Je suis dys ? Zèbre ? Ou même Asperger ?

Voilà maintenant environ 3 ans que je cherche, chaque jour un peu plus, à mieux me comprendre et me connaître.
J’ai déjà fait un long chemin et je sais mieux me définir. Je suis capable d’écouter mes émotions et de les associer à ce qu’il faut, en général, pour ensuite vivre sereinement avec celles-ci…

Et puis j’avais besoin de me coller une étiquette tout de même, parce que c’est toujours + simple de mettre un mot, unique, sur notre front. Pour moi, c’est « HYPERSENSIBLE », ça me va si bien, ça me rassure, ça me colle à la peau.

J’ai continué mes recherches de développement personnel, j’ai continué à creuser en ce qui concerne l’hypersensibilité. Et puis en le voulant ou non, d’autres mots sont revenus, très souvent : Zèbre… Dys… Asperger ?
Je me sentais proche de tous ces mots, j’avais l’impression de me reconnaitre dans certains aspects de ceux-ci. Alors je me suis dit : Est-ce que je suis ça aussi, et ça ???
Et comme je vois tout comme des signes que m’envoie l’univers, je trouvais ça dingue. Je faisais forcément partie de ce petit pourcentage de personnes… Non ?

Tout ça m’a amené à des lectures et un mot s’est encore démarqué : la surefficience mentale. C’est le fait de penser vite et trop, en gros.
Je me souviens qu’il y a quelques mois, je me rendais compte que je me parlais sans arrêt dans ma tête, et puis que je passais d’une idée à l’autre en un rien de temps, que tout était lié mais en bazar, un flot de pensée permanent qui, parfois, m’épuisait ou m’angoissait. Ma vie était dirigée depuis toujours uniquement par ma pensée.


Si je te parle de tout ça, c’est parce que je suis sûre que tu me ressembles beaucoup, et que tu dois te reconnaître dans ces mots, toi aussi.
Et il faut bien avouer que lorsqu’on arrive enfin à mettre un mot sur tous ces questionnements, c’est un grand soulagement… (Ah donc je ne suis pas folle, ou bête ? J’ai juste un truc en +…)

Il y a des détails qui sont communs à tous ces mots : Les émotions débordantes, le fait d’être passionnée, l’empathie naturelle, la sensibilité, le fait de vivre tout plus grand, plus fort…


Nous sommes tous uniques, nous pouvons nous reconnaître dans un tas de termes différents.
Je crois que le plus important, c’est juste d’apprendre à bien se connaître, et de savoir ce qu’on vaut.
Savoir se définir par ce qu’on est, et non plus par ce qu’on fait.
Et être soi.


Alors, toi, qui es-tu ?
Tu y arrives un peu mieux, maintenant, à te présenter en quelques mots ?

Tu peux me rejoindre sur
HelloCoton
Facebook
Twitter
Instagram

A très vite
😽💜

49 commentaires sur “Je suis dys ? Zèbre ? Ou même Asperger ?

  1. Coucou ma fille
    Je sais que tu es en tout cas hypersensible et le fait de se parler dans sa tête en permanence par moment doit être usant alors tu le sais moi la méditation m aide beaucoup dans mes moments difficiles Petit Bambou aide beaucoup à gérer ses pensées et à les dompter sans les supprimer alors que peut être cel pourrait t aider encore
    Bises mon petit zèbre

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou mon paparrain !
      Oui c’est usant et parfois, ça peut aussi être utile, ça donne plein d’idées. Mais le pire reste le soir au moment ou il faut dormir et qu’on ne peut pas mettre pause. C’est clair et net qu’il faut que je me remette à méditer, ça m’aidait beaucoup pour le sommeil.
      Merci pour le petit rappel. 😽
      Gros bisous, je t’aime 🦓

      J'aime

  2. Coucou ma belle, je commente rarement, mais je lis régulièrement tes articles 🙂
    J’ai découvert que j’étais zèbre/surdoué/HP etc. Il y a 6 mois maintenant chez une neuropsychologue (ça m’a coûté 400 balles ><), ça a été bizarre au début je n'y croyait pas, parce que je ne me sentais pas légitime et puis maintenant ça va mieux, j'arrive à ne pas me définir QUE par ça, car c'est aussi ça qui me faisait peur de n'être plus que cette étiquette. Maintenant, je suis moi, avec toutes mes facettes, et le zèbre en fait partie mais il n'est pas la seule. Bisous ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! Ca me fait très plaisir de savoir que tu me lis. 😻
      Oh 400€ !! Punaise ! Voilà pourquoi je ne suis pas prête d’être diagnostiquée…
      Bien sûr, on ne peut pas être juste un mot ou deux. Chaque être humain est tellement riche intérieurement. Mais c’est bon de le savoir, rien que pour mieux se comprendre.
      Merci pour ton témoignage, j’espère qu’il sera un jour possible d’accéder à ces informations sans dépenser autant d’argent… Je trouve ça honteux, presque.
      Je t’embrasse 💜

      J'aime

  3. En général, je n’aime pas trop non plus qu’on me colle des étiquettes ou qu’on le fasse avec les autres. Mais sur ce point là, je suis bien contente d’avoir trouvé un terme précis… Je suis hypersensible. Ce mot m’a soulagé, véritablement. Ce qui m’a rassuré ensuite, c’est que je suis loin d’être la seule à avoir cette particularité ! Par contre, c’est un mot dont je n’avais jamais entendu parler et d’un coup, il est devenu comme…à la mode… Est-ce parce que beaucoup de personnes l’ont découvert tous en même temps et osent en parler ? Est-ce qu’il est utilisé parfois de façon « abusive » ? Toi comme moi, on sait que l’hypersensibilité, c’est bien plus qu’une extrême sensibilité. C’est tellement plus… Et tu décris très bien tout ça dans tes articles et posts ❤ Bisous ma jolie Justine !

    Aimé par 1 personne

    1. Je pense, effectivement, que ces mots ne sont pas là juste pour nous coller une seule et unique étiquette sur le front mais sont juste des pistes, des chemins qu’on emprunte pour être capable de mieux se connaître et se comprendre et découvrir ensuite, les multitudes de mots qui nous correspondent aussi.
      En ce qui concerne la mode des hypersensible, je suis d’accord avec toi. Je dois avouer que lorsque j’en ai parlé sur mon ancien blog, je croyais être une des seules à le faire. Depuis que j’ai celui-ci et que je rencontre beaucoup de gens qui me ressemblent, je le vois beaucoup, et c’est parfois décourageant d’ailleurs. On se demande même si on l’est bien alors que bien sûr, c’est évident ! Mais il est employé parfois par des gens qui ont l’air pourtant bien différents.
      Tu as raison, c’est plus que ça, c’est une grosse partie de nous et ça entre en compte dans plein de domaines de notre vie. Dans tous les cas, c’est tout de même bien d’en parler avec ceux qui comprennent comme toi, ça rassure et ça permet d’être plus en paix durant les tempêtes.
      Merci pour ton adorable mot. Gros bisous 💜💜

      J'aime

  4. Coucou,
    Très sympa ton article. Personnellement je ne suis pas fan des étiquettes, je suis une femme avec une philosophie de vie bien à elle amoureuse de la vie.
    Je te vois beaucoup parler de livres, etc…mais je me pose une question quand tu parles de ce qui est de la dyslexie, d’asperger, etc…est ce que tu as déjà essayé de te faire diagnostiquée ? Ma maman travaille avec des enfants et adultes atteint de ce genre de troubles donc je connais bien.
    Je suis moi même très légèrement dyslexique
    Bisous 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou,
      Merci beaucoup pour ce gentil mot. Bien sûr qu’une seule et unique étiquette est trop réductrice, et que nous sommes tous bien plus qu’un mot. Je suis d’accord avec toi.
      J’aimerais beaucoup me faire diagnostiquer mais comme tu peux le lire dans un commentaire précédent, cela a l’air de couter très très cher et je n’en ai pas du tout les moyens pour le moment. Si c’est le cas un jour, je le ferai avec joie. En tout cas tout ce dont je suis sûre, c’est que je suis surefficiente. Après pour les autres termes que j’emploie dans l’article, c’est à creuser avec des professionnels, évidemment 😽
      A très vite 💜

