Les pressions qu’on subi toutes

Pas facile d’être une femme, hein ?
Pas toujours facile d’être un homme non plus. (ohlala oui j’ose le dire, et en plus je me dis féministe, attention)
Je ne suis pas de celles qui aiment dire que les femmes sont des oppressées et souffrent de harcèlement en tout genre chaque jour, non, parce que ça n’a jamais été mon cas et je ne diaboliserai jamais les hommes. Je ne fais pas de généralités, il y a des cons, et il y a aussi des connes.

Cependant, j’ai envie de discuter aujourd’hui de ce que les femmes peuvent ressentir face à certaines injonctions, parce que je ne parle que de ce que je connais et je suis une femme.


Etre belle

Pour beaucoup, être belle est égal à prendre soin de soi qui est égal à se maquiller, bien s’habiller (genre sexy mais pas trop) et se faire de jolies coiffures. Moi je n’ai pas cette vision de la beauté. Pour moi on est toutes belles, à n’importe quelle heure et dans n’importe quelle tenue, c’est juste naturel.

On est tellement habituée à ressentir de la pression, qu’un jour, lorsque j’ai voulu exprimer cette vision de la beauté, on a cru que moi aussi je mettais la pression aux femmes qui se maquillent. Non, moi je veux juste qu’on s’aime au naturel AVANT TOUT, et puis ensuite, si on aime se maquiller, tant mieux, parfait, ça ne me pose pas de problème. Je n’aime juste pas l’idée que certaines n’osent pas sortir de chez elles sans maquillage parce que justement, à cause de certaines pressions, elles devraient s’excuser de ressembler à ce qu’elles ressemblent naturellement.

Il n’y a pas à chercher très loin pour trouver une femme qui dise : « Désolée, je ne suis pas maquiller aujourd’hui. » ou même parfois « Désolée, j’ai juste de l’anti-cerne. » Mais désolée de rien du tout, t’es belle tout le temps ! Non d’une pipe en bois…

Parce qu’être belle, c’est devenu « être apprêtée ». Alors que pourtant, tu seras belle pour certain(e)s et pas pour d’autres. Donc devoir absolument tout faire pour être belle, parce qu’une femme DOIT être belle, ça ne rime à rien. On ne devient pas belle, on l’est ou pas aux yeux de chacun, c’est tout..

Avoir des enfants

Je ne vais pas entrer dans les détails parce que la parole se libère beaucoup sur ce point ces derniers temps, mais tu sais, quand tu arrives vers 30 ans, l’entourage commence à te demander si tu veux un enfant, le fameux « c’est pour quand ? » etc…

Les femmes qui ne veulent pas d’enfants sont incomprises (bah ouais oh, t’es là pour ça hein, allez madame !) alors que c’est quand même tout un corps et des vies qui sont concernées… Tout changerait, et on serait responsable d’une personne. Mieux vaut dire non plutôt que le faire mal. (D’ailleurs j’en soupçonne certain(e)s, les plus agaçant(e)s, de mettre cette pression alors que leur gamin est délinquant et qu’ils/elles auraient mieux fait de revoir leur décision)

Et puis après… Les femmes qui veulent un enfant avant 30 ans sont incomprises.
Les femmes qui veulent un enfant après 35 ans sont incomprises.
Et les femmes qui n’arrivent pas à avoir d’enfant n’ont pas le choix que de subir toutes ces pressions dans une terrible souffrance. (Grosse pensée pour vous, j’ai envie de pleurer quand je pense à quel point ça doit être difficile, je vous aime de tout mon coeur !)

J’ai été tellement choquée par les commentaires qu’a pu recevoir un couple que je regarde sur Youtube… Ils attendent actuellement leur troisième enfant (leur première étant encore en bas âge) et ils sont accusés de tellement d’horreurs : « c’est pour les allocations, c’est pour avoir des abonnés sur Youtube »… Mon dieu !
Alors qu’en même temps, une autre Youtubeuse qui a annoncé le fait qu’elle ne voulait qu’un enfant, se prend tout autant de réflexion parce que… « Tu comprends ton enfant unique va être malheureux, va s’ennuyer, il lui faut une compagnie » (comme si on faisait des enfants pour tenir compagnie…)
Ce qui me fait aborder un nouveau point donc :


