SANTE

Je ne prends plus la pilule

Pour les personnes de mon entourage, ou de ma famille, je tiens à vous rassurer rapidement, ou vous décevoir, j’en sais rien, mais je ne veux pas encore fabriquer de bébé, non non non !

Mais après environ 8 ans, j’ai décidé d’arrêter de manger ce petit bout de médicament tous les jours, à la même heure.

42622011_248399845807047_3798445832219394048_n.png


Pourquoi j’ai arrêté, alors ?

D’abord, pour mon corps, simplement…
Je ne vais pas te faire une liste de ce qui est mauvais dans ce machin, je t’invite à taper « pilule – santé » sur ECOSIA (bien évidemment, pas l’autre gogole) et tu trouveras des infos. (et puis en plus j’ai la flemme, je sais j’abuse…)

Parce que je souhaite de tout mon coeur avoir des bébés, quand même, un jour, (pas tout de suite) et que je veux absolument qu’ils soient dans le corps le plus sain possible. En plus, j’ai fait beaucoup d’abus quand j’étais étudiante, alors je répare tout ça en mangeant mieux, en buvant… DE L’EAU (cette fois-ci) et donc je trouve ça bête de prendre un truc totalement à l’opposé du naturel tous les jours.

Et puis allez, j’avoue, parce que qu’est-ce que c’est chiant de devoir mettre une alarme sur son téléphone… d’ailleurs, je faisais très souvent SNOOZE (ahah, j’adore ce mot) 3 ou 4 fois avant de lever mes fesses, pour aller chercher ce petit truc et répéter ce geste encore et encore… Alors qu’on n’a même plus envie de le faire au fond !


Comment j’ai arrêté

Rien de plus simple… Et pourtant, ça me paraissait très compliqué, c’est d’ailleurs pour ça que je suis allée consulter une gynécologue, parce que j’avais peur de faire de travers… Et elle m’a dit : « Vous finissez votre plaquette et c’est bon. » Ah donc c’est tout ? En fait là je prends mes dernières pilules et puis ensuite je n’en prends plus jamais, c’est terminé ? Rien d’autre ? « Voilà, c’est ça. »

Donc si tu te poses la question, oui c’est comme ça que ça se passe. Tu finis ta plaquette et si il t’en reste, tu peux aller les rendre à la pharmacie et ne plus jamais en prendre.

Attention, si tu as des soucis de santé liées à ton cycle (endométriose ou… que sais-je ? Je ne connais pas trop…), ou bien si ton traitement hormonal est plus qu’une contraception, peut-être qu’il est préférable de consulter un professionnel, toi aussi, avant tout.


Les craintes

Les sautes d’humeurs. C’est ce qui me faisait le plus peur. Non seulement, je suis hypersensible, mais en plus pendant mes règles, c’est la fiesta des émotions, tout est décuplé (si si, c’est possible…). Je peux faire une crise de nerf parce que j’ai perdu une chaussette sur deux (non, c’est pas normal, je t’assure !), pleurer parce qu’il n’y a plus de céréales et aussi danser (le mambo, le jerk, la lambada, le zouk, la java, le calypso, la CARIOCA surtout) toute une soirée sans m’arrêter, limite euphorique parce que j’ai l’impression d’être la personne la plus heureuse de la planète.
Et tout ça, ben ça prend beaucoup d’énergie. Alors si j’arrêtais un traitement hormonal, mon dieu, qu’est-ce que j’allais devenir !?
Le poids. Bon j’avoue, moi je m’en fiche un peu de mon poids, je ne regarde pas. Mais je n’avais quand même pas envie de prendre 10 kilos…
L’acné. J’avais entendu parler de ça et ça fait envie à personne je crois. En plus, je me suis dis que j’en avais presque pas eu pendant mon adolescence et que peut-être était-ce parce que je prenais la pilule. Donc sans ? Toute l’acné apparaitrait ?! 🙀 Stupeur et tremblements…. Vais-je réussir à affronter ça !?
Les douleurs, en plus fort. Alors j’ai beaucoup de chance, mes douleurs ne durent que très peu de temps tous les mois. J’ai une ou deux grosses crampes en bas du ventre au moment où mes règles se déclenchent, et puis deux ou trois autres pendant, mais qui ne durent jamais plus d’une minute. Mais tout pouvait changer et s’empirer sans traitement…
Etre déréglée. Bien sûr, ça, c’était ce qui me semblait évident, après 8 ans tout bien dans les temps, j’allais sûrement être chamboulée. J’allais sûrement devoir me protéger plus souvent, au cas où. Mais allez, je prenais le risque, il fallait bien passer par là ! Ma gynéco m’a dit un truc très intéressant à ce sujet. Elle m’a demandé si j’étais réglée avant de prendre la pilule, je ne m’en souvenais pas. Et elle m’a dit, mot pour mot « Si vous avez commencé à prendre la pilule à 15 ans, vos ovaires ont 15 ans. Vous avez grandi, mais vos ovaires ont toujours 15 ans. » donc en gros, si t’étais réglée avant de prendre la pilule, y a aucune raison que tu ne le sois plus en l’arrêtant. Et sinon, ça prendra le temps qu’il faut.