      Aimé par 1 personne

  5. Toujours aussi intéressant de te lire 😉 les étiquettes je connais que trop bien j’ai 34 ans et je commence doucement à les enlever comme un pansement que je n’ose pas retirer de peur d’avoir mal. Les étiquettes sont parfois réconfortantes et le fait de se découvrir et qqfois compliqué en tout cas pour moi. Mais c’est Primordial ! Alors merci pour cet article car je me reconnais bcp dans ce que tu dis (les pensées qui n’arrêtent jamais, l’hypersensibilité, les insomnies à force de trop penser…) Merci ma belle 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup 😺 Bien sûr, un mot qui nous ressemble n’est pas un mot qui nous défini. Ils soulagent mais il faut toujours garder en tête que nous avons plein d’autres mots qui nous collent à la peau et que personne n’aura exactement les mêmes, c’est ça qui est beau chez chaque être humain.
      Ravie que tu te sois reconnue, ça ne m’étonne pas. « On attire à soi ce que l’on est. », si ça peut t’amener vers des pistes de réflexions qui t’aideront à mieux te comprendre, je serai très heureuse d’avoir apporté un peu d’aide. Avec grand plaisir 😽💜

      J'aime

  6. Merci pour ce bel article Justine, je crois que nous sommes de êtres mouvants et ce pour toute la durée de notre existence…l’essentiel étant bien de pouvoir se redéfinir en permanence 😉 signé: une hypersensible assumée qui s’est sortie du fond du trou grâce à l’auto-amour.
    Ps: quelle est ta définition de zèbre ? Ça m’intéresse !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi pour ton petit mot. Tu as raison, je pense que nous changeons tout au long de notre vie et qu’il est difficile de se donner une seule et unique définition, bien qu’il y ait quand même quelques critères qui ne changeront sûrement jamais et qui font vraiment partie de notre vie, mais on ne peut pas en avoir la certitude, tout de même.
      Alors mes recherches sur les zèbres n’ont pas été très poussées, parce que je me suis plus concentrée sur d’autres termes et surtout la surefficience. Mais certains disent que c’est la même chose. Apparemment c’est surtout un mot qui veut dire « surdoué ». MA définition ? Je ne sais pas, je devrais faire encore quelques recherches. Mais j’ai l’impression que ce sont surtout de grands hypersensibles avec de grands pouvoirs 😽

      J'aime

  7. Coucou,
    J’aime beaucoup ton article, et il me parle particulièrement… Il y a quelques mois une amie m’a prêté le livre « Je pense trop » et ça m’a complètement retourné ! Je me savais déjà hypersensible et je me découvre HP… Du moins je crois, d’où mon travail sur moi. (j’ai pour l’instant trop peur de me faire dépister, peur de la réponse = oui 😲 ou non… Et alors je suis quoi ???)
    Quels sont les livres que tu as lu ?
    Merci beaucoup pour cet article 😘
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou et merci pour ton gentil mot. Je suis heureuse de voir que l’article t’a intéressé et plu.
      J’ai lu pas mal de livres de développement personnel et pas mal d’articles sur tous ces sujets. En ce qui concerne la surefficience, c’est également le livre -Je pense trop- qui m’a bouleversé et j’ai lu tout de suite après -Je pense mieux-. Je n’ai eu aucun doute quant au fait que j’étais concernée par tout ce qu’elle explique.
      Pour le dépistage, ce n’est pas forcément toujours utile. Si tu es sûre de toi, c’est qu’il y a de grandes chances pour que ça soit toi. Paraît-il que ça coûte une fortune de faire ces tests, alors pour l’instant je ne les ferai pas non plus. Si un jour c’est plus accessible, pourquoi pas. Le tout est de savoir, toi, qui tu es. Même sans mettre un mot en particulier dessus, juste bien te connaître, et tu as l’air d’être pas mal avancée sur ce chemin, c’est l’essentiel.
      Merci encore à toi, gros bisous 💜