Comment élever ses enfants

Alors là, c’est pareil, bonjour et bienvenue dans le monde ou tout le monde sait mieux que l’autre comment on éduque un petit.
Et encore, mon article est consacré aux femmes mais ne parlons pas des familles homoparentales, qui sont parfois traitées comme des gens dangereux (c’est contre-naturein) alors que punaise, certains couples hétéro font des enfants qui vont souffrir toute leur vie à cause du fait que ses parents soient juste carrément bêtes. BREF je m’énerve et je m’égare…

Là on est au top niveau pour les donneurs/ses de leçons, oh que oui.. Chacun fait mieux que tout le monde, les parents se contredisent entre eux et se battent pour avoir LA meilleure façon de faire, et gaspillent leur énergie qu’ils devraient d’ailleurs utiliser pour leur enfant, justement.

Il n’y a pas de bonne méthode, LA bonne éducation, ça n’existe pas. Chacun fait comme il peut, en fonction de son éducation aussi, et puis de son travail, de ses choix de vie, de ses convictions. Bien sûr, parfois ça fait mal au coeur de voir des gens faire un peu n’importe comment. Parfois c’est horrible, parfois c’est juste maladroit mais on n’est personne pour dire haut et fort que l’autre fait mal. (bien entendu, sauf si une vie est en danger ou qu’il y a quelque chose d’illégal qui se passe.)
On a le droit de trouver ça pas terrible, mais pour autant, il faut être conscient que chacun fait de son mieux.


Bref, il y aurait sûrement un tas de points à aborder, mais ce que je voulais surtout transmettre comme messages à travers tout ça c’est que :
1. Peu importe les choix que nous faisons en tant que femme, il y a toujours quelqu’un qui pense l’inverse et qui nous trouve sûrement conne.
et 2. Beaucoup de pressions viennent surtout des femmes entre elles, et ça ne devrait pas être le cas.

Oui… Personnellement, je vais le dire ici mais je n’ose pas le dire dans la vie, j’aimerais avoir des enfants dans pas trop longtemps (donc avant 30 ans) et je rêverais de les élever à la maison. Et bien comme on a dépassé le stade de la femme au foyer et que maintenant, on doit absolument travailler, je serai considérée comme une feignasse, une conne, que sais-je… C’est juste pas bien quoi ! Alors je n’arrive même pas à en parler librement, je n’ose pas. Et je ne sais pas si j’arriverai à vivre la vie dont je rêve un jour, à cause de toutes ces pressions…
Enfin, je me connais, je vais sûrement envoyer tout le monde se faire cuire le fion un jour et faire ce que je veux, parce que je ne veux plus vivre uniquement pour faire plaisir.
Je ne me maquille pas et je suis complètement contre le fait de ME maquiller (et de se maquiller pour se cacher et ne pas réussir à s’aimer) et le jour ou j’ai exprimé cette idée on m’a accusé d’être contre celles qui se maquillent. Et on pourra dire que c’est parce que j’ai mal exprimé mes idées, c’est totalement faux, dès le départ j’ai parlé de CERTAINES femmes qui devraient se sentir belles, rien de rabaissant donc puisque je dis qu’on est toutes belles. Et bien non, comme je ne réponds pas au fait d’associer maquillage et beauté, alors chacune a compris ce qu’elle voulait comprendre pour me donner tort. Pour me tirer dans les pattes. J’ai bien dit chacune… Entre femmes !

Tous ces comportements je les comprends et je sais de quoi ils viennent parce que j’ai fait partie de celles qui étaient constamment en lutte contre d’autres filles, ce qui s’appelait de la jalousie. Et j’ai compris ensuite que ce qui me manquait, c’était le fait de m’aimer, moi, en tant que femme.
Depuis que je m’aime, je ne suis plus en compétition.
Que ce soit avec les autres ou avec moi-même, il n’y a plus de comparaison, de mépris. Je m’aime. Et j’aimerais juste que toutes les femmes s’aiment, elles-mêmes, autant que je m’aime, moi-même.