Ce qu’il se passe alors depuis 2 mois.

Libido élevée. Alors j’avais des soucis depuis un petit moment à ce niveau là, sans en dire plus. J’en avais parlé à la gynéco également et elle m’avait répondu : « Ok… C’est juste qu’il est temps que vous arrêtiez la pilule. » Et ben effectivement, tout est rentré dans l’ordre depuis !
Dérèglement. Je pensais qu’en ne reprenant pas ma pilule comme d’habitude, mon corps n’aurait pas le « stop » et que mes règles durerai au moins une semaine et demie… Que neni ! Après avoir terminé ma plaquette, elles se sont arrêtées automatiquement, le jour ou j’aurais dû en démarrer une nouvelle. Alors peut-être que j’ai de la chance et que ça ne se passe pas comme ça pour tout le monde. Je pensais que j’aurais peut-être des saignements un peu plus tard, mais rien…
J’ai suivi avec attention tout ce qu’il se passait pendant mon cycle, et j’ai eu mes secondes règles avec seulement 8 jours de retard. En revanche, elles n’ont duré que 3 jours. Je ne peux pas te dire si c’est parce que tout est déréglé ou si c’est mon cycle qui est ainsi… C’est seulement mon expérience après un mois et demi d’arrêt. Mais je m’attendais sérieusement à pire ! Pour l’instant, rien de trop bouleversant dans ma culotte ! ahah
Les humeurs. Alors là, oui… J’avoue que c’était un peu la fête comme je l’attendais… Est-ce que c’est uniquement lié à l’arrêt de la pilule ? Je ne peux pas l’affirmer. En tout cas, c’est certain, j’ai été chamboulée et mes émotions ont été décuplée. Je deviens complètement zinzin (encore + que d’habitude) quand je suis enjouée. Genre tu vois là, il y a quelques minutes, j’ai versé une larme en imaginant à quel point ça devait être merveilleux de faire parti de la famille Chedid… Ouais… J’ai eu un week-end d’angoisse et de désespoir immense aussi, pendant lequel j’ai dû pleurer toutes les larmes de mon corps. J’étais tendue plus souvent, et en colère contre la vie… 😹 et ce, tous les jours depuis que j’ai pris la dernière pilule. Alors c’est mon cas, c’est ma sensibilité et c’est peut-être juste une coïncidence ! Il faut expérimenter pour voir. J’attends la suite pour en dire plus…
Le poids. R.A.S Rien à signaler ! Aucun changement je crois.
L’acné. Pareil, aucun soucis ! Même pas un petit bouton qui picote sur un coin du pif… Rien ! Je ne me maquille pas et ne mets presque aucun produit sur ma peau ! Peut-être que ça m’aide…
Douleurs. J’ai eu mes crampes habituelles pendant mes règles. Peut-être un peu plus de symptômes que d’habitude en revanche : mal de dos et mal de tête en plus. Encore une fois, après un mois, je ne peux pas dire si c’est lié mais lors du déclenchement de mes dernières règles (un mois après l’arrêt de la pilule), j’ai été hyper malade : caca mou (désolée, il faut le dire), nausées, maux de tête horribles, crampes au ventre, au dos… Enfin la totale, je crois. Tout ça seulement une journée, le soir j’avais mes règles, le lendemain ça allait mieux.. A suivre aussi…


Changement de contraception, je fais comment maintenant ?