      Aimé par 1 personne

  8. A vrai dire je me suis sentie différente des autres depuis mon enfance. Je savais que j’avais déjà un côté très artistique (toujours en train de dessiner, etc), et je suis tombée par hasard sur un article il y a 4-5 ans et j’ai découvert que j’étais hypersensible, c’est la seule particulartité que je me connais à ce jour. Même si ça a ses avantages, ça comporte aussi ses inconvénients comme le fait d’être incompris ou encore la gestion des émotions, de mon point de vue en tout cas. Bisous 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Je suppose qu’apprendre que tu pouvais mettre un mot sur ces maux t’a rassuré et fait du bien également ? Je l’espère en tout cas. C’est bien d’être différente, même si on l’est tous, mais avoir encore plus de particularités, de critères bien à nous et moins communs, c’est encore plus chouette ! Il faut juste composer un peu plus avec les autres, et donc ça prend du temps. Mais une fois qu’on accepte, et qu’on comprend que certains ne pourront jamais nous comprendre (et tant pis pour eux, finalement) je pense que c’est juste merveilleux. 😽
      Merci pour ton petit mot 💜

      Aimé par 1 personne

  9. Un bel article, merci Justine. Je crois que j’ai encore du mal à me définir, à me présenter… je le fais souvent en relation avec les autres (je parle du fait d’être maman, d’être une compagne, je parle de mon métier, donc de ce que je fais…) mais parler de ce que je suis est plus difficile, je ne sais pas si c’est parce que je n’ose pas ou parce que je ne me connais pas assez ou les deux. Je pense quand même pouvoir dire que je suis quelqu’un de sensible, d’attentionnée, de positive… et ça me met mal à l’aise de dire des choses positives lol (je comprends encore mieux pourquoi je suis en train de lire « devenez narcissique et sauvez votre peau » lol). Je suis aussi une grande stressée, une inquiète, une qui manque de confiance en soi, une qui cogite beaucoup… Bref je me rends compte que j’ai bien progressé pour me décrire parce que j’en donne des mots… peut être parce que je me le permets ici avec toi et avec ta communauté bienveillante ! C’est peut être aussi le fait de ne pas dire mais d’écrire, et d’être cachée derrière un écran ! C’est peut être plus facile de se livrer dans ces conditions finalement. Mais je ne sais pas à quelle étiquette tout cela correspond ! Ah si je sais : moi 😉 Bises

    Aimé par 1 personne

    1. Merci pour ce retour sincère et touchant. Je t’avoue que je suis assez surprise que tu manques de confiance en toi, je ne sais pas pourquoi, je ne pensais pas. Et puis finalement, on a tous nos failles, nos fragilités. La solitude et les livres de développement personnel m’ont permise de me connaître mieux, je ne sais pas si c’est la recette qui s’adapte à tout le monde. Dans tous les cas, je suis loin d’être allée au bout de ce chemin et j’ai encore plein de choses à découvrir sur moi-même. Tout ça pour te dire qu’à partir du moment ou tu VEUX apprendre à mieux te comprendre, tu as fait le plus gros, ensuite le temps fera les choses. Tout ce que j’aimerais pour toi c’est que tu saches dire plus de choses positives que négatives. 😺 Je ne sais pas si tu avais vu mon article « L’exercice qui te donnera un peu plus confiance en toi », il m’a beaucoup aidé, je te partage le lien si tu veux : https://blogdunepartageuse.com/2018/10/08/lexercice-qui-te-donnera-un-peu-plus-confiance-en-toi/
      Et bien sûr, toutes ces qualités et ces petits défauts correspondent à une étiquette : TOI ! Tu l’as dit très justement. Et ce sont ces qualités et ces défauts qui te rendent merveilleuse 💜