Ce qui me fait aborder la troisième leçon que j’ai tiré de tout ça : Chacun et chacune comprend toujours ce qu’il/elle a envie de comprendre. Ce n’est que le reflet de ses craintes, ses complexes, ses peurs… On en parle souvent, ici, je crois bien…
Et on ne peut rien faire contre ça.
Enfin si, moi j’ai une solution : vivre sa vie sans se soucier de comment nous jugent les autres, et faire en sorte d’être heureuse, chaque jour. Oui je sais, c’est pas si facile que ça, mais promis, on y arrivera 💪🏻

Tu t’aimes toi ?
Comment vis-tu ces pressions ? Les vis-tu au moins ? Ou d’autres ?
Est-ce que tu en as déjà mis, sans le vouloir ?

32 commentaires sur “Les pressions qu’on subi toutes

  1. Moi toutes ces pressions, ça me met en colère. Je ne comprendrai jamais non plus qu’on puisse encore avoir des préjugés sur ce qu’est la féminité. Pour moi, ce n’est pas forcément une question de douceur etc, mais c’est être la femme que l’on a envie d’être. Tout comme pour les hommes la virilité, le fait de ne pas montrer leur sensibilité etc, je trouves cela incompréhensible. On est tous humains ! Bisous 😘

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis tout à fait d’accord avec toi, même si je pense que c’est en train de changer depuis quelques temps. On explique de plus en plus et de mieux en mieux que le bleu pour les garçons et le rose pour les filles c’est plutôt ridicule, que les mettre dans une case précise, amène plus de frustration qu’autre chose et que c’est inutile. Mais ça, c’est encore une question d’éducation. Certains parents n’ont pas conscience de ça, qu’ils les emprisonnent dans des idées fermées. Et ce n’est pas de leur faute non plus, il ne faut pas trop juger. Encore une fois, chacun fait de son mieux. J’espère en tout cas, que tout ça évoluera encore et que le fait que ces préjugés soient faux rentrera dans la tête de la majorité des humains 😽

      Aimé par 1 personne

  2. C’est chouette que tu abordes la question du travail chez soi. Parce que c’est délicat. Pour moi, c’est comme s’il fallait sans cesse prouver qu’on peut « faire comme les hommes » en imitant ce qu’ils ont longtemps été les seuls à faire : être loin de chez soi. Alors que ce n’est pas à prouver, et en plus, personne n’aime ça. Si hommes et femmes pouvaient profiter tous les deux d’être chez soi, le monde se porterait bien mieux !
    Puis tu as l’air déterminée, ça fait plaisir 😀 Tout mon soutien pour quand tu enverras les rageux.es « se faire cuire le fion » hihi ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis bien d’accord. Bien que je pense que ce ne soit pas l’ambition de tout le monde et que ça plaît à pas mal d’êtres humains, également, de voyager, de travailler dans un bureau, durement, de faire du chiffre d’affaire. Je me doute que certains préfèrent ça, hommes ou femmes.
      Mais alors qu’on s’est battus pour pouvoir travailler dur (dans son emploi) en tant que femme, si on ne veut pas le faire, nous voilà encore jugées. Comme si aucun des parents n’avait sa place à la maison, maintenant, parce que « tout le monde » travaille et prend une nounou. Merci ça me donne du boulot, comme je suis nounou ahah. Mais une fois que j’aurai mes petits, je ne sais pas si j’aimerais toujours autant m’occuper de ceux des autres…
      Bref, merci pour ton soutien, ahah, ça me fait très plaisir, j’espère que tu réussiras toi aussi 😽💜

      J'aime

  3. Coucou Justine,
    Je crois qu’on est dans une société qui aime tellement juger et croit tout savoir sur tout.
    Je ne trouve pas ça normal que les femmes soient ainsi mises sous pression. On peut ne pas vouloir d’enfant sans être un monstre et ne pas se maquiller parce qu’on s’assume telle qu’on est, mais la société elle est toujours là pour nous juger. Il serait temps que cela cesse et que chacun s’occupe de ces propres affaires 😉
    Bisous
    Audrey
    https://pausecafeavecaudrey.fr