J’en parle tout de même parce que c’est la question qui revenait le plus souvent.
Personnellement, j’ai décidé de n’avoir aucune contraception hormonale (j’arrêtais la pilule pour cette raison.) alors j’ai discuté de toutes les autres méthodes à ma disposition avec la gynécologue.
Stérilet hormonal – Implant – Pilule – Injections – anneau vaginal – patch : Pour moi on raye, à bat les hormones artificielles !
Stérilet en cuivre : A ce que je sache, c’est un peu plus approprié aux personnes qui ont déjà eu un bébé, mais possible tout de même si ce n’est pas le cas. Attention : Pas de cup quand on en a un, ça peut créer des soucis et le retirer. Je sais que c’est un des moyens de contraception les plus efficace. Qu’on doit le changer après quelques années. Que ça peut avoir un effet sur les douleurs de règles et sur leur durée. Voilà tout ce que je sais à ce propos. Personnellement, je n’avais pas envie de mettre un objet étranger dans mon bidou sous prétexte que je suis une femme et que je dois subir ça. J’en ai pas envie, alors je ne le fais pas et tout le monde a respecté mon choix (gynéco, chéri), ce qui n’est pas toujours le cas, j’en ai conscience…
Le diaphragme ou la cape cervicale : Ce sont les premières choses que ma gynéco m’a alors proposé car sans hormones. A ce que j’ai compris, ça ressemble à une sorte de cup, à poser dans sa mounette avant un rapport sexuel (on peut mettre le diaphragme quelques heures avant le rapport) et c’est plus efficace avec un spermicide. Il faut déterminer la taille qui nous conviendrait et apprendre à l’utiliser. Personnellement, je n’avais pas envie non plus de mettre ça dans mon bidou… Mais ça peut être pas mal si tu es prête à le faire et que tu ne veux pas d’hormones, toi non plus.
La bon vieux préservatif : Voilà ce qui me convenait. Les valeurs sûres et sans trop de désavantages. Minou était ok pour utiliser le masculin.
La méthode Billings : Et enfin ce que j’ai commencé à mettre en place. Il s’agit de remplir un tableau tous les jours en expliquant, en gros, ce qu’il se passe dans ta culotte. Pour pouvoir apprendre à connaître ton cycle. Tu sais alors quand tu es fertile ou non, et tout ce qui se passe , par la même occasion. Tu peux être suivi par ton/ta gynéco qui surveillera ça avec toi et pourra interpréter ton tableau et t’expliquer tout ce qu’il se passe. Attention ! La gynéco que j’ai consulté était très ouverte au sujet du naturel et comprenait parfaitement mon choix d’arrêter les hormones. D’autres le sont beaucoup moins et sont peut-être contre tout ça. Elle m’a aussi dit que les applications qui existent pour surveiller son cycle (Flo, Clue…) étaient moins fiables que le tableau qu’elle m’a donné. A voir… Je fais les deux pour le moment mais je ne suis pas encore retournée la voir.
JE PRECISE : J’apprends à connaître mon cycle grâce à cette méthode… Même si je commence à comprendre mes tableaux et à voir quand je suis potentiellement fertile ou non, je ne compte pas me dire que c’est la fête et qu’on peut faire crac-crac sans risque de tomber enceinte ! Peut-être que ça prendra des années avant que je sois sûre, peut-être que je ne serai jamais sûre. En attendant, j’apprends à bien connaître mon corps et je trouve ça génial.


Je crois que j’ai tout dit à propos de mon expérience après bientôt deux mois sans pilule. J’espère avoir répondu à tes interrogations, si ce n’est pas le cas, les commentaires sont là pour ça, je te dirai tout ce que j’ai oublié et que je sais avec plaisir.

Sache que tu peux, et je dirai même, tu dois décider de ce que tu es prête à mettre dans ton corps. Que ce soit un objet, un médicament, des hormones… Tout ça, c’est toi qui décide. C’est TON corps. Il n’y a que toi qui peut choisir. Si tu n’as envie de rien de tout ça, tu dois absolument en parler à ton partenaire, il est autant concerné que toi si vous avez des rapports. Chacun doit prendre ses responsabilités et ses décisions et respecter celle de l’autre.


Pour les personnes qui cherchent des informations, je t’invite à parler de ton expérience, qui pourrait aidé d’autres femmes ou apprendre à des hommes, même…
Tous les témoignages sont bons à être partagés.
Quel moyen de contraception utilises-tu ? Pourquoi ? En es-tu satisfaite ?
As-tu des questions ? N’hésite pas !