      Aimé par 1 personne

      1. Tu as vu comme je cache bien mon jeu lol 😉 Je vais aller regarder ton article avec beaucoup d’intérêt ! Je sais que je suis sur la bonne voie et je sais que j’ai bien progressé déjà ! J’ai aussi identifié des leviers sur lesquels travailler, j’ai des lectures qui m’aident, la pratique de la méditation aussi (certains stages de 7mind me sont vraiment bénéfiques) donc tout est positif pour le moment 😉 Bisous ma Justine et merci pour tes mots !

        Aimé par 1 personne

  10. Coucou,

    très jolie article,qui fait ressorti ta douceur et ta sensibilité.

    J’ai été nominé pour le Liebster award, et je t’ai nominé à ton tour, regarde mon article du même nom, tu y verras en fin d’article les questions que je vous pose, quelque chose me dit que cela pourrait t’aider à mieux te connaître, les questions sont simples, mais fait travailler la psychologie,
    Tu n’es bien sur pas obligé d’y répondre, je n’aime moi même pas les chaines, mais on m’a nominé et j’ai trouvé cela marrant de participer.

    J’ai moi même fait un travail sur moi, il y a plus de dix ans, te dire que c’est fini est faux, en fait le travail sur soit dure toute une vie, bon courage, il y aura des hauts, il y aura des bas, mais le plus important c’est qu’il y aura une prise de conscience, et qu’en fait les meilleurs moment sont les moments les plus dur, car c’est là qu’on sait qui on est.

    A bientôt!!!

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou,

      Merci beaucoup pour ces gentils compliments ! Ca me touche beaucoup.

      Oh je vais aller voir ton article tout de suite. Il était dans mes articles à lire mais j’ai toujours tellement de retard… Tu fais bien de me le dire ici. J’ai hâte de découvrir tes questions, j’avais déjà participé à ce « défi » ici : https://blogdunepartageuse.com/2018/09/11/ma-premiere-interview-et-la-tienne/
      Promis, je vais y répondre, en commentaire ou en article, je vais voir, mais je vais le faire.

      Tu as raison, nous aurons des moments de grandes introspections tout au long de notre vie je pense et ce n’est pas forcément mauvais, ça permet de bien se connaitre, de toujours se réinventer et de s’améliorer. Les personnes qui font ce travail sont celles qui, je pense, tentent chaque jour d’être de bonnes personnes. Et rien que pour ça, on a de quoi être fière, non ? 😺

      Merci encore et à très vite, donc 😽

      Aimé par 1 personne

  11. Coucou !!! Au début, j’ai lu ton titre trop vite et croyais que tu avais écrit « asperge », je me suis dit « ok, elle a pété un plomb ! ». Mais au final super article, je me retrouve dans la description. C’est cool de voir que je ne suis pas la seule avec ces « symptômes » là !!

    Aimé par 1 personne

    1. Ahahahh j’aurais été capable, je crois de dire un truc aussi bizarre, juste parce que ça me fait rire. 😹
      Je suis contente si mon article a pu te permettre de te sentir un peu moins seule. On est très nombreuses dans ces cas là, finalement. C’est chouette qu’on puisse échanger ensemble là dessus 😽

      Aimé par 1 personne

  12. Les étiquettes… J’ai longtemps cherché ce qui était différent chez moi, bref je suis zèbre, multi potentielle, medium . Paradoxalement le fait d’avoir mis des mots sur ce que je suis m’a aidée à m’accepter et à me libérer du regard des autres. Je n’ai plus peur d’être moi. Gros bisous ma Justine 💙