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou, on en revient toujours au même problème : le jugement !
    Qu’on se foute la paix les uns les autres et ça irait tout de suite mieux… Au lieu de se dire des « si j’étais à ta place… » « Tu devrais plutôt faire comme ça… »
    En attendant que le monde change… (L’espoir fait vivre 😂) on peut essayer d’être libres… 😘
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  5. Tsss je ne supporte pas quand les gens se permettent de juger. Attention, je ne dis pas que je ne l’ai jamais fait, je dois sûrement encore le faire inconsciemment même, mais j’évite le plus possible. Tout simplement parce que ça ne me regarde pas.
    Je fais partie du clan des jeunes femmes qui ne souhaitent pas forcément avoir d’enfant. J’ai déjà eu des remarques comme « nan mais tu dis ça mais tu verras quand tu auras rencontré le bon ! ».
    Ça m’agace tellement 😒 Je ne prononce pas ces paroles en sachant qu’elles seront par la suite gravées dans le marbre, mais je sais pertinemment pourquoi je pense ainsi. Après je suis assez intelligente pour revoir mes propos quand il le faut !
    Et puis le fameux « c’est égoïste de ne pas en vouloir », c’est la blague du siècle ça. J’appelle ça plutôt de l’honnêteté, au moins je ne mets pas un enfant au monde « parce qu’il faut le faire ». Je veux pouvoir lui donner tout l’amour qu’il mérite mais si j’estime, pour diverses raisons, ne pas vouloir d’enfant, ça me regarde. C’est complexe mais les langues se délient un peu plus, heureusement.
    Faut simplement arrêter de dire aux femmes (et aux hommes aussi tant qu’on y est) quoi faire tout le temps, parce qu’ils sont ceci ou cela. STOOOOOOOOOP AUX INJONCTIONS POURRIES MOISIES.
    VIS TA VIE ET BASTA.

    Enfin, pour rebondir sur ton souhait d’élever tes enfants tranquillement à la maison, que dire de plus ? Fais ce que tu veux, du moment que tu choisis ta condition, ce n’est aucunement une régression. Je botterai avec toi les fesses de ceux qui oseront critiquer tiens !

    Bref, on pourra dire que ça ira mieux le jour où chaque femme pourra assumer pleinement d’être là où elle a envie d’être.

    Bisous ma belle 🎇

    Aimé par 1 personne

    1. Oh merci pour ce beau témoignage ma gentille Estelle !
      Il y a quelques mois, une amie m’a dit qu’elle ne voulait pas avoir d’enfant, et, l’imaginant comme assez « maternelle », je lui ai répondu : Oh mais tu changeras peut-être d’avis plus tard.
      Mais je n’y voyais aucune obligation en disant ça. C’était une idée, mais il était probable que je me trompe et ça ne me dérange absolument pas.
      Je ne comprends pas, en revanche, que certains puissent critiquer ça. Je trouve ça tellement ridicule. Comme si on devait forcer les femmes à avoir des enfants. C’est affreux !
      M’enfin, je doute qu’un jour nous puissions être dans un monde ou tout le monde respecte les envies et les besoins de chacun mais j’essaie de me créer ce petit monde, du moins, d’amener le plus de gens possible dans cette bulle de bienveillance…

      Merci pour ton soutien, et je te souhaite d’être la plus épanouie peu importe les choix que tu fais, tant que c’est ce qui te correspond, ce sont les BONS choix !