46 réflexions au sujet de “Je ne prends plus la pilule”

  1. Coucou Justine ! Merci pour ton article ! Je n’ai jamais pris la pilule ni aucune contraception hormonale (oui je suis une extra-terrestre) mais ton article m’a passionnée tout de même ! Depuis que j’ai eu mon fils, nous pratiquons la symptothermie et en 4 ans et demi je n’ai pas eu de soucis. Bien sûr il faut apprendre à comprendre son cycle et les symptômes qui vont avec mais après tout roule ! Bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi pour ton retour ! C’est super que tu n’en ai jamais pris. Parce que tu n’as jamais voulu, de toi-même ?
      La symptothermie, je ne connais pas. Ca ressemble au Billings j’ai l’impression. Je vais me renseigner. Merci de m’apprendre un nouveau mot aujourd’hui 😺 Bisous, à très vite 😽

      J'aime

      1. Oui effectivement c’est de moi même… A mon adolescence j’avais entendu que ça pouvait rendre stérile et du coup j’avais refusé catégoriquement de la prendre ^^
        Je te laisse te renseigner oui, c’est la récolte d’un ensemble de données qui aident à connaître ses périodes de fertilité. Ça n’a rien d’idiot ou de dangereux quand on le fait bien ! Bisous !

        Aimé par 1 personne

  2. Le DIU est tout à fait adapté aux femmes qui n’ont pas eu d’enfants, mais les gynéco ne sont pas toujours à jour dans leurs connaissances des recommandations en date : il n’y a vraiment plus de contre indication, et il y a deux tailles de DIU pour s’adapter à ça d’ailleurs il me semble 🙂 Concernant la coupe menstruelle, il n’y a aucune donnée solide qui permet non plus d’affirmer qu’il y aurait une incompatibilité avec les deux : il faut tirer bien bien fort sur un DIU pour qu’il sorte, ce n’est pas la cup toute seule qui va le faire sortir ! En revanche il y arrive qu’il y ait des expulsions de DIU avec ou sans coupe menstruelle, donc il peut arriver qu’on utilise les deux et qu’on se dise que c’est peut être à cause de ça, mais pas de panique ! Surtout qu’en soi « perdre » son DIU n’est pas dramatique (s’il y a eu un rapport sexuel récent, on peut s’en faire poser un autre en urgence, ça sert de contraception d’urgence en même temps) 🙂 Martin Winckler en avait parlé sur son blog notamment, j’ai aussi des liens d’études et de recommandation des institutions de santé concernant le DIU, si jamais. Mais le mot d’ordre c’est : pas de panique 😀

    Ah et c’est super que ta gynéco ait trouvé ça normal que tu arrêtes la pilule et fait le lien avec la libido, certain.es sont plus sceptiques… mais ça change !

    Aimé par 2 personnes

    1. Merci beaucoup pour toutes ces précieuses infos ! Je préfère dire de faire attention et de consulter plutôt que « fonce » et qu’il arrive quoi que ce soit, je ne suis pas une pro… Et puis j’ai une copine à qui c’est arrivé deux fois des soucis à cause de la cup apparemment, donc je préfère préciser. Mais j’espère que tout le monde lira ton commentaire pour avoir plus d’infos.
      Et oui, j’ai beaucoup de chance. Justement c’est une copine que j’ai rencontré grâce au blog qui vit dans la même ville que moi qui me l’a recommandée 👍🏻 (merci Valo, si tu lis ça 💛)
      A très vite, j’espère 😽

      Aimé par 1 personne

  3. Super article Justine ! Bien inspirant et motivant : je suis sous pilule et arrêter est un de mes objectif 2019!!!
    Mon chéri est aussi d’acc pour retourner au préservatif et je suis aussi très consciente que j’ai « de la chance que mon mec respecte mes choix et accepte de perdre un peu de confort pour mon bien-être » ((il fallait que je mette ça entre guillemets car je trouve ça ahurissant que notre partenaire puisse nous faire culpabiliser de ne plus subir toute seule la contraception du couple))

    Bisous 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma belle !!! Ah c’est super que tu prévois d’arrêter, aussi. Bien que je ne juge aucune femme qui prenne la pilule, mais je pense que c’est mieux pour notre corps. 😺 Et oui c’est un peu triste de dire qu’on a de la chance, mais pourtant je crois que c’est le cas… On serait vraiment surprise de voir à quel point les hommes ont parfois la sensation qu’ils peuvent décider à notre place un tas de choses qui ne concerne que nous et notre corps.
      En tout cas si tu as d’autres questions, d’ici là, n’hésite pas 😽💛