    Aimé par 1 personne

    1. Oh medium ? J’aimerais bien en savoir plus. Tu serais partante pour en parler dans un article sur ton blog ? En tout cas, je suis tout à fait d’accord avec toi, c’est utile pour mettre un mot sur ce qu’on est, et ça, ça fait du bien.
      Merci pour ton retour, gros bisous 💜

      J'aime

  13. Hello ! 🙂
    Je viens juste de découvrir ton blog et il me plaît déjà ! 😀

    Ton article m’a beaucoup interpellée notamment parce que je suis moi aussi hypersensible et que j’ai, certainement comme toi, une pensée en arborescence. Et je ne sais pas toi, mais personnellement, je me suis toujours sentie à part des autres. Je me demandais pourquoi et qui j’étais.

    Bref, tout ça pour dire que le fait de s’auto mettre une étiquette comme par exemple HP peut effectivement être un bon moyen de se connaître et de savoir qui peut vraiment nous correspondre.

    Personnellement, je me sens réellement à ma place parmi les HP mais de savoir que je ne le suis pas, selon les tests et la norme me déroute un peu. L’étiquette de HP me convenait et elle expliquait enfin pourquoi je me sentais si différente. Mais après tout, on se met l’étiquette qu’on veut, si elle nous convient, c’est l’essentiel ! Alors dans ma tête, je me sens comme mes amis HP et j’aime bien cette idée. Ainsi, je me sens moins extraterrestre et je sais un peu plus qui je suis (parce que je présente néanmoins la majorité des « caractéristiques » des HP). Je trouve ça cool, je me comprends un peu mieux. 🙂

    Voilà petit racontage de vie. ^^’

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou 😺
      Enchantée alors, bienvenue.. Et ravie que mon article t’ait plu.
      Bien sûr, c’est comme si on se trouvait un peu plus, qu’on se comprenait un peu plus et ça fait beaucoup de bien.
      En ce qui concerne le test, je ne sais pas si il est vraiment fiable. Tu n’es pas la première personne qui me dit que les résultats l’ont étonné.
      Tu l’as fait où ? par curiosité. Et est-ce que ça t’a coûté cher ?
      En tout cas, tu es celle qui te connais le mieux, alors tu as raison de penser ainsi.
      Merci pour ce « petit racontage de vie », c’est ce que j’aime le + ici, découvrir les gentilles personnes qui me lisent. A très vite alors 😽

      Aimé par 1 personne

      1. Ah ah merci ! 🙂
        Oui, c’est tout à fait ça.
        Pour les tests, je les ai passés chez une psy et oui, ça m’a coûté cher. ^^’ Et en plus j’avais la grippe ce jour-là donc je devais être encore plus lente que d’habitude. X)
        Mais ma psy (qui elle aussi était persuadée que j’étais HP) m’a dit que parfois, on peut repasser les tests plus tard et se rendre compte qu’en fait, on l’est bel et bien. Le fait d’avoir grandi et mûri doit y être pour quelque chose.

        Ah ah tant mieux alors ! XD

        Aimé par 1 personne

        1. Merci pour ta réponse. Dommage que tu aies dépensé tant d’argent alors…
          Tu dis que tu étais malade ce jour là. Ca ne m’étonne pas que ça ai été plus compliqué que prévu. Le problème avec tout ça c’est qu’avec cette sensibilité gigantesque, on ne répond sûrement pas de la même manière en fonction des humeurs, des émotions, des sensations du jour… Alors c’est déjà complètement biaisé je trouve.

          Aimé par 1 personne

          1. Oui…
            Oui, ce sont juste des normes. C’est ça le problème. J’ai une amie qui a 129 de QI selon les tests et ils n’ont pas retenu le fait qu’elle était HP. Alors qu’elle l’est tout à fait, ça se voit beaucoup plus que pour moi.
            En fait, ce qui cloche chez moi par rapport à leurs tests, c’est que je suis d’une nature plutôt lente. Même si dans ma tête ça va très vite, mes réactions, c’est autre chose. ^^’ Parce que sinon, à tous leurs autres critères, je suis bien au-dessus de la moyenne.

