MES REFLEXIONS

Ce que je pense du fait d’être « Influenceur »

Ca fait environ 1 an que j’ai trop trop trop envie de te parler de mon avis là dessus mais je ne trouvais pas les mots.
Il faut que je te le dise… J’ai du mal à comprendre les personnes qui se disent « influenceurs » .. Pour être tout à fait honnête, je déteste ce mot. Je le déteste intensément, vraiment je trouve ce mot carrément pourri !

38391953_10216382982957707_9143241167020752896_n.png


C’est devenu un métier, non mais tu te rends compte ???!

Mais quand on estime qu’on influence, c’est que ceux que l’on influence, sont en fait influençables .. ?

Ca a une connotation hyper négative non ?

On profite des gens qui sont influençables pour leur faire dire ou faire ce qu’on a envie qu’ils disent ou fassent.
Je trouve ça assez honteux, personnellement.

On est tous au même niveau en fait.
Et on peut être inspiré par tout le monde. Aujourd’hui par une actrice, demain par une amie, ou par notre mère, après-demain par une blogueuse.
C’est pas honteux d’être inspirée, d’avoir envie de suivre un chemