Je croyais que j’étais bête

Quel titre bizarre !
Mais oui, c’est le sujet que j’aimerais aborder aujourd’hui avec toi : Pendant plusieurs années, j’ai cru que j’étais bête.
Aujourd’hui, j’ai compris que ce n’était pas le cas, et je crois que j’ai aussi compris pourquoi j’ai eu ces croyances pendant si longtemps, j’aimerais alors partager ça avec toi, parce que je pense que ça peut aider certaines personnes, qui ont des croyances limitantes ou qui manquent de confiance.


J’étais mal entourée

Bon, c’est hyper facile de dire que c’est la faute des autres, donc ce n’est pas la raison principale, du tout, mais j’avais quand même envie de le dire, parce que peut-être que ça pourrait te faire réaliser que les personnes qui t’entourent ne sont pas forcément les personnes qui te correspondent et qu’elles contribuent à ton mal-être et à tes fausses croyances, malgré elles, parfois.

Disons que je n’étais pas entourée de gens qui me valorisaient. On remarquait et on me faisait remarquer ce qui n’allait pas vraiment avec moi mais ce qui était super chouette, j’en n’entendais pas parler. C’est dommage.

Pense à dire aux gens que tu aimes à quel point ils sont géniaux, beaux et INTELLIGENTS.


Je confondais Culture et intelligence

J’en ai déjà parlé plusieurs fois, je ne me sentais pas du tout cultivée et je pensais que ça faisait de moi quelqu’un de bête. Ce qui est carrément ridiculus !
D’abord, je le redis, tout le monde est un minimum cultivé, je crois, puisque tout le monde a SA culture. Bien sûr, s’intéresser à plusieurs choses et s’y intéresser vraiment, pour acquérir des connaissances, nous permettra d’être de plus en plus cultivé. Mais même sans connaître tout sur l’art, tout sur le cinéma, tout sur l’histoire, la géographie, nous pouvons très bien avoir notre culture et nos connaissances (qu’il est très appréciable de partager, pour permettre à d’autres de connaitre ce que nous connaissons, dans le respect et la bienveillance).

Et puis, au delà du fait que nous avons tous la culture qui nous est propre, ça n’a rien à voir avec l’intelligence. Nous pouvons être très logique et perspicace sans connaître pour autant tout sur tout.

Ce que j’ai compris avec le temps, c’est que dire qu’on ne connaît pas, qu’on ne sait pas, ou bien même, qu’on ne comprend pas, ne fait pas de nous quelqu’un de bête. Au contraire, ceux qui pensent qu’il faut tout savoir pour être intelligent sont sûrement les plus c**… Enfin, c’est mon opinion…

Combien de fois j’ai rencontré des gens qui ne connaissaient pas certains sujets mais qui prétendaient que, forcément, bien sûr, mais bien entendu ils connaissaient !!!
Sauf que ma nouille, je suis empathe et hypersensible, alors j’ai bien vu dans tes yeux que tu allais te casser la binette !


D’ailleurs en parlant de ça, voilà la dernière raison et la plus importante, qui a fait que je me croyais bête : mon hypersensibilité.

Non seulement, je suis gentille, et donc dans la société, les gentils sont considérés comme un peu limités… Trop bon, trop con, n’est-ce pas ?
En plus de ça, je ne suis pas du genre à étaler ma culture, justement, donc je préfère écouter les autres et donc, on peut croire que je suis une patate.

Mais, surtout, ce que j’ai compris récemment, c’est que j’ai une capacité d’attention différente à cause de mon hypersensibilité.
Pourquoi ?
Les détails ne sont pas des détails pour moi.
C’est à dire que les informations que je reçois sont beaucoup plus nombreuses que quelqu’un qui n’est pas hypersensible. Et parfois, je suis sur-stimulée et donc, il m’est impossible de comprendre tout ce qu’il m’arrive.

Par exemple, lorsque j’étais à l’école, disons, au lycée, j’avais des problèmes familiaux (1ère charge mentale), lorsque j’étais dans une classe, je ressentais l’ambiance et certaines émotions (empathie, 2ème charge), imaginons que le temps était moche, qu’il faisait gris, la lumière était désagréable (sensibilité à la lumière, 3ème charge) et que même sans bruit à l’extérieur, certains chuchotements de camarades viennent jusqu’à mes oreilles de temps en temps (4ème charge)… Et bien ensuite, écouter un professeur, me concentrer uniquement sur ce qu’il dit, comprendre et retenir… Tout ça en même temps, c’était impossible !
Alors dans ces moments, je croyais que j’étais juste bête. Et bien non, j’avais tout simplement beaucoup trop de stimulation autour de moi et 4 ou 5 fois plus de sensations dans mon corps que certains de mes camarades.

(On va bientôt reparler des sens et des stimulations dans les articles sur l’hypersensibilité.)

