« Ca va ? »

Je ne sais jamais comment aborder ce sujet parce qu’en général, c’est quand on me pose cette question que j’ai envie de répondre : « Je n’aime pas qu’on me demande ça. » et ça serait vexant.

Mais c’est vrai.. Je n’aime pas qu’on me demande si ça va, parce que cette question a perdu son sens.
Dès le collège, je l’avais remarqué. La bise et le « ça va » du matin.

La « ça va », sans point d’interrogation. Le ton y est parfois, mais on n’attend même pas de réponse, on n’entend même pas de réponse.


J’ai bien remarqué que les 3/4 des personnes qui te demandent si tu vas bien, s’en fichent de savoir réellement. C’est devenu une formule de politesse, comme le « à tes souhaits » après un éternuement. Et d’ailleurs, je viens d’apprendre que c’est plutôt mal poli ou malvenu de dire « à tes souhaits », ça voudrait dire que le bruit de l’éternuement t’a dérangé, qu’il a bousculé ton petit quotidien, et que par cette formule, tu montres que tu as remarqué un bruit qui ne devait pas être là.
Mince, en fait je suis mal poli… Moi qui croyais que la politesse était un de mes principaux atouts.

Mais ça me fait penser au « ça va ». Il accompagne une bise ou une main serrée. Et il n’est pas souvent sincère.
Quand on dit « à tes souhaits » à quelqu’un qui éternue, est-ce qu’au fond de nous, on a vraiment envie que tous ses souhaits se réalisent… ?


Oui voilà, il faut que je te l’avoue, quand on me demande si ça va, je suis agacée. Parce que si ça va, tout le monde est content mais bon.. On s’en fiche un peu quand même.
Et si ça ne va pas, on se sent obligé d’en savoir plus alors qu’on en a peut-être pas envie, finalement, ni l’un ni l’autre.

Alors quand on se sent mal et qu’on n’a pas envie d’aborder le sujet, on dit ça va. Et on ment… Et l’autre est content.


Moi j’aimerais bien qu’on pose cette question uniquement quand on veut vraiment savoir.

Mais parfois, je suis cette hypocrisie, et je dis « Et toi ? » après le « ça va. », par « politesse ». Est-ce que la politesse hypocrite, ça peut exister ? En tout cas, ça ne me plaît pas.

Souvent, je n’ai pas envie de savoir si l’autre va bien, surtout quand ce n’est pas un ami proche, ou ma famille. C’est intime de savoir comment se sent une personne à l’intérieur. Est-ce qu’on va voir son patron en lui demandant : « Comment vous vous sentez en ce moment patron ? Est-ce que tout va bien dans votre vie ? Pas d’infidélité dans votre couple ? Pas de maladie pour vos proches ? De couleur rouge sur vos relevés bancaires…? » Peut-être que ça serait vachement bien de pouvoir demander tout ça, nos relations seraient bien plus riches et profondes et passionnantes. Mais non. On n’a pas forcément envie de savoir.
Et pourtant on demande comment se sentent des personnes qu’on a vu deux fois dans notre vie.. On leur demande ça exactement de la même manière qu’on le demande à nos grands-parents et nos conjoints..
Je n’aime pas ça. J’aimerais pouvoir accorder plus de valeurs à cette question quand il s’agit des gens que j’aime. J’aimerais qu’ils sachent que quand je leur demande, c’est que j’ai vraiment envie de leur demander et de savoir la vérité. Que je suis prête à les écouter.


Quitte à le faire, faisons le vraiment, en regardant l’autre, en s’en souciant vraiment et en acceptant d’accorder du temps, de l’écoute si la réponse est que ça ne va pas trop.
Sinon, alors ne posons pas la question.

Qu’en penses-tu ?

68 commentaires sur “« Ca va ? »

    1. Je crois qu’une personne malade peut tout de même avoir un moral solide, et heureusement d’ailleurs. Et je pense que les personnes qui demandent si « ça va », pose la question par rapport au moral.. Mais effectivement, c’est parfois une question très bête, finalement. 😽