      Gros bisous, merci pour tout 💜

      J'aime

  6. Bonjour Justine,
    Tu as tout à fait raison du fait que toutes les femmes sont belles.
    J’aime me maquiller avant de sortir certes mais aussi lorsque je suis chez moi. Nous avons nos habitudes. J’admire chaque femme dans sa beauté unique.
    Un article inspirant.
    Très belle journée.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  7. Merci pour ce billet inspirant Justine 🙂 Quelques conseils de lectures qui peuvent t’intéresser: je ne me rappelle plus de l’article en question, mais c’était ici chez Anne-So de Ze Perma Lab (https://zepermalab.com/theme/feminisme/) et elle avait rédigé un article hyper intéressant sur le droit à être moche. J’avais trouvé ça super intéressant et assez révolutionnaire comme manière de voir les choses. En fait, elle avait avancé que la plupart des mecs ne ressentaient aucune gêne à se balader en fringues informes, pas coiffés et pas apprêtés pour un sou – alors que nous, c’était tout le contraire du fait de cette fameuse pression. Elle avait alors invoqué le droit inaliénable d’être ‘moche’ certains jours – de se trouver moche et de s’en foutre. Pas coiffée, pas maquillée, avec des cernes de 6 kilomètres, l’oeil vitreux, le teint blafard, habillée comme un sac – et vogue la galère. Le monde continue à tourner. ça m’avait parlé parce qu’il y a effectivement des jours où je ne me trouve pas belle, et en fait, depuis cet article, c’est ok et je m’en fiche. Je sais que je m’aime assez pour laisser couler ces jours sans 😉
    Je te conseille, pour la partie procréation ou non-envie d’enfants, le compte instagram Bordel de Mères, créé par la féministe Fiona Schmidt – où sont recensée tous les témoignages d’injonctions faites aux femmes quant à la maternité ou au fait de ne pas avoir de désir d’enfant.
    C’est marrant que ton article sur le maquillage ait suscité tant de réactions violentes !! Tu vois, pour ma part, je me maquille pratiquement tous les jours et je n’ai absolument pas pris pour moi tout ce que tu as pu dire – j’ai même trouvé ça vachement intéressant d’avoir un autre point de vue…Encore du jet d’affect en pleine tronche comme tu dis ^^
    Pour ce qui est de ton désir d’élever ton enfant à la maison, je te dirais que le féminisme c’est avant tout être libre de faire tes propres choix. Sois heureuse, suis ton chemin et n’écoute jamais ces autres qui ne sauront jamais ce qui est bon pour toi ! Passe un beau weekend !

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Manon, et merci surtout à toi pour tous ces gentils mots et ces suggestions. Je vais aller découvrir ça avec grand plaisir. D’ailleurs, j’ai hâte de lire cet article sur le droit à être « moche », j’ai écrit un article que je n’ai pas encore publié qui s’appelle justement « c’est quoi être belle ? » et je pense qu’il rejoindra pas mal d’idées évoquer ici et dans l’article dont tu me parles. Même si le sujet de fond ne sera pas exactement le même. Enfin on en reparlera quand je publierai cet article si tu veux héhé !
      Je vais aller voir tout ça, en tou cas, ça m’a l’air passionnant, comme ton blog 😺
      Et totalement d’accord avec toi sur cette définition du féminisme, faire ce qu’on veut, comme on le veut, qu’on soit une femme ou non, ça ne devrait pas avoir d’importance. LIBERTE 😽 Gros bisous, à très vite

      Aimé par 1 personne

    2. Me suis jamais trouvé moche en jogging, mal coiffé, mal habillé (je parle pas du maquillage j’en met jamais).

      Je comprends pas que dans cette société les gens se trouvent moche, si personne ne se maquillait, ne se coiffait et ne s’habillait bien, personne ne le remarquerait..
      Non le mieux c’est de ne pas se regarder, ni regardait les autres, l’important c’est de se sentir belle, toujours, peu importe ce qu’on fait, peut importe ce qu’on met, on est belle et puis c’est tout.

      Aimé par 2 personnes

      1. Hello Emilie 🙂 Merci de partager ton point de vue ! En fait, je crois qu’il faut faire attention à l’injonction que devient le fait d’être belle ou de se trouver belle tout le temps. (Et c’est le mimi c’est le raracle, j’ai ENFIN retrouvé l’article dont je parlais à Justine que j’avais lu chez Anne So du PermaLab (que voici: https://zepermalab.com/trucs-sexistes-qui-font-hurler/), que je te conseille).
        En fait, je ne parle pas de se trouver moche et se dévaloriser ou se flageller. Mais plutôt, se trouver moche et s’en foutre totalement. Il m’arrive régulièrement de me dire ‘oh la la, c’est quoi ces cheveux’ ou ‘punaise, quelle tête de morte-vivante aujourd’hui’, mais ce n’est pas pour ça que je vais m’en tenir rigueur en quelque sorte (et ça ne m’empêche absolument pas de sortir fagotée comme un sac ou avec des cernes de 23km et un teint blafard). Me trouver ‘moche’ certains jours ne m’empêche pas de m’aimer profondément et de me respecter (ce qui passe par le fait de ne pas me maquiller ou de me fringuer en mode Bozo le clown des couleurs quand j’en ai envie). J’espère que j’ai été aussi claire que possible, c’est pas super évident à expliquer ^^