Un autre exemple, une fête entre amis.. L’ambiance, la lumière, le bruit.. Pas besoin de tout expliquer, on imagine facilement… Les émotions des autres, l’alcool, la fumée de cigarette… Et quelqu’un qui vient me parler d’un groupe hyper connu. Parfois, ou même souvent, mon cerveau était dans l’incapacité de me souvenir de ce groupe, de ses chansons, ou même du fait que je l’adore. Si je ne le connaissais pas, on pouvait alors m’expliquer qui ils étaient, quels tubes ils avaient réalisés et comment ils se sont formé… Le lendemain, j’étais incapable de m’en souvenir, même en essayant. Alors je croyais que j’étais idiote, que je retenais rien, que mon cerveau avait un soucis même… Et puis j’ai compris qu’en fait, c’était juste normal, parce que j’étais dans un environnement trop stimulant, encore une fois, et que je ne pouvais pas me concentrer sur tout à la fois..


Solutions

D’abord, je pense qu’il est possible de comprendre toutes les stimulations qui empêchent de nous concentrer et essayer d’apprendre à s’adapter et faire du tri dans tout ça.

Ensuite, il faut arrêter de se faire du mal et de se laisser croire que nous ne sommes pas intelligents ou incapables de nous concentrer, ce sont des croyances limitantes, et elles sont fausses !

Enfin, il faut comprendre que nous sommes géniaux et que notre hypersensibilité nous rend même formidable, parce qu’on ne comprend peut-être pas toutes les informations, mais on les ressent toutes. Quand d’autres entendent simplement une voix, nous ressentons toute l’atmosphère. Et c’est, pour moi, une forme d’intelligence incroyable !

Et une dernière chose, la définition de l’intelligence varie en fonction des gens, et en plus, nous sommes tous le con de quelqu’un, probablement. Moi je crois que la bonté, la bienveillance et la gentillesse font de nous quelqu’un d’intelligent, et donc je sais que je le suis.


Et pour toi, c’est quoi être intelligent ?
Est-ce que tu t’es déjà sentie bête, toi aussi ?
Est-ce que tu as compris que tu ne l’étais pas, comment ?

49 commentaires sur “Je croyais que j’étais bête

  1. Personnellement, je n’aime pas trop le terme « intelligent » ^^ Je le trouve hyper réducteur. Toute ma scolarité, j’ai été cataloguée comme l’intello de service et pourtant ! J’ai très souvent eu l’impression d’être une imposteure. J’étais peut-être douée pour l’école (ce qui ne signifie pas être intelligent…mais savoir donner ce que l’on attend de nous, c’est tout !), mais beaucoup moins pour les relations sociales, par exemple. Mon hypersensibilité a fait, un peu comme pour toi, que j’ai toujours eu cette capacité à capter l’ambiance et à analyser des situations non dites. Cette caractéristique est parfois un désavantage, mais elle apporte tellement par ailleurs, que je ne pourrais pas vivre autrement !
    Pour moi, il y a DES intelligences. On peut être doué.e pour mettre les gens en relation, doué.e pour récolter des informations, doué.e pour cuisiner, doué.e pour jardiner et ainsi jusqu’à l’infini ! Pour reprendre mon exemple, j’ai la faculté de comprendre très vite, de savoir synthétiser et de transmettre. Par contre, je suis une énorme NULLASSE en géographie, en physique-chimie, en jardinage et j’ai bien plus de mal à l’oral qu’à l’écrit, entre autres. ET C’EST LA VIE 😀 On ne peut pas être bon.ne en tout ! Je crois que l’essentiel reste bien d’être curieux.se et de garder intacte une certaine soif d’apprendre, selon la modalité qui nous convient !
    Tu fais également très bien de souligner le fait qu’une certaine forme d’intelligence est valorisée en société (et on encourage à ce qu’elle soit étalée – mais comme dit le dicton, la culture, c’est comme la confiture, n’est-ce pas 😉 ) – coucou le mépris de classe entretenu par l’élite, alors que certaines sont conspuées et minimisées. Moi je dis « quel gâchis de talents !! ». Quand je vais me retrouver face à un homme ou une femme qui touche à mort en bricolage mais qui n’y comprend rien en politique, je ne vais pas en être moins fascinée par ce don que je n’ai pas !
    Bref, je trouve le sujet PASSIONANT et merci beaucoup pour ton texte 🙂
    Des bisous ❤