      J'aime

  1. Hello Justine, ton point de vue est très intéressant et je crois que tu as raison ! « ça va » est devenue une phrase automatique, qu’on demande sans le penser vraiment – et c’est un peu triste…Pour ma part, j’avoue souvent le demander sans le penser réellement, parce qu’il faut le dire…Cependant, je crois qu’il faut savoir accueillir la tristesse, le désarroi ou la colère d’une personne qui répond que ça ne va pas – ce que j’essaie de faire au maximum. Parfois, c’est un banal « ça va ? » qui déclenche tout et il faut se préparer à s’ouvrir et à recevoir la parole de l’autre pour le soulager.
    Tu me fais cogiter et je crois que je vais y réfléchir à deux fois avant de lancer cette phrase anodine à tout bout de champ 😉
    Très beau week-end à toi ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Et oui c’est devenu une habitude, un réflexe même. Si tu es ouverte au dialogue quand une personne va mal, c’est déjà mieux que la majorité. Mais parfois, des personnes qui ne se sentent pas bien n’ont pas forcément envie d’en parler, et donc ils préfèrent dire que ça va bien. C’est pourtant si commun et normal comme question… Le fait que ça me dérange me fait réaliser à quel point c’est normal que j’ai tant de difficultés avec les rapports humains ahah..
      Si je peux te permettre de poser la question plus intensément, alors je suis ravie ! Merci beaucoup, bon weekend à toi aussi 😽(et j’espère que CA VA pour toi en ce moment ) 💜

      Aimé par 1 personne

  2. Bonjour chère Belette 🙂

    Comme nombre d’expressions anciennes passées dans le langage usuel, le  » Comment ça va ?  » était destiné, jadis sinon naguère… 🙂 à s’enquérir de – la bonne digestion matinale – du dit-interpellé… Totalement dénaturée, à présent, cette demande sur la  » bonne santé gastrique  » du personnage, est utilisée, depuis, de façon tout-à-fait aléatoire, insipide. Ce qui ne change rien au fondement des questions que tu te poses. Belles pensées de Michel, pour toi, chère Belette.

    Aimé par 1 personne

    1. Bonjour Michel, merci beaucoup pour ce gentil mot ! C’est un honneur de te lire ici. Et effectivement, j’avais déjà entendu parler de ça, c’est d’autant plus intéressant de voir à quel point on l’utilise à tout bout de champ sans penser au sens des mots. Ca me donne encore moins envie de poser la question aux personnes dont la vie ne m’intéresse que très peu d’ailleurs 😹
      Merci beaucoup d’avoir enrichit mon article, à bientôt j’espère 😺

      J'aime

    1. Bonjour, merci beaucoup pour ton petit mot, c’est la première fois que je te lis ici, il me semble ? J’en suis ravie, enchantée même 😺
      Exactement, redonner du sens aux mots, c’est ce qui me tient à coeur.
      Bonne journée à toi, à très vite 😽

      Aimé par 1 personne

  3. Coucou Justine,
    Comme beaucoup de personnes, je ne réponds jamais honnêtement à cette question. Sois parce que je n’ai pas envie de partager mon bonheur ou mes problèmes car je suis réservée et pudique, soit parce que beaucoup de personnes n’attendent pas la réponse.
    Pour ma part, j’essaye de ne jamais utiliser cette formule ! Mais cela reste difficile !
    Merci pour ce beau partage et agréable après-midi.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou !
      Ahh tu as donc cette même vision et cette même gêne, ça me rassure. Mais j’ose espérer qu’un jour, ces mots reprendront leur sens. Enfin pas non plus le sens original, parce que comme tu peux le lire dans un commentaire précédent, la question de base était : « comment allez-vous à la selle ? » sous entendu : « Faites-vous bien caca et donc êtes-vous en bonne santé ? » ahah
      Merci à toi pour ce gentil mot. A très vite 💜

      Aimé par 1 personne

  4. Coucou, je suis totalement d’accord avec toi ! Mais j’avoue le dire à chaque fois que je dis bonjour à une connaissance… 😐 C’est l’habitude…
    Par contre, quand je dis bonjour à une amie/famille… et que la réponse m’intéresse je lui dis : « Et toi comment tu vas ? »
    Mais c’est vrai que nos codes de politesse sont souvent hypocrites… Et c’est triste !
    Et toi d’ailleurs, comment tu vas ? 😘❤
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! 😺 Bien sûr, c’est devenu une habitude, et je te comprends, c’est normal. Pendant longtemps j’ai essayé de le faire aussi mais ça n’est jamais devenu naturel et je suis plutôt contente de ne pas le dire à tout bout de champ.
      Je suis sûre que les personnes ressentent quand tu leur demandes de façon plus intéressée, ça doit se voir dans le regard.
      Moi je vais très bien héhé, mieux qu’hier après une bonne nuit 😺
      Et toi, tu vas bien en ce moment ?
      Gros bisous 💜