      J'aime

  4. Coucou,moi j ai arrêter la pilule il y a 1 an et demi. D abord par conviction puis aussi l envie d un petit bébé dans les mois suivant. Sauf que cette m*rde de pilule à tout chambouler la dedans et le chemin est désormais très compliquer pour nous pour avoir notre bébé. Mais depuis l arrêt de cette pilule j ai redécouvert mon corps, des sensations jusque là inconnu et ça c est génial. Je trouve que les effets néfastes de la pilule sont trop peu expliquer lorsqu’on nous l a prescrit. Et lorsque nous sommes jeune nous n’avons pas conscience de ce que l on inflige à notre corps. On nous dis « tu doit prendre la pilule » et c est tout, donc tu te dit que c est un acte normale. Mais non non et non.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! Merci beaucoup pour ton commentaire. Tu es la deuxième personne à me parler du fait que ça entraine des difficultés pour avoir un petit. Ca me donne une idée d’article. J’aimerais bien en parler grâce à des témoignages, tu serais d’accord pour qu’on en parle un peu plus toi et moi ? Je pense que c’est important d’en parler, trop de gens pensent que le fait d’arrêter suffit pour que tout aille mieux et pour tomber enceinte mais effectivement, je crois que ce n’est pas le cas.

      J'aime

  5. Je crois Justine que ton témoignage intéresse tellement de femmes! Un sujet au cœur de nos préoccupations! Mais attention, tu constateras que les périodes d’ovulation dans nos cycles sont aussi les moments où on a le plus envie !!!!!!!!!!! Que la nature est bien faite! Rrrrrrrrogh!

    Aimé par 1 personne

    1. J’espère que ça pourra aider 😺
      Ah ouais ??? Je vais découvrir ça avec le temps alors… Mais je crois que j’ai un peu remarqué déjà, c’est vrai ça ! Et oui, c’est bien pensé tout ça, je sais pas par qui mais il est pas con… Ahahah
      Merci beaucoup pour ton petit mot ! A très vite 😽

      J'aime

  6. Hello Justine, merci pour cet article 😀 J’en ai un en préparation depuis des lustres, moi qui ait été si libérée délivrée à mon arrêt de la pilule pour un stérilet au cuivre !! En tout cas, heureuse de lire ça chez d’autres, ces retours d’expériences sont super importants.
    Pour info, il n’y a aucune contre-indication pour la pose d’un stérilet chez les nullipares (dont je fais partie) – ça n’a pas été une maxi partie de plaisir – mais en une matinée c’était réglé et tranquille pour…7 ans !! Rhôô le bonheur 🙂 C’est un peu particulier lors des rapports sexuels, en tout cas ça l’est pour moi, j’en parlerai plus longuement sur mon blog – mais globalement TRES satisfaite.
    Ah, et pour la cup, aucune contre-indication non plus, ma sage-femme m’a confirmé que si je ne la retirais pas comme une grosse barbare, il n’y avait pratiquement aucun risque.
    Perso, la pilule m’a foutue en l’air et je ne reviendrai à ce mode de contraception pour rien au monde !
    Belle journée à toi 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Manon, merci à toi pour ton retour qui m’a permis en plus d’apprendre un mot ! Je n’avais jamais entendu « nullipare » 😺Merci pour toutes ces infos. Le fait qu’il y ait le moindre petit changement pendant les rapports avec le stérilet me confirme le fait que je n’ai vraiment pas envie de me faire subir ça. En tout cas, ton commentaire aidera les femmes qui le lisent, je l’espère 😽💛 Belle journée à toi aussi, à très bientôt !

      Aimé par 1 personne

  7. Pour ma part, je vais me faire poser un stérilet en cuivre dans quelques mois. Par contre, j’ai vraiment souhaité prendre mon temps car j’ai arrêté la pilule mi-juin. J’ai envie de voir comment mon corps réagit sans rien du tout. Je ne veux pas lui infliger trop de bouleversements d’un coup. Concernant le combo stérilet/cup, ma gygy m’a dit qu’il fallait faire effectivement très attention quand on la retire. Mais il existe un stérilet compatible avec la cup (de la marque Mona Lisa). Il a une forme différente et donc, aucun risque qu’il se déplace ! Le seul truc, c’est qu’il est un peu plus difficile à poser donc il faut le faire pendant les règles car le col est plus ouvert. On verra bien si je supporte ce moyen de contraception. Même si je ne souhaite pas pratiquer la méthode Billings pour le moment, je m’y intéresse énormément car je trouve que c’est un bon moyen pour apprendre à connaître son corps et peut-être que je pratiquerai cette méthode plus tard 🙂 Bonne journée ❤ ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Aaah je ne savais même pas qu’il y avait plusieurs marques et types de stérilet ! Merci pour cette info précieuse !! J’espère que ça te conviendra. Je crois que tu as eu raison de prendre ton temps, au moins tu es sûre de toi et c’est super d’avoir été douce avec ton corps. Merci encore. Belle journée à toi et à très vite petit chou 😽💛