    Aimé par 2 personnes

    1. Coucou Manon et avant tout, merci d’avoir pris le temps de partager ta réflexion avec moi, ou avec nous puisqu’on échange beaucoup ici. Ce que tu dis par rapport à l’école me rappelle que jusqu’à la 4ème, j’entendais souvent le mot « intello », moi aussi. En primaire, j’avais 19,9/20 de moyenne. En fait, j’adorais étudier, rien à voir avec l’intelligence. Et puis petit à petit, je n’aimais plus qu’on m’impose des choses et je n’avais plus la curiosité d’apprendre parce que je n’avais pas le choix. Et tout ça pour dire qu’un jour, un professeur nous a dit que quand on employait le mot « intello », ça ne voulait pas dire « intelligent » mais « intellectuel ». Ceci étant, être un intellectuel n’est sûrement pas péjoratif non plus.. Mais ça a créé une différence dans mon cerveau et je me suis rendue compte de l’importance des mots qu’on emploie… Intelligence, connaissances, curiosité, logique etc…
      Et effectivement, chacun a sa propre culture et chacun a sa propre intelligence également !
      Je suis ravie en tout cas que le sujet t’ait autant plu, ça mène à plein de nouvelles réflexions intéressantes d’en discuter. 😺 Gros bisous, à très vite 💛

      Aimé par 1 personne

  2. Coucou à toutes et à tous
    Pour moi l intelligence c est d abord savoir s adapter à toutes situations
    Chacun a sa propre culture et poser des questions sur tel ou tel sujet est pour moi une forme d intelligence .je n hésites jamais à poser des questions comme qu est ce que cela veut dire ou pourquoi c est comme cela que je me suis construit ma propre culture
    Bien sûr il y a les livres la télévision et les différentes rencontres que l on peut faire
    En ce moment je me sens tellement mal dans ma peau que j ai du mal à être avec certains amis qui ont une grande culture car je me sens bête comme quoi la sensibilité y fait beaucoup
    Pour moi la meilleure intelligence en ce moment c est de me connaître encore plus, oui même à 57 ans, on apprend à se connaître et à se reconnaître
    En tout cas c est un très bon et large sujet

    Aimé par 1 personne

    1. Et pourtant tu es si intelligent… A mes yeux en tout cas. En y réfléchissant, je me demande si on peut vraiment dire que quelqu’un est ou n’est pas intelligent. C’est peut-être un peu comme la beauté finalement, on est beau aux yeux de certains autant qu’on est laid aux yeux d’autres gens… (sujet d’un futur article) donc peut-être qu’effectivement, l’essentiel c’est de se connaitre et de prendre confiance en soi pour qu’on soit capable de se trouver intelligent, soi-même, et le reste ne comptera plus une fois qu’on l’aura compris, pour nous-même. J’espère que c’est ce que tu comprendras vite !!! Je t’aime 😽💛

      Aimé par 1 personne

  3. Merci Justine pour ce superbe article. Tu décris tellement bien le quotidien des hypersensibles. A ce sujet aussi, on pourra dire qu’il y a plusieurs formes d’hypersensibilités. Tout comme toi, je vais ressentir toutes les émotions et capter tous les détails mais, comme un hypermnésique, je vais garder toutes les informations en mémoire. Et je t’assure que c’est parfois très difficile. J’ai parfois l’impression d’être un ordinateur dont la mémoire arriverait à saturation. Peut-être est-ce dû à une forme d’HPI (je n’aime pas trop le terme…). Je n’ai jamais été diagnostiquée mais, étant en train d’entreprendre les démarches pour mon fils qui rassemble beaucoup de symptômes, je me rends compte que je dois très probablement l’être aussi…
    Avec tout ça, je ne m’étonnes même plus de ne plus m’épanouir en tant qu’enseignante. Je reçois trop d’émotions (négatives surtout) et les emmagasine sans arriver à les évacuer. Et puis, il y a mon perfectionnisme aussi, mais ceci est un autre sujet (d’ailleurs, je me propose de t’aider si un jour tu veux traiter ce sujet 😉 )
    En tout cas, je te le redis, MERCI. Comme ça fait du bien de ne pas se sentir seule!!

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi pour ces adorables mots ! Ah oui, j’ai déjà entendu parler d’hypermnésie… Et j’imagine à quel point ça doit être épuisant… HPI ? Haut Potentiel I…..?
      Oh comme je te comprends.. Ca doit être merveilleux d’être enseignante, mais pour les hypersensibles, je ne suis pas étonnée non plus que ça devienne très compliqué.
      L’idée d’un article au sujet du perfectionnisme me plaît bien, surtout que je ne le suis pas du tout et que je pourrais intégrer ça à un article qui parle du fait que je laisse vite tomber. En tout cas, je garde précieusement cette idée en mémoire (pour une fois je vais retenir ahah) et je t’enverrai un message pour qu’on en discute à nouveau si je me mets à écrire là dessus, sans hésitation, ce serait un honneur 😽💛