      Aimé par 1 personne

      1. Je suis heureuse de savoir que tu vas mieux 😊. Rien ne vaut une bonne nuit de sommeil 😘.
        Moi ça va plutôt bien, même si je suis fatiguée (j’ai des angoisses au moment d’aller me coucher, et pourtant j’ai mon homme à la maison 😂) et bien trop de choses que je veux faire.
        Gros bisous ❤

        Aimé par 1 personne

  5. Je suis tellement d’accord avec toi!! La question est légèrement soulevée dans le film « Le péril jeune », qui est un de mes classiques.
    Pour être honnête, je pose de moins en moins la question. Comme toi, je veux lui redonner du sens. Et, dans ce sens, je ne la pose qu’à des gens que j’aime, quand je sens qu’ils ne vont pas bien. 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Oh je ne connais pas ce film, je vais aller voir la bande-annonce.
      Tu as raison, c’est comme ça que je fais aussi et j’aime savoir que les personnes que je fréquente le font. Je trouve que la relation devient tout de suite plus vraie et sincère.
      Merci pour ton petit mot 💜

      Aimé par 1 personne

  6. Je me suis déjà fait cette réflexion, c’est vrai que le « salut/bonjour, ça va » est un package. Bien évidemment que j’ai cet automatisme là, comme beaucoup de gens. J’aurais plus tendance à le dire qu’à l’écrire, quand je croise quelqu’un par exemple.
    Quand je parle avec quelqu’un à l’écrit, même ce « ça va ? », est sincère, j’ai réellement envie de savoir comment la personne se sent à ce moment. Sûrement parce que je ne parle pas pour rien dire ou juste pour prendre des nouvelles dans le vent, quand je décide de me manifester, c’est parce que j’ai envie de connaître les états d’âme de la personne 😊 Peut-être reformuler ce « ça va » en une version plus personnelle ?
    Bref, c’est une tournure de phrase qui a définitivement perdu de sa valeur en société…
    Le « à tes souhaits » je ne le dis plus parce que je trouve ça inutile, je me suis déjà demandée si on me trouvait malpolie à cause de ça 🤣 personnellement je m’en fiche, je sais ce que je vaux et que je suis là quand il le faut, c’est le principal !
    ❤❤❤ Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Le fait juste de verbaliser que lorsqu’on le dit, c’est pour savoir vraiment, je trouve que ça change tout. Mais parfois ça se voit dans le regard, quand la personne veut vraiment savoir ou quand elle demande juste par automatisme. D’ailleurs parfois, il n’y a même pas de regard, et là on voit bien que c’est pas très sincère.
      Pour le « à tes souhaits », avant je trouvais ça malpoli, mais c’est parce que j’avais été élevée dans l’idée qu’il fallait toujours le dire, parce que ma mère et moi, on se le disait. Et puis finalement, après 24 ans de vie, je comprends enfin que ce n’est pas obligatoire… Ahahah
      Tu as raison, l’essentiel c’est de savoir ce qu’on vaut !
      Merci beaucoup d’avoir réagi à cet article, toutes ces réflexions me passionnent.
      Gros bisous, à très vite 😺💜

      J'aime

  7. Je comprends tout à fait ton point de vue. C’est vrai que c’est une question que je toujours perçue comme inutile, en général les personnes à qui ont fait la bise se fiche plus ou moins de savoir si on va bien ou pas. Je ne pose même pas la question (ou alors rarement) quand je salue quelqu’un, car comme dit la réponse ne sera pas forcément sincère.
    Bisous 😘

    Aimé par 1 personne

  8. C’est marrant je me suis fait la réflexion ce matin avec un de mes boss qui est le roi du « bonjour ça va » sans même te regarder dans les yeux et qui est parti avant même que tu aies pu ouvrir la bouche pour esquisser une réponse…. ça m’énerve !!! Je ne cherche même plus à répondre c’est désolant ces rapports humains qui ne le sont même plus dans certaines situations. Mais heureusement il y a des gens qui le demandent sincèrement ou en tout cas qui pose cette petite question pour ouvrir un dialogue et un échange. Un simple « ça va » peut etre le début d’une discussion passionnante, la preuve avec cette article 😉 belle soirée à toi 😘

    Aimé par 1 personne

    1. C’est assez triste, c’est clair… J’ai déjà essayé de ne plus du tout répondre, et c’était étonnant de voir ceux qui te reposaient la question et ceux qui ne s’en rendaient même pas compte. C’est là qu’on voit la réelle intention de savoir ou pas.
      Et bien sûr, si on s’intéresse vraiment à l’autre, l’échange est toujours très enrichissant.
      Merci alors de t’intéresser à ce que je raconte ici 😻
      Je te souhaite un bon dimanche 💜

