes ses frustrations et douleurs aux autres. Ca ne veut pas dire que je trouve ça plus normal, mais pourrait peut-être lui pardonner un jour.
      Après tout, c’est grâce à tout ça que je suis devenue plus méfiante ensuite (ok, peut-être un peu trop…)
      En tout cas, ça me fait toujours très plaisir de lire que je ne suis pas seule dans ce monde là, et que la douceur est une valeur importante pour d’autres aussi. Enchantée et merci de faire partie de ce monde là 😻💜

      Aimé par 1 personne

      1. Coucou ! 🙂
        De rien. 😉
        Oui, j’en ai l’impression aussi.
        Aïe, pas très agréable tout ça… Oui, on comprend après où se situais vraiment le problème. Ce n’est pas toujours nous.

        Ah ah ♥ Oui, la douceur fait partie intégrante de mon quotidien. ^^ de rien, merci à toi pour ces articles !

        À bientôt ^^

        J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s