        Aimé par 2 personnes

        1. Oui j’ai bien compris, tu te trouves parfois moche et tu t’en fou lol

          Moi je me trouve belle et parfois je me pose aucune question. Je ne me regarde pas tout le temps dans une glace, il m’est arrivée très très souvent de m’habiller, voir les gens qui me regarde d’un air choqué et me rendre compte que mon haut est transparent… (je ne porte pas de soutif, je suis du genre freedom lool ) , même parfois c’est mon mari qui me dit « euhh on voit tout » et moi « ah merde, bah pas grave toute façon tout le monde a déjà vu une poitrine » ptdrrr
          La vie est trop courte pour se poser trop de question sur son physique, il y a tellement de chose à vivre et à ressentir que j’ai envie de dire « sortez comme vous êtes » c’est ce que je fais lol, j’ai aussi souvent des habits sale, troué, parce que je me salis dans le jardin, parce que la plupart de mes habits sont troué et que j’ai la flemme et pas le temps d’aller m’acheter des habits.. puis j’essai de m’en faire à la couture et comme je suis lente ben… faut du temps

          Aimé par 2 personnes

  8. Ah lalala, que dire, tu as raison..
    je connais des couples dont les femmes ne veulent pas d’enfant, donc on en parle pas mais je sais qu’elles ont droit à la sempiternelle question très souvent « c’est pour quand » et ça les énerve. Je connais un couple qui a du adopter… ce qu’il faut savoir pour l’adoption quand on s’appelle pas Madonna ou Johnny, c’est dix ans d’attente… ce qui fait que lorsqu’ils ont leur premier enfant adopté (et ça coute cher aussi très cher), ils doivent faire une demande immédiatement pour en avoir un autre dix ans après!! mais qu’avant cela, ils doivent passer par pas mal d’examen pour être sur qu’ils ne pourront pas avoir d’enfant naturellement.. une galère sans nom, ce qui fait que parfois les parents d’adoptant ont 45 pour le deuxième alors qu’ils auraient parfois voulu être plus jeune…

    Ah les parents, je crois que je conseillerais à chaque parent d’éviter les forum de grossesse et de mamans, c’est le pire endroit pour eux « mon fils fait ça et il fait caca et il bois et blablabla » bonjour l’ambiance, et les mères se disputent entre elle, bon j’y ai fait des bonne connaissance, je le nierais pas, enfin après 15 ans je suis en contact avec seulement deux.
    J’ai deux enfants, je n’en parlerais pas car j’ai souvent droit à des « toi tes enfants ils ont un caractère sage  » (genre j’ai pas eut besoin de les éduquer, ils sont venu au monde comme ça), bon j’ai quand même eut des personnes âgées surtout me féliciter pour leur éducation, je ne dis pas que la mienne est meilleur, je dirais qu’elle était la mieux pour notre famille, vu que l’on a trouvé un équilibre. Par contre, je conseillerais un truc aux parents, pas parce que je me sens meilleures que les autres, mais juste que j’ai derrière mois 15 ans d’observation de parents, d’enfants et que je vois que le soucis des enfants qui tournent mal, c’est qu’une seule chose « LA COMMUNICATION » Je peux jurer et parier avec n’importe quel parent du monde que le soucis des enfants qui tournent mal c’est une mauvaise communication avec les parents. Attention, je ne dis pas que les parents ne communique pas avec leur enfants ou ne les comprennent pas, je dirais que la communication en général c’est dur, et qu’il est parfois difficile de comprendre un adolescent qui grandi.. si la communication est établie dès le plus jeune âge, l’enfant se confiera ado à l’un des parents (peu importe lequel, on s’en fou) et ça peut résoudre des soucis énorme.