      J'aime

  9. Tout à fait d’accord avec toi. Je ne considère pas cette question comme une vraie question mais plutôt comme une formule de politesse et je n’y réponds plus vraiment sincèrement mais plutôt en fonction de ce que je sens que l’autre attend de moi …ce qui est tout le contraire d’une communication authentique mais dans une communication authentique, il faut être 2 sinon ça ne sert à rien.
    En Tunisie, tu dis « labes ? » et l’autre répond « labes hamdoulleh » et c’est clairement devenu une formule de politesse et non, une question. Et si tu veux en savoir plus alors il faut poser des vraies questions concrètes. Pudeur ? Je pense, oui 😉
    Bisous et merci pour cette réflexion intéressante 🙏😊😘

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, tu vois en fonction du regard de la personne si elle attend vraiment d’en apprendre sur ton humeur et sur ce qu’il se passe dans ta vie en ce moment… Tu as raison. Moi je n’arrive même pas à exprimer quand ça ne va pas, même si je sens que la personne veut savoir. Parce que j’ai toujours peur d’embêter (alors que si l’autre veut savoir, on n’impose rien, c’est juste une réponse) ou bien parce que ça ne m’apporterait rien d’en parler avec telle personne finalement mais bon ça c’est un autre sujet ahah..
      Merci à toi ma Nathalie, pour tes réactions qui enrichissent ces sujets 😽💜

      J'aime

  10. Pareil que toi, je déteste qu’on me demande si ça va… En particulier quand ça ne va pas du tout, je ne supporte pas de devoir mentir pour rendre la situation « confortable ». Du coup, souvent je répond directement « Et toi? » car je n’ai juste pas envie de parler de moi. Je n’ai jamais vraiment su si j’avais l’air mal poli en faisant ça… ^^ Probablement 😛

    Aimé par 1 personne

    1. Ahhh oui ça m’arrive aussi de faire ça ! C’est drôle parce que ça devrait être tout sauf malpoli puisqu’en répondant ainsi, on s’intéresse plus à l’autre, au point de le faire passer avant soi. Mais pourtant, comme c’est la même question et qu’on n’a peut-être pas envie de vraiment savoir, alors c’est autant hypocrite, et donc pas très poli de ne pas être sincère.. Ahahah ça va loin, je vais avoir mal à la tête.
      L’idéal, c’est que lorsque ce sont nos proches, alors il y a de vrais échanges, c’est tout ce qui compte, pour les autres, tant pis, ce n’est pas grave. 😺
      Merci beaucoup d’avoir partagé ton expérience à ce sujet 😻

      J'aime

    1. Mais peut-être que parfois, on a besoin d’en parler ? Et dans ce cas pourquoi ne pas expliquer ce qui ne va pas ? Peut-être parce que les personnes en face ne sont pas des personnes de confiance ou bien des personnes à qui on a besoin et envie de se confier.
      Merci beaucoup pour ton retour 😽

      Aimé par 1 personne

  11. Je me suis fait la réflexion il y a peu de temps, c’est drôle ! Quand je dis « ça va ? », je le pense vraiment, d’ailleurs je demande plutôt » tu vas bien ? » ou « comment tu vas ? ». La personne répond ou non, mais je trouve ça plus personnelle que  » ça va », auquel on répond par oui ou non. Il y a trois mois, j’avais mal à la tête au lycée (ça m’arrive très rarement, et quand c’est là c’est fort) et je vais bizarre. Une copine m’a posé la question, j’ai dit « pas trop », elle n’a pas écouté. Je ne lui en veut pas, mais ça montre à quel point le  » ça va » peut-être vide de sens. Tout dépend de la manière dont c’est demandé je crois…
    Passe un bon week-end, Justine !