      J'aime

  8. Coucou! Je crois que je suis probablement une femme âgée pour toi et tes lectrices mais j’avais quand même envie de partager un peu mes petites histoires. J’ai pris la pilule très tôt… je crois que j’étais en seconde! Pas par besoin de contraception mais parce que j’avais des douleurs tellement importantes pendant mes règles que j’en tombais dans les pommes! Ma mère a donc suivi tout naturellement les conseils de la gynéco, et comment leur en vouloir, on était dans les années 80 (j’ai 46 ans) et si ça pouvait régler le problème, let’s go! Il faut aussi remettre dans le contexte le fait que pour ma mère la pilule a été une révolution! Tout ça est tellement récent en fait! Considérant mon âge, j’ai quand même eu droit à une mini-dosée. Cahin caha (oui j’utilise ce genre d’expressions 😀 :D) et comme j’ai rencontré mon mari très tard… j’ai pris cette pilule quasi jusqu’à 33 ans!!
    Je ne peux pas dire si ça a aidé mon acné, si le poids que j’ai pris vient de là ou plus probablement du fait que j’ai pas fait de sport bien longtemps après le lycée… etc… par contre, je faisais des migraines de malade à chaque fois que j’avais mes règles… mais du genre à me taper la tête contre les murs, pas de lumière, pas de bruit, envie de vomir etc… une fois il a même fallu me faire une piqûre, j’ai cru que j’allais me passer par la fenêtre pour que ça s’arrête! Sauf qu’on me disait non stop: c’est le stress!! Et que j’ai mis des années à comprendre qu’il y avait autre chose… Oui le stress a bon dos mais quand même! En fait j’ai passé 2 ans 1/2 en célibat volontaire vers mes 27 ou 28 ans et je ne prenais plus RIEN!! Quasi plus de migraine dis donc!Mais il faut dire que c’était de belles années et je n’avais pas beaucoup de stress non plus… j’ai rencontré mon mari et j’ai repris la pilule…. re migraine! (mais là j’avais atterri à Paris alors niveau stress…) A nouveau je n’ai pas fait le rapprochement (ni les médecins d’ailleurs!! C’est tellement plus simple pour une nana de 30 ans d’être sous pilule…) et ce n’est que quand je suis tombée enceinte la 1ère fois [d’ailleurs j’avais arrêté la pilule depuis même pas 2 mois, donc pour moi ça n’a pas joué du tout sur ma fertilité] que j’ai réalisé qu’en 9 mois de grossesse, j’avais pas fait une seule migraine! J’ai repris la pilule après ma fille (parce que je suis un peu lente quand même….) et puis au bout d’un moment j’ai dit STOP! Ça repartait de plus belle, je ne voulais pas revivre ça! On a repris les préservatifs jusqu’à la naissance de mon fils, après quoi la gynéco a bien voulu que je passe au stérilet cuivre. Parce que c’est vrai qu’à ce moment là elle préférait me poser un stérilet une fois que je ne voulais plus d’enfant. Clairement il y a d’autres solutions et chacune fait ce qu’elle veut, mais en tout cas moi je revis! Je ne sens strictement rien, mon fils va avoir 10 ans et je ne l’ai changé qu’une seule fois, en gros pose/ changement après 5 ans et là il va falloir que je le change encore pour les 10 ans… je n’ai plus mal à la tête, je ne prend plus d’hormone etc… Par contre ma fille a 12 ans, elle n’est pas encore réglée mais clairement elle ira vers d’autres méthodes qui existent maintenant. Pour rien au monde je ne lui souhaite la pilule! Et puis les connaissance, les communications et les échanges ne sont plus les mêmes maintenant.. on est tellement mieux informées!! et pourtant il n’y a qu’une génération d’écart. comme quoi il y a de l’espoir pour les femmes 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou 😺 Avant tout je tiens à te dire qu’il n’y a aucun âge requis ici. D’ailleurs je crois que j’ai des lectrices de tous les âges et c’est ce qui me rend particulièrement heureuse ! Alors tu es la bienvenue, quand tu veux, si les sujets t’intéressent, tes commentaires seront précieux pour moi et pour celles/eux qui les lisent. 💛