    Et toi justine (excuse moi, je me permet de te tutoyer) qui souhaite être mère au foyer (je l’ai été et j’ai même trouvé un travail dans lequel je pouvais bosser avec mes enfants, c’était pas toujours facile mais j’y suis arrivée, c’est client mystère et travail avec paneliste). Chaque Noel je me souviens, on me demandait « et toi qu’est ce que tu fais? » , un jour j’en ai eut marre (les hormones ? la fatigue? ou juste que je pouvais plus supporter ma famille? ) j’ai dit que je faisais absolument rien de mes journées, la personne m’a dit « tu t’occupe de ta fille au moins? » et moi « ah ben non, elle se démerde, elle change sa couche et se prépare son biberon, puis se nettoie et je lui laisse les clés quand elle sort se promener »… bizarrement on ne m’a plus jamais posé la question, toute façon tout le monde sait que je suis une feignasse et sincèrement, je le revendique 😀 et puis j’emmerde le monde, je suis tellement bien dans ma vie, il est normal qu’on me critique, c’est un peu ma BA, car j’ai remarqué que les gens qui critiquaient les autres, avait une vie bien morose, alors quelque part ma vie bien plus intéressante leur donne quelque chose dans leur pauvre petite vie… je leur dit même qu’ils ont mon approbation pour me critiquer, dans mon village ils ont même sorti qu’on faisait un film porno avec mon mari ptdrrr j’ai trouvé ça marrant, je suis plus une feignasse, je suis une femme qui jouit de la vie apparemment ptdrrr
    Je te conseillerais donc d’être égoiste, de faire ce que tu veux, sans te soucier des autres, regarde je suis bien une actrice porno et parait que ma vidéo est sur youtube, j’ai demandé à l’avoir pour gagner du fric… c’était y a cinq ans, j’attend toujours… et que le mieux pour ton enfants, c’est que tu sois heureuse et épanouie. ah et j’ai eut mes enfants avant trente ans aussi (on m’a dit que je les élèverais très mal, qu’ils partiraient mal dans la vie et que je faisais ça pour les allocations et blablablableblable 😀 enfin parle à mon cul)

    Quand au maquillage, je ne me maquille pas, jamais, j’ai été traumatisé par une femme, cette dame, nous amener à l’école en voiture, chaque matin, elle avait trois tonnes de maquillage sur le visage, un jour, elle est venu elle n’en avait pas, elle avait des trous sur le visage, j’ai eut peur, sincèrement, j’ai eut peur et j’ai pas compris, j’en ai parlé à ma mère infirmière, qui m’a dit qu’en fait c’était le maquillage qui lui avait fait les trous tout au longs de ses années, et lui avait abimé la peau..
    Oh bien sur j’ai eut mis quelque fois du maquillage, mais c’était très très rare, pour les occasions ou les carnaval ou halloween, c’est tout. Après j’aime beaucoup Renaud (un chanteur français au cas où tu connaitrais pas, je sais pas ton âge), et dans une de ses chansons il dit très justement « vouloir trop plaire, c’est le plaisir des moches » , partit de ce concept, je me manquillais pas et quand mon mari ou mes amies me disait « ça serait bien que tu te maquilles, je lui disais « vouloir trop plaire c’est le plaisir des moches et comme je suis belle au naturel, j’ai pas besoin de maquillage », oui, je cache pas que moi aussi j’ai eut des soucis avec cette phrase, surtout avec les personnes qui se maquillent et qui le font pour « le boulot, les amis et la famille, le mari, … « , oui car après elles me disaient » ah mais moi je me trouve belle mais je me maquille pour… »

    Désolée d’avoir été longue 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ohhh je suis tellement heureuse de voir que mon article t’ait inspiré tant de choses ! Merci pour ce témoignage passionnant !

      Je ne savais pas que c’était si long d’adopter et que ça doit être douloureux…
      Par rapport à l’éducation, je suis entièrement d’accord avec toi. Même si je ne suis pas encore maman, je suis nounou et je vois bien que les enfants ont besoin de se confier et de discuter parfois. C’est également comme ça qu’a fonctionné ma maman et en grandissant, je lui ai toujours tout dit (bon elle était éducatrice, ça aide). Alors je valide à 100% !

      Tu m’as fait mourir de rire avec la réponse que tu as donné durant ce repas 😹 Je suis une grande adepte d’ironie, moi aussi, alors je note et si un jour j’en ai ras le bol, je ferai la même chose ! ahah merveilleux !

      Enfin, pour toutes ces rumeurs, je suis sur le fion, comme on dit (ou bien y a que moi qui emploi ce terme.. ahah), mais tu as l’air de trouver ça ridicule alors c’est parfait, tu es trop forte ! Merci de m’avoir fait sourire avec tes expériences, je serai ravie d’en apprendre encore plus ! J’ai hâte d’aller passer du temps sur ton blog 😻
      A très vite 😽

      Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s