      Aimé par 1 personne

  4. Comme toi, j’ai longtemps eu l’impression que j’étais bête. Parce que je n’étais pas douée en maths et que ma scolarité s’est passée sans encombre mais sans exaltation non plus.
    Maintenant que j’ai grandi, j’ai juste compris que mon intelligence est différente: je n’ai pas de logique, mais j’écris bien ; j’ai dû mal à me spatialiser alors je demande des schémas ou des dessins ; je dis quand je ne comprends pas et je le dis plusieurs fois en essayant d’autres méthodes.
    Bref, merci pour cet article ❤
    À bientôt,
    Little No'
    https://touchesdenvie.wordpress.com

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup d’avoir partagé ton point de vue et ton expérience avec nous. Tu as raison, tu as ta propre intelligence. Comme le mentionnent plusieurs personnes dans les commentaires, peut-être qu’il y a finalement plusieurs intelligences et qu’on ne peut pas parler de L’intelligence mais DES intelligences. Et nous n’avons pas tous les mêmes. Chacun est unique, spécial et génial à sa manière ! ✨ Merci à toi, à très vite 💛

      Aimé par 1 personne

  5. Ton articles est touchant ! Je me suis beaucoup reconnue. Comme j’ai eu la “chance” d’être diagnostiquée surdouée très jeune, ça m’a protégée de la peur d’être bête car je savais que j’avais juste une intelligence différente. Mais en lisant ton article je suis persuadée que sans ce diagnostic j’aurais peut être pensé être bête pour toutes les mêmes raisons que toi, vu comme je me dévalorise facilement… tu as déjà entendu parler des différents types d’intelligence ? (Musicale, visuelle, etc…) les tests de QI sont pas mal divisés en catégories similaires (linguistique, spatio-temporelle etc) donc je pense que c’est vraiment fondé et c’est beaucoup plus logique de parler DES intelligences plutôt que d’une intelligence ! Sinon le mot intelligence de veut plus rien dire… merci pour ton partage ! 😘

    Aimé par 2 personnes

    1. Coucou Juliette, merci beaucoup pour ton petit mot, ça me fait plaisir de te voir par ici. Effectivement, sans m’être beaucoup renseignée à ce sujet, j’employais déjà le terme d' »intelligence sociale » depuis un long moment. Et tu as raison, il serait donc plus juste de parler DES intelligences. Je suis ravie d’avoir ouvert cette discussion qui m’apporte déjà beaucoup. 😻 Gros bisous et encore merci à toi 💛

      J'aime

  6. Pour moi, c’est un peu le contraire… j’ai toujours retenu sans aucun souci les événements du cours d’histoire, le vocabulaire d’allemand, j’ai toujours compris sans trop de problème le cours de maths ou de philo… par contre, je me suis souvent sentie bête dans les relations sociales. Une fête avec beaucoup de monde que je ne connais pas, c’est l’angoisse, pour moi. Parce que je ne sais jamais quoi dire aux autres, comment commencer à leur adresser la parole. Des petits trucs tout simples sont pour moi difficiles…

    Une fois aussi, un ami de mon mari lui a dit que j’étais bête, parce qu’à l’époque, j’essayais de me lancer dans la photo de mariage, et que c’était en fait très dur pour moi, parce que je n’ai pas du tout l’esprit d’une business woman. Chacun sa définition du mot bête. Mais le mieux, c’est plutôt de ne pas l’utiliser, et de considérer, comme tu dis, que chacun est intelligent à sa manière…

    La bienveillance et la gentillesse, deux très grandes qualités selon moi : il est beaucoup plus facile de laisser sa colère s’échapper et de se mettre à hurler sur les autres que de prendre sur soi, respirer, continuer à « bien » parler même à une personne qui nous insupporte. Les bienveillants sont des héros 😉

    Aimé par 3 personnes

    1. Je te remercie d’avoir partagé tes pensées et ton expérience. Ca confirme l’idée qu’il y a surtout plusieurs intelligences et que le fait de globaliser est une erreur. L’intelligence sociale étant peut-être celle qui te pose soucis, ça ne veut pas pour autant dire que tu es bête. Tu as juste plus à apprendre, sûrement. Ca me fait penser à mon conjoint. Je l’ai toujours vu comme quelqu’un d’intelligent, pourtant il lui manque l’intelligence sociale, et il peut parfois paraître très malpoli. Mais je suis persuadée qu’il peut apprendre.
      Effectivement, il faut rester bienveillant et ne pas se sentir supérieur aux autres. Nous avons tous certaines intelligences et nous sommes tous un peu nazes sur d’autres sujets 😽