            Mais bon. Ce ne sont que des estimations. Le plus important, c’est comment on se sent. 🙂

            Aimé par 1 personne

            1. Ah, c’est peut-être ça qui leur a donné de fausses pistes alors.
              En tout cas, ça nous fait encore un point commun ! ^^
              Mais on n’est pas lente, on prend le temps de bien faire et de savourer les moments, c’est différents héhé 😽

              tu as tout à fait raison, le + important, c’est de bien se connaître soi-même. 🙂

              Aimé par 1 personne

  14. Chère Justine, c’est un plaisir de te lire et de se retrouver dans beaucoup de tes mots.

    Désormais mon adjectif est : intense. J’ai compris que j’étais intense. Cela n’est ni bien ni mal. Lorsque j’aime, j’aime passionnément avec toute ma personne, mon cœur et mon corps comme chaque cellule de mon corps. Lorsque je décide de partir, de changer, je me lance sans regarder derrière. J’ai déménagé comme cela d’un continent à l’autre, mue par mon intuition et mon intensité. Elle me donne de la force cette intensité.

    Après lorsque je vomis mes tripes pendant des semaines quand des gens que j’aime s’en vont de ma vie, ça fait super mal aussi 😉 l’intensité est dans les deux sens !

    Je pense que le plus important est que nous arrivions à nous aimer comme nous sommes. Peut-être que tu aimes ton esprit avec toutes ses pensées ? J’ai appris à aimer mon intensité, même si elle peut choquer (surtout les personnes tièdes mais il n’y a rien de pire que la tiédeur 😉 …).

    Cela me fait plaisir que mettre des mots te soulage. Je me retrouve aussi dans cette focalisation sur le cerveau. Perso cela m’a aidée de descendre un peu et de découvrir mon corps, de faire du yoga par exemple. Je sais que tu ne peux pas trop bouger ton genou mais il y a peut-être une pratique qui pourrait te faire ressentir les choses dans ton corps plutôt que dans ta tête ?

    Je t’envoie plein de belles pensées chère Justine, reste comme tu es, sois fière de ton cheminement c’est très beau.

    Claire

    Aimé par 1 personne

    1. Oh, merci Claire pour ce très beau retour. Intense, c’est joli. Je crois que je pourrai employer ce mot aussi.
      Bien entendu, ça va dans les deux sens. C’est intensément bon comme ça peut être intensément douloureux. Mais oui, il faut l’accepter et s’aimer comme ça parce que je crois que c’est impossible de changer.
      On peut s’apaiser, mais on ne pourra pas devenir quelqu’un d’autre, c’est en nous. Bien que ça ne soit pas complètement notre identité, nous sommes bien plus que tout ça. N’est-ce pas ?

      Merci encore et je t’envoie plein plein d’amour 💜

      J'aime

  15. Moi je ne sait pas si je suis tout ça. Je sais que je suis très très très sensible. Ce qui me touche émotionnellement je ne l’oublie jamais. Ma mémoire remonte très très loin et même si je me réconcilie avec des situations, elles restent gravé à jamais. Je suis très emphatique et je peux penser à des gens que je ne connais pas pendant des mois ou des années. J’ai souvent la larme à l’oeil quand je pense à une copinaute qui a perdu la vie le jour de mon anniversaire il y a quelques mois par exemple. Ca me bouleverse et je suis resté sous le choc longtemps alors que j’avais moins d’interactions avec elle qu’avec toi par exemple. Les faits divers n’en parlons pas, ça me marque l’esprit et le coeur très profondement. D’ailleurs je ne supporte pas de regarder la télé car je ne choisi rien et ça m’énerve quand une image choquante ou violante surgit d’un coup. Je connais peu de films à cause de ça. Je n’ai plus confiance en les images et ce que les médias ou la télé, les films, dispersent… Je me suis souvent faite surprendre par des scènes violentes qui, même si elles sont joués, me marquent. Je deteste la violence. Si la caissière du supermarché est nonchalante ou méprisante, de mauvaise humeur… ça m’impacte beaucoup. Je suis une petite éponge. Je pleure facilement, je rigole aussi facilement. Je me sent très sensible, encore plus depuis que je suis devenue maman, encore plus depuis que j’ai perdue un enfant. Je me sent fragile mais comme j’ai vécu beaucoup de choses et que je reste debout et saine d’esprit je me dit que ça me donne aussi une force incroyable. Je suis très reconnaissante pour tout cela.