    Aimé par 1 personne

    1. Toi, tu as toujours des réflexions que je n’avais même pas encore l’année dernière et tu es toujours très sage et mature. C’est génial, je trouve, que tu changes la façon de demander pour montrer que tu t’y intéresse vraiment. Mais j’espère que ce n’est pas à sens unique et qu’en retour, certains se soucient vraiment de savoir comment tu te sens, toi aussi. Pas comme lorsqu’on n’entend même pas que tu dis « pas trop ».
      Merci pour ton retour, passe un excellent dimanche. 😽

      Aimé par 1 personne

  12. Coucou. Ça va ? Désolée je n’ai pas pu m’en empêcher 😉 Je partage ton point de vue et ton ressenti. Quand les gens me disent ce « ça va » qui suit la traditionnelle bise et qui n’est qu’une formule de politesse, je réponds oui, quel que soit mon état d’esprit du moment, car je sais que ce n’est pas une question altruiste ni sincère… c’est juste une convention sociale… j’avoue le dire aussi ce « ça va »… c’est dingue comme on est conditionné !!! Par contre, je sais que certains auront droit à un « comment ça va toi ? » de ma part et eux ils savent (ou devraient savoir) qu’ils peuvent me dire la vérité et que je serai là pour les écouter, pour me réjouir avec eux si tout va bien et pour les soutenir si ça va mal. Alors justement, comment ça va toi ? 😉 Bises

    Aimé par 2 personnes

    1. Ahah ma mère m’a posé la question aussi quand elle a lu l’article. Mais je sais que je peux répondre oui, non ou un monologue de 5 minutes, elle s’y intéresse vraiment, comme je sens que tu t’y intéresses aussi 😺
      Bien sûr, on l’a tous fait à un moment ou un autre. C’est comme ça, c’est devenu mal poli de ne pas demander. Mais je continuerai à ne pas le faire si je n’ai pas vraiment envie de savoir, même si c’est une personne que j’apprécie.
      Je vais très bien, pour de vrai, toi aussi ? J’espère que oui 💜

      Aimé par 2 personnes

  13. Je partage assez cette réflexion ! Cette question est devenue un automatisme assez vide de sens, on ne répondra quasiment jamais par la négative de peur de déranger…
    En ce moment j’essaie de poser cette question à mes proches en attendant vraiment qu’ils détaillent, s’ils en ressentent le besoin, et c’est assez chouette 🙂

    En tous les cas, j’espère que « ca va » 😉

    Aimé par 2 personnes

    1. C’est ça, nous sommes entièrement d’accord. C’est génial de poser la question de façon plus profonde aux gens qu’on aime. Ca permet de se mettre dans une écoute très différente de d’habitude et dans une ouverture dont tout le monde a besoin, de temps en temps, je crois. Bravo, tu peux être fière de toi.
      Merci beaucoup pour ton retour, et ça va très bien oui, j’espère que toi aussi, pour de vrai 😺
      A bientôt 😽

      Aimé par 1 personne

  14. Je me suis souvent fait cette réflexion également. Cette question anodine n’a quasiment aucun sens finalement. On la pose parce qu’il faut, parce que c’est un automatisme. Au fond, on s’attend juste à ce que la personne réponde « ça va et toi » et c’est tout. Quand c’est une personne proche, c’est forcément différent, mais c’est vrai qu’on devrait plus réfléchir à nos mots et aux intentions qu’il y a derrière.

    Aimé par 1 personne

    1. Nous sommes bien d’accord. Ce n’est pas quelque chose de très grave mais je trouve ça surtout très dommage. Si on pose la question en cherchant vraiment à savoir, ça donne une toute autre profondeur au dialogue, dès le départ, en plus. 😺

      J'aime

  15. Completement d’accord avec toi ! De mon côté je fais un effort en ce moment pour ne plus trop poser la question parce qu’effectivement je m’en fous un peu de la réponse – surtout au bureau – mais quand je vois qu’un de mes collègues va pas bien, je vais le voir et je lui demande, il me répond ou non mais au moins c’était sincère.
    Tu as raison c’est entre dans un standard de salutation de dire « salut ça va » alors que bon … La plupart du temps la réponse importe peu finalement, surtout quand on connaît pas si bien que ça les gens en face 😃

    Bonne journée à toi !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton retour. Je suis ravie de voir que je suis loin d’être la seule à penser tout ça. Et que la plupart des gens souhaitent des échanges plus constructifs, ça fait du bien à lire.
      Tu le fais en toute conscience quand tu vois qu’un collègue ne va pas bien, c’est l’essentiel, tu peux être fière de toi 😺
      Belle journée et bon week-end 😽

      Aimé par 1 personne

  16. Oui c’est vrai c’est devenu plus une formule de politesse plutôt qu’une vraie question et la plupart du temps j’ai pas envie de dire si je vais bien ou pas !! Je vois au boulot on dit bonjour, c’est la tournée des bisous le matin mais combien sont sincères ? 🤔 J’ai un collègue, tous les matins il vient, il nous « serre la main », je met entre guillemets car il as la poignée de main la plus molle qui soit il plis même pas les doigts et te regarde pas, le temps de demander « ça va ? » il tent déjà la main à quelqu’un d’autre 😤 du coup maintenant je prend un malin plaisir à lui écraser les doigts et à le regarder bien dans les yeux jusqu’à ce qu’il finisse sa phrase 😂 mais je crois qu’il comprend pas….