      J'aime

  7. Coucou Justine ☺️ je ne sais pas si je suis intelligente ou hypersensible, c’est un sujet dont j’ai déjà parlé et j’ai du mal à me mettre une étiquette 🏷 mais je me retrouve beaucoup dans ce que tu dit ! Ce qui est sur c’est que je ne suis pas bête, je sais me débrouiller toute seule pour tout, j’ai appris plein de métiers et je continue, j’adore apprendre, même si ma culture générale ne colle pas forcément avec « la norme »… Donc souvent je me retrouve dans des conversations où je pige rien, mais en fait je me rend compte que c’est simplement des sujets qui ne m’intéresse pas !!! Et la sur-stimulation j’en parle même pas, truc à la con mais des fois quand mon gamin vient de poser une question et que ya la télé, mon homme sur Facebook, et son fils sur la console, je capte rien 🤣 trop de lumière, une pensée parasite, et encore pire depuis que je retrouve les odeurs 😂 trop d’info pour ma petite tête !! Et personne pour comprendre ça…

    J'aime

    1. Et bien moi je te comprends tellement ! C’est justement ce genre de moment qui m’a fait prendre conscience du fait que mon hypersensibilité jouait beaucoup dans ma compréhension. Quand je donne comme exemple les cours ou les soirées, ce sont des moments où je ne comprenais pas ce qu’il m’arrivait et donc je me disais juste : « je suis con ! » et c’est avec mon conjoint, quand il met la télé, quand une vidéo se met en route en plus sur son téléphone et qu’il me parle que mon cerveau me dit merde et que je ne pige plus rien du tout, c’est juste un brouhaha qui me fait perdre pied et j’ai envie de m’écrouler. Donc je te comprends tellement et j’espère que grâce à certains articles au sujet de l’hypersensibilité, ceux qui ne ressentent pas tout ça pourront comprendre un peu mieux aussi. 😽 Merci d’avoir pris le temps d’en discuter avec moi ici 💛

      J'aime

  8. Lire ton article m’a un peu dérouté car je me suis reconnue dans pas mal d’exemple que tu cites et j’en viens donc à me poser la question d’une hypersensibilité de ma part.
    Je pense que l’on a tous des intelligences différentes, des sensibilités différentes qui font que nous agissons et interagissons tous de manière différente. Quand on n’a pas confiance en soi on a tendance à se sous estimer et à penser que les autres font mieux, sont mieux. Alors que non. Chacun fait en fonction de lui, de sa culture, de son intelligence et ça ne nous rend pas plus bête que quelqu’un d’autre je dirai juste que le référentiel est différent…
    Pour moi les gens bêtes sont ceux qui ont besoin de médire constamment sur les autres pour pouvoir avoir l’impression d’exister.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! Tu n’es pas la première à me dire qu’il y aurait peut-être un signe d’hypersensibilité chez toi que tu n’avais pourtant pas soupçonné. Peut-être que les futurs articles à ce sujet t’aideront et t’amèneront certaines pistes. C’est ce que je te souhaite, en tout cas. Si tu es, toi aussi, très perturbée quand tous tes sens sont stimulés, alors il y a des chances que tu le sois, ou peut-être juste très sensible mais les articles pourront sûrement t’aider aussi. J’en prépare un justement précisément sur les sens.
      Je suis d’accord avec toi pour ta définition des gens bêtes, à 100% ! La méchanceté gratuite se rapproche de la bêtise, selon moi.
      Merci beaucoup d’avoir pris le temps de m’écrire en tout cas, ça me touche beaucoup 💛

      J'aime

  9. Coucou !!! Je pense qu’on passe tous par ce genre de phase où l’on se compare aux autres, on se dénigre un peu… Pour au final comprendre comme tu le dis que non, nous ne sommes pas plus bête que le voisin ou la voisine !! Ca fait partie de la construction de l’identité à mon sens 🙂

    A très vite !

    Aimé par 1 personne

    1. Je crois que ce ne sont pas ces côtés « Naïfs » et « Bisounours » mais plutôt la société et le monde qui t’entourait qui te laissait penser ça. Effectivement ça ne te rend pas nunuche ou bête, bien au contraire. La gentillesse c’est une grande preuve d’intelligence ! 😽
      Bisous ✨

      Aimé par 1 personne

  10. Je pense qu’il existe peut être autant de formes d’intelligence qu’il y a d’êtres humains !
    Ensuite, chacun à des capacités propres comme la mémorisation. Mais tout le monde n’a pas la même logique ou la même sensibilité, c’est sur !
    Bisous
    Audrey

    Aimé par 1 personne

  11. Je suis bien d’accord concernant la culture !
    On m’a souvent dit que je manquais de culture parce que je ne connais pas les grands classiques. J’ai vite compris que « tout le monde a SA culture » quand j’ai commencé à discuter avec des personnes se disant fan de cinéma. Je pensais « chouette, quelqu’un comme moi » jusqu’à réaliser que c’était des dialogues de sourds : je ne connaissais pas les films dont ils parlaient et ils ne connaissaient pas les films que je citais ! Là, j’ai compris qu’on avait sans doute regardé le même nombre de films, mais que ce n’était tout simplement pas les mêmes 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Voilà ! C’est exactement ça… Ceux qui te dévalorisent ou te prennent de haut parce que tu ne connais pas ce qu’ils connaissent sont ceux qui ont un problème d’ego et ne sont pas pour autant plus intelligent que toi, au contraire… Donc soit fier de ta culture qui est forcément aussi enrichissante que celle de chaque être humain, pas plus, pas moins. 😺 Merci beaucoup pour ton petit mot 😽