      J'aime

    2. Merci pour ce merveilleux commentaire et merci d’avoir partagé ton expérience. Je crois que nous n’avons pas encore assez de recul pour comprendre tout ce que la pilule peut engendrer, malheureusement. Mais ça commence à venir et de plus en plus de femmes refusent ce moyen de contraception, ce que je trouve plutôt prudent. Encore plus après avoir lu ton expérience. Effectivement, ça prend du temps, et puis je pense que les lobbies, les pharmacies, et même les médecins préfèrent qu’on ait ce traitement tous les mois, plutôt qu’on aille les voir seulement tous les 36 du mois (moi aussi j’ai mes petites expressions… ahah) donc attention à ne pas tomber dans le piège et surtout : Ecoutons les signaux que notre corps nous envoie. A très vite j’espère et encore merci 💛

      J'aime

  9. J’ai arrêté la pilule il y a deux ans pour me faire poser un stérilet cuivre. J’ai pris cette décision après mon arrêt de la cigarette. J’ai décidé d’arrêter de faire du mal à mon corps, de lui faire ingérer des choses qui n’ont rien à y faire. Bizarrement, ce ne sont pas mes règles le problème depuis mais ma période d’ovulation… J’ai des varices pelviennes (à cause de mon accouchement par césarienne) et elles me font souffrir durant cette période (3 jours par mois donc). Mais je ne reprendrais la pilule pour rien au monde 🙂
    J’ai beaucoup aimé ton analyse et ta conclusion. Encore une fois, nos points de vue concordent 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Ah effectivement on a l’air d’avoir pris cette décision pour les mêmes raisons ! J’ai arrêté de fumer en début d’année, moi aussi. Je ne sais pas exactement ce que sont les varices pelviennes, je vais me renseigner. Etrange, mais tu es sûre que c’est lié à ton arrêt de pilule ? Merci beaucoup pour ton témoignage ! 😽💛

      Aimé par 1 personne

  10. Coucou Justine !
    Je pense qu’arrêter la pilule est un bon choix. Je ne pense pas que prendre des hormones soient une bonne chose pour le corps même si bien entendu cela aide beaucoup à ne pas concevoir lorsqu’on ne le souhaite pas.
    Pour ma part, je n’ai pris la pilule que pendant quelques courtes périodes dans ma vie, mais ça fait des années que je n’en prends plus et je suis tellement mieux sans !!
    Bisous

    Aimé par 1 personne

  11. Hello !
    Je viens de tomber un peu par hasard sur ton blog, et sur cet article.

    J’ai stoppé la pilule il y a maintenant 4 mois. Cela faisait presque 10 ans que je la prenais, au départ pour arrêter mon acné (hyper logique non ?). Perte de libido, gros sauts d’humeurs, prise d’hormones & de d’autres substances, j’en ai eu marre.
    Depuis 4 mois j’ai un stérilet en cuivre, et malgré quelques appréhensions tout se passe bien !
    Le flux est juste beaucoup plus important (avec la fatigue qui va avec du coup), les douleurs sont moindres & la période n’est pas trop longue.

    Voilà ma petite vie !
    Merci pour ton article, je trouve que c’est une bonne chose de partager nos expériences à ce sujet.

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Marine, perte de libidos, sautes d’humeurs : C’était quand tu la prenais ou quand tu l’as arrêté ?? J’entends beaucoup de bien du stérilet en cuivre c’est vrai ! Merci pour ton témoignage. Je suis ravie si l’article t’a plu ! Je vais aller visiter ton blog dès que j’aurai un peu de temps (je ne peux pas te dire quand, mais promis un jour tu verras mon petit nom dans les commentaires, je le mets dans ma liste de blogs à découvrir !) A très vite 😽💛

      J'aime

      1. Ma perte de libido & mes sauts d’humeurs ont commencé lors des 1ers mois de la prise de ma pilule. Je pensais qu’avec le temps ces effets secondaires partiraient mais finalement… non ! Tristesse absolue.
        En tout cas maintenant, tout va pour le mieux, et c’est ce qui compte non ? Le présent !

        Passe une belle journée 🌻
        Marine.