    Aimé par 1 personne

    1. Ahahahah !! Oui ce genre de poignée de main qui ressemble plutôt à quelqu’un qui attend un baise-main 😹 C’est clair que notre société en est arrivée à un point ou tout est assez surfait et rien n’est profond. Nous exécutons des gestes du quotidien par habitude, sans nous préoccuper vraiment du sens qu’ont ces gestes. C’est malheureux. Mais en tant qu’hypersensibles, c’est impossible à faire trop longtemps, alors on se reconnecte rapidement au sens des choses et à leur intensité, et si les autres ne le font pas, c’est leur problème après tout 😽

      J'aime

      1. Bonjour La Belette et bon dimanche. Pourquoi t’égarer dans tous ces méandres marécageux ? A mon sens, ce te serait bien meilleur, plutôt que te perdre dans les sottises humaines, qui sont sans fond… A mon sens bien sûr, que tu créais, réalise et donne à voir. Il est bien et nécessaire que d’apprendre le Monde, il est néfaste et inutile que de s’y perde et ne plus savoir la part, en toi, demeurant Authentique. Cet ouvrage pour enfants : très bien, Mais l’Etre Humain, depuis qu’il s’élève et marche sur ses deux pattes… Se construit, ou se détruit… Sur deux pattes, son réel, éphémère, et ses rêves. Ceci est un bon exemple de l’impulsion naturelle.

        Embrasse bien fort Maman de ma part, puis je te fais un bisou, sur ta joue gauche. Michel.

        Aimé par 1 personne

        1. Bonjour Michel et merci pour ton commentaire.
          Avant tout, j’aimerais comprendre à quoi tu fais allusion exactement à travers ces conseils ? Est-ce que tu réponds à mon article : « Ca va ? » ou bien à un commentaire en particulier, ou alors aux sujets que j’aborde en général sur le blog ?
          Il est vrai qu’ici, j’aime partager certains doutes ou certaines incompréhensions, en tant que jeune femme hypersensible ayant besoin de beaucoup de simplicité dans sa vie. Je trouve les relations humaines très très complexes et l’honnêteté me paraît être la meilleure manière d’être authentique et simple, bien que ce soit impossible que tout le monde pense ainsi. Tout ça est très personnel.

          Mes livres pour enfants me permettront de transmettre des valeurs importantes pour moi et qui, je pense sincèrement, leur feront du bien, comme l’amour (de l’autre et de soi-même), la bienveillance, le rêve, l’émerveillement, la nature, l’écologie, et également la compréhension de sa sensibilité pour « Vivre plus simplement », comme l’indique le titre de mon blog Je n’y parlerai que des choses que j’ai apprises et qui m’ont apporté de la paix, de la joie. Tout ce qui me paraît compliqué ou que je ne maîtrise pas, je le garde pour le monde des adultes.
          Le travail que je réalise auprès des petits depuis plusieurs années maintenant me permet de constater qu’ils ont certains besoin émotionnels, en toute simplicité, justement, et j’essaierai de les emmener dans un univers agréable au travers de mes petits contes.

          Je ne connais pas cette notion d' »impulsion naturelle » mais je vais me renseigner, ça m’intéresse. Merci encore et bonne fin de journée.

          Maman t’embrasse également.

          J'aime

  17. Je suis totalement d’accord avec toi. Je trouve cette question très personnelle et je suis d’avis de ne pas la poser quand je n’ai pas le temps de discuter réellement avec la personne que j’ai en face de moi. Si je demande a quelqu’un comment il va, c’est que je ne veux pas de mensonges de sa part. Je ne veux pas non plus un « ca va. A part ca, ca va ». Je veux que cette personne se sente écouté et si je peux lui apporter quelque chose dans cette discussion, j’en serais ravie 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Ahh on est sur la même longueur d’onde et ça me fait plaisir quand je lis ou entends ce genre de réponse parce que la majorité n’y réfléchis pas une seconde, c’est devenu automatique. Je suis heureuse et soulagée quand je découvre que des gens accordent de l’importance à ces mots et aux réponses de l’autre. 🙂
      Merci pour ton petit mot ! ♡

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s