      Aimé par 1 personne

  12. Coucou Justine !
    Je me reconnais tellement dans ton article, tellement que j’aurais pu l’écrire ! Je n’ai donc rien à ajouter si ce n’est que l’hypersensibilité nous fait aussi prendre conscience de ce que les autres pensent, même lorsqu’ils ne le disent pas. Du coup si les personnes en face pensent du mal de nous, on aura tendance à le ressentir et à le retenir (plus ou moins selon les personnes bien sûr). Ce qui n’aide pas non plus…
    Bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis contente de te voir ici 😺 Ah oui je suis complètement d’accord ! Le fait de se sentir bête était parfois très lié au regard de l’autre qui me laissait fortement ressentir que c’est ce qu’il pensait. Mais aujourd’hui, après avoir pris confiance en moi, je sais qu’il se trompait, alors qu’il ou elle le pense, ce n’est plus mon problème. ✨ Gros bisous 💛

      J'aime

  13. Salut Justine 😊
    Quelles belles réflexions ! Tu sais, ce qui me dérange avec l’école, c’est que tous les élèves doivent rentrer dans un même moule. Mêmes schémas de pensées, aucune possibilité d’emprunter un chemin différent… Les élèves doivent tous correspondre à ce qui a été décrété (par je ne sais qui) et gare à toi si tu n’y parviens pas !! Comment se développe l’intelligence propre à chacun dans ce cas là ?
    Plus le temps passe et plus je suis persuadée que l’intelligence est une notion bien trop complexe qui ne peut avoir une véritable définition. C’est tellement subjectif et variable, à nous donc de la cultiver et d’en faire une force, peu importe si elle ne correspond pas à tout le monde. J’ai fait des études supérieures dans le droit et je n’ai pas du tout apprécié ce monde étriqué. Mon hypersensibilité était sans arrêt bloquée par un savoir supérieur qui favorise un étalage de connaissance sans fin. Personnellement j’étais noyée dans tout cela.
    Je trouve que l’hypersensibilité est une forme d’intelligence en soi 😉

    Bisous ✨

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! 😺
      Merci beaucoup d’avoir partagé ta réflexion à ce sujet. Je te rejoins complètement et d’ailleurs je compte aussi parler du système éducatif en France dans un article. L’école est tellement importante parce qu’on y passe quand même la majorité du temps pendant tellement d’année et pourtant il y a plein de choses qui ne nous permettent pas, je trouve, de nous épanouir et de nous construire correctement. C’est extrêmement lié, c’est sûr, à la vision qu’on a de l’intelligence et de notre propre intelligence (ou NOS intelligenceS). J’ai hâte d’en parler ici.
      Et oui, l’hypersensibilité est probablement une grande forme d’intelligence, notre intuition, nos sensations et notre empathie si élevés… Ca nous donne une longueur d’avance dans pas mal de situations. !
      Encore merci pour ton petit mot, à très vite 💛

      J'aime

  14. Coucou Justine ! Ton article est super intéressant et très touchant aussi !
    Je rejoins pas mal de commentaires en disant qu’il n’y a pas une mais plusieurs intelligences, je te rejoins aussi sur le poids des mots et tout ce qu’ils peuvent véhiculer comme images, stéréotypes, etc. L’intelligence est souvent rapprochée du QI dans la tête de pas mal de monde, sauf que les tests de QI ne mesurent pas tout et ne mesurent que certaines sortes d’intelligence dont la sacro-sainte intelligence logico-mathématique… sauf qu’être intelligent est plus que ça !
    J’aime bien la vision qu’en avait Piaget et une de tes lectrices a dit ce mot dans un des commentaires : l’intelligence c’est l’adaptation ! Pour moi ce qui compte c’est savoir ou apprendre à s’adapter (à soi, aux autres, à nos envies, à nos besoins, à nos émotions, aux changements, etc.) et ça c’est faire preuve d’intelligence ! S’y adapter veut aussi dire les voir, les comprendre, les accepter…
    Il faut aussi faire attention à ce que les enfants entendent, car toutes ces représentations se construisent depuis longtemps ! Par exemple je pense que ce n’est pas un bien que de leur dire qu’ils sont intelligents quand ils réussissent à l’école, en tout cas pas un bien que de leur dire que ça. Il faut aussi leur expliquer que c’est car ils ont écouté, essayé, compris, etc. qu’ils ont réussi. Ainsi ils ne construisent pas une vision rigide et figée de l’intelligence, vision qui pourrait les mettre en difficulté la première fois qu’ils seraient confrontés à l’échec (ce qui arrive à tout le monde).
    Bref il y aurait plein de choses à dire encore sur le sujet, c’est un sujet passionnant… et j’ai plein de choses à découvrir sur l’hypersensibilité, une notion que je connais peu au final !
    Encore merci pour ton article 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou !!! 😺 Avant tout je te remercie infiniment pour ton commentaire hyper riche, comme beaucoup de commentaires sous cet article et je trouve ça fantastique.
      Ton point de vue est intéressant, l’intelligence et l’adaptation.. Effectivement, ça en fait partie à mes yeux aussi.
      Beaucoup de personnes ont réagis en parlant de ce qui n’est pas très au point à l’école et ça me confirme l’idée d’un article à ce sujet. J’ai très envie de parler de phobie scolaire et/ou du fait que l’école soit assez traumatisante parfois, qu’elle laisse des séquelles en tout cas. Et puis pourquoi pas, ajouter l’expérience en tant qu’hypersensible à l’école, même si j’en ai déjà parler ici.
      En tout cas vous m’inspirez tous beaucoup alors un grand merci de prendre du temps de vie si précieux pour me laisser un petit mot et me lire. Je trouve que c’est une preuve de gentillesse et de bienveillance incroyable ! Merci beaucoup !!!
      Tu fais partie des petites fées avec qui j’échange et j’en suis ravie ✨💛