        Aimé par 1 personne

        1. Ah oui, c’est ça ! Perte de libido, je crois que c’était le truc le plus flagrant sur la fin quand je prenais encore la pilule, et ça s’est arrangé depuis l’arrêt aussi 👍🏻
          Encore merci pour ton témoignage.
          Superbe journée à toi 😽💛

          J'aime

  12. Coucou Marine, perte de libidos, sautes d’humeurs : C’était quand tu la prenais ou quand tu l’as arrêté ?? J’entends beaucoup de bien du stérilet en cuivre c’est vrai ! Merci pour ton témoignage. Je suis ravie si l’article t’a plu ! Je vais aller visiter ton blog dès que j’aurai un peu de temps (je ne peux pas te dire quand, mais promis un jour tu verras mon petit nom dans les commentaires, je le mets dans ma liste de blogs à découvrir !) A très vite 😽💛

    J'aime

  13. Coucou Justine ! Ça y est je commence enfin à rattraper mon retard hihi !
    Tout d’abord, je tiens à te remercier d’avoir parlé des alternatives possibles à la pilule et le choix que tu as fait en ce sens. Il m’est déjà arrivé de lire des articles similaires, mais qui développaient seulement la partie « post-pilule » avec les effets sur le corps et l’esprit, mais rarement les alternatives utilisées pour ce faire.
    Je t’avoue que l’alternative que j’aurais bien voulue essayer c’est le stérilet, mais apparemment beaucoup de médecins sont réticents à le proposer aux jeunes femmes qui n’ont pas encore conçu d’enfants. Par ailleurs, je ne saurai jamais si cette histoire est vraie ou non, mais j’ai connu une personne qui m’a raconté s’être retrouvé avec le sexe en sang et sa femme avec une déchirure assez inquiétante aussi après un rapport avec stérilet (car il avait été mal posé). Pas très rassurant haha !
    La méthode Billings a l’air pas mal du tout, mais ce qui me fait « peur » c’est de ne pas savoir combien de temps attendre avant de pouvoir « y retourner » XD
    En tout cas je trouve ça vraiment trop chouette que tu abordes le sujet sur ton blog, merci de crever l’abcès avec un avis honnête !
    J’imagine que la période d’adaptation a dû être terrible, j’ai tendance également à être à fleur de peau pendant les règles, j’imagine que ce serait pire sans la pilule haha ! Mais du coup avant de prendre la pilule, je n’avais mes règles que deux ou trois fois dans l’année, je me demande si ce serait toujours le cas aujourd’hui ? Je crois que tu me motives à arrêter du coup, je vais en parler avec mon partenaire pour connaître son avis ! 🙂 Gros bisous ! ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou Marion, je t’invite (même si c’est peut-être un peu long) à lire les commentaires des gentilles personnes qui ont bien voulu témoigner. Beaucoup affirment que le stérilet n’est absolument pas réservé aux personnes ayant déjà eu un enfant et que c’est assez sûr comme moyen de contraception, qu’il n’y a pas de danger. Au delà de ça, je t’invite surtout à consulter un professionnel pour être sûre, et le mieux, je crois, est de trouver une gynéco qui est également sage-femme. J’ai oublié de le préciser dans l’article mais c’est une sage-femme que je suis allée voir et plusieurs personnes m’ont confirmé le fait que les sages-femmes sont plus ouvertes aux méthodes de contraception naturelle… Ca t’évitera de tomber sur un gynéco qui pourrait limite te refuser l’arrêt de la pilule parce qu’il pensera pouvoir décider pour toi.
      Ma première consultation gynéco me faisait un peu peur, j’avais peur d’un éventuel examen.. Enfin peur, j’étais un peu stressée, et finalement elle m’a dit que ça pouvait attendre et nous avons juste discuté.. 🙂
      Voilà, si tu as d’autres questions, n’hésite pas 😽💛

      J'aime

  14. Merci pour cet article ! Cela fait déjà quelques temps que je pense a arrêter la pilule et comme toi ne prendre aucun autre moyen de contraception (sauf preservatif ou connaitre ses cycles) je ne suis pas encore tout à fait prête. Mais dans un an sur j’arrête et qui sait peut être avant 🙂

    Aimé par 1 personne

  15. Hello !
    Bravo pour ce choix! En effet il y a plein de moyens de contraceptions, et je trouve bien que tu en parles car peu de gens connaissent cela !
    Attention néanmoins, il y a aussi beaucoup d’études qui traitent des effets néfastes des protections hygiéniques, donc si tu as le temps et la possibilité (ou les connaissances), j’aimerais bien aussi ton point de vue la dessus. Tu utilises la cup? Tu préconises quoi?

    En tous cas merci pour ton témoignage c’est super intéressant!

    Aimé par 1 personne

    1. Coucou ! 😺
      Merci beaucoup pour ton gentil commentaire.
      Effectivement, je suis au courant de ça.
      Je ferai un article à ce sujet alors, ça peut être chouette. Je n’utilise rien à mettre dans ma mounette : serviettes hygiéniques lavables et en ce moment j’essaie aussi les culottes de règles.
      Merci à toi, à bientôt 😽💛

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s