    Aimé par 1 personne

    1. Oh oui, c’est drôle que tu parles de mémoire. J’ai toujours l’impression que je n’ai pas une bonne mémoire, j’oublie un tas de choses. Mais les moments qui étaient forts en émotions, je ne les oublie jamais. Quand j’y repense, c’est comme si je les revivais tellement je me rappelle de tous les détails.
      Je suis bien d’accord avec toi, la télé est bien trop violente. Les médias en général le sont. Les actualités en fait, mais je refuse de l’accepter et je les fuis. Je le sais, c’est déjà suffisant. Pas besoin de le voir tous les jours, finalement. Ca nous use.
      J’ai l’impression que tu pourrais être en train de parler de moi. On est pareil sur tous ces points et OUI ça fait de nous des personnes très fortes. Parce qu’on a plus d’effort à fournir, justement, pour tenir le choc avec toutes ces étincelles autour de nous, tous les jours. Et on tient. Alors on est quand même des super-héroïnes non ??
      Dans le commentaire, juste avant, je te dis que je sens que tu es forte, et je le confirme.
      Merci pour tes mots magnifiques, et qui parleront à beaucoup d’hypersensibles je pense. :’) 💜

      Aimé par 1 personne

  16. Coucou !
    Pour ce qui est des pensées incessantes et des émotions débordantes, la méditation aide énormément. Depuis que je médite, ma vie a complètement changé, même si ça ne fait pas tout bien sûr (j’ai même utilisé la méditation pour accoucher, c’est dire).
    Pour ma part j’ai toujours été très sensible, le mot hypersensible m’est venu il y a seulement quelques années à la suite d’un évènement très douloureux ou ma différence avec les autres m’a sauté à la figure. Ça a été une révélation. Malgré cette sensibilité qui pourrait nous faire passer pour des personnes faibles, je trouve qu’elle est au contraire une force incroyable. Combien de personnes laissent enfermés leurs sentiments et ne s’autorisent pas à les vivre ? Personnellement je les vis, pour de vrai, et ils ne restent pas à l’intérieur de moi prêts à exploser à tout moment.
    Bisous ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Recoucou ! 😺
      La méditation.. Bien sûr.. J’avais remarqué pas mal de bienfaits lorsque je l’avais pratiquer régulièrement, et puis j’ai lâcher, sans trop le vouloir et j’ai du mal à m’y remettre. Pourtant, je sais bien que ça me ferait beaucoup de bien, ça va revenir !
      Je suis tout à fait d’accord avec toi sur le fait que l’hypersensibilité soit une grande force. Il suffit de l’apprivoiser et de savoir la gérer un minimum en étant à l’écoute de toutes nos sensations et là ça devient un pouvoir !
      On se comprend parfaitement.
      Merci 💜

      J'aime

  17. Bonjour Justine,

    Je voulais simplement te remercier pour tes partages. J’ai découvert ton site via Instagram, et je dois dire que j’adore lire des posts aussi vrais et naturels que tu sembles l’être. Cela fait du bien de voir que l’on peut être présent(e) sur les réseaux sociaux tout en restant fidèle à soi-même.

    Merci!

    Marie Schurmann
    Naturopathe
    http://www.lyon-naturo.com

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s