      Aimé par 1 personne

      1. Dans mon boulot, je suis beaucoup en contact avec des profs et des futurs profs des écoles donc j’essaie de les sensibiliser à ces questions et surtout à ces représentations que peuvent avoir les élèves (mais aussi les parents et pourquoi pas les enseignants eux mêmes) sur ce que c’est que l’intelligence, sur ce que c’est qu’apprendre, sur l’estime de soi, sur le bien être à l’école, sur les besoins des enfants, etc. Donc ces sujets me passionnent et je me réjouis de voir tes prochains articles sur ton blog ! Et je suis ravie de faire partie de ces petites fées 🧚‍♀️

        Aimé par 1 personne

  15. Les stéréotypes ont malheureusement la vie dure… et les créatifs sont nuls en maths, les scientifiques nuls en orthographe, les caissières n’ont aucune éducation, etc, etc. Comme tu dis, si les gens se valorisaient plus qu’ils ne se critiquent, on s’entendrait tous déjà un peu mieux ! 🙂 Merci pour cette réflexion, ça fait du bien de lire ton discours optimiste et valorisant ❤ Gros bisous Justine !

    Aimé par 1 personne

  16. Comme on dit, “on est toujours le con de quelqu’un” ^^ perso j’évite de me prendre la tête avec ça, je sais ce que je vaut dans les domaines que je maîtrise, et je ne demande qu’à découvrir ce que je ne connais pas. Si quelqu’un te fait te sentir bête parce qu’il sait quelque chose de plus que toi, c’est lui qui est en tord dans sa façon de communiquer même s’il ne s’en rend pas forcément compte !

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as complètement raison de ne pas te prendre la tête avec ça. Je ne le fais plus non plus, maintenant que je sais aussi que je me trompais. Mais pendant longtemps, je complexais.. Et effectivement j’étais mal entourée. Mais je crois que nous sommes responsable de nos émotions et de nos pensées. C’était moi qui me persuadais beaucoup, aussi, que je valais moins que les autres. L’essentiel c’est de savoir ce qu’on vaut et de s’aimer assez pour que plus rien ne nous atteigne 😽

      J'aime

  17. Bonjour Justine,
    J’ai eu à un moment de ma vie, notemment dans mon adolescence cru que j’étais bête et que je ne comprendrai jamais rien. En grandissant petit à petit je me concentrais sur moi en apprenant à mieux me connaître. Mon entourage ne m’aidait pas plus. Les mots étaient tu es bête lorsque je posais une question.
    À ce jour, je sais que je ne le suis pas. Je peux poser autant de questions pour savoir et comprendre. Je prends le temps de répondre aux autres et surtout je les valorise.
    Bel article.
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Yvonne,
      Je n’ai jamais compris quel intérêt on pouvait trouver à autant rabaisser les autres. Peut-être que sur le moment c’est plaisant mais on doit être bien malheureux pour avoir à en arriver là, tout de même.
      Tu as raison de penser que tu ne l’es pas, personne ne l’est et tu as l’air d’avoir des valeurs tellement belles que c’est évident que tu ne vaux pas moins que qui que ce soit. 😽
      Merci pour ton gentil mot. A très vite 😺

      Aimé par 1 personne

  18. Chère Justine, moi aussi je croyais que j’étais bête parce que les hommes que j’aimaient ne m’aimaient pas. Je croyais que j’étais bête même en étant major de promotion en Master de droit, même en ayant mention très bien à mes diplômes, etc.… Alors aujourd’hui je ne me pose plus la question. Je suis comme je suis. On ne peut pas plaire à tout le monde, mais parfois on rencontre des personnes qui reflètent notre brillance. Et alors on se sent bien. Acceptée. Voire aimée 😉

    Aimé par 1 personne

  19. Bonjour Justine, ton article me touche.
    Je pense qu’on se sent bête aussi parfois par rapport au cadre familiale (les parents n’oubliez pas de dire à vos enfants qu’ils sont géniaux et intelligent), mais aussi scolaire. Quand ta maîtresse ou prof souffle pour bien faire comprendre àquel point tu soules à poser des questions…. Chacun est intelligent à sa façon et ça n’a rien à voir avec la culture. Tu es cultivé quand ça t’intéresse! Moi par exemple je me sens tjrs super perdue quand ça parle politique autour de moi (je n’y comprends rien car ça ne m’intéresse pas)! Et je dis au gens ce que Coluche disait: si voter changeait quelque chose ça ferait longtemps que ce serait interdit! Mais j’avoue honnêtement que je n’y comprends rien et je ne me sens pas bête pour autant. Il y a qq années j’aurai évité au maximum d’aller m’entourer de gens qui pourraient avoir ce genre de sujet, auj j’en rigole et c’est moi qui me moque d’eux en leur disant « une fois qu’ils sont tout rouge d’excitation » car souvent c’est ça l’effet politique ça part dans tous les sens et on se fâche, je leur dit « de toute façon vous n’y changerez rien » Je connais des personnes très cultivées, franchement quand tu parles avec elles tu pourrai te sentir bête, mais quand tu vois la réalité des choses dans leur vrai vie… je préfère être inculte mdr!

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! Merci beaucoup pour ton mot. Je suis ravie que mon article t’ait parlé. Je suis tout à fait d’accord avec toi et je suis un peu pareil quand il s’agit de politique.. Ca me dépasse complètement, je sens que je ne peux rien faire à mon échelle et ça me décourage très rapidement alors je préfère ne pas trop me prendre la tête avec ça au risque d’être vite déprimée. Et effectivement, toujours vouloir aborder des sujets sérieux et/ou grave, ça doit pas être très épanouissement, même si parfois il le faut. Ca ne fait pas du tout de nous des personnes incultes. Au contraire, on peut voir les choses différemment et nous rendre compte que nous avons la capacité de nous protéger de certaines émotions négatives en évitant de nous plonger dans des sujets qui nous dépassent, donc c’est une forme d’intelligence, une autre forme d’intelligence. 😺
      Merci encore, en tout cas. Je te dis à très vite, je passerai sur ton blog dès que possible 😽

      Aimé par 1 personne

      1. Merci pour ton retour. Je préfère en effet parlé des animaux, de ce qu’on peut faire chacun à notre échelle pour la planète, parler de cheminement intérieur, de parcours vie, d’idéaux… pour ça pas besoin de culture juste être ouverte et soi même. Au plaisir

        Aimé par 1 personne

  20. Oui je comprend très bien ta réflexion et je suis très sensible à la manière dont l’entourage réagit. Généralement ce sont les gens qui apposent leur regard, c’est eux qui donne un sentiment d’intelligence ou pas… En réalité l’intelligence propre, c’est bien plus que ce que les gens perçoivent. Au fond nous nous connaissons et nous savons où nous en sommes, et ce que nous valons. Je dirais que l’intelligence sensible est primordiale. :*

    Aimé par 1 personne

  21. Je n’avais vraiment jamais vu les choses ainsi.
    Il m’est arrivée de traiter des gens de bêtes sans y penser vraiment, pour moi c’était de la rigolade mais je me rends compte que je n’aurais pas dû.
    Parce que vois tu je n’ai jamais un seul instant imaginé que quelqu’un pouvait se sentir bête. Parce que dans ma tête c’est impossible d’être bête. D’ailleurs ça veut dire quoi?
    Comme Manon le souligne dans son commentaire, il y a DES intelligences. Moi je préfère le mot TALENT.
    Et comme tu le soulignes si bien également, la définition de l’intelligence varie en fonction des gens.
    A bon entendeur !

    Aimé par 1 personne

    1. Tu étais plus sage que la majorité des gens. C’est génial de se dire qu’au fond, personne n’est vraiment bête. Moi je n’y arrive pas, je crois que la méchanceté gratuite, c’est de la bêtise. Mais c’est ma définition, et effectivement elle n’est pas la même pour tout le monde, ce qui est plutôt chouette finalement, je trouve.
      Merci beaucoup pour ta réaction, j’ai vraiment adoré abordé ce sujet qui a apporté tellement de bonnes idées et de mots rassurants en commentaire ! 👍🏻
      Merci 😽

      J'aime

Répondre à Yvonne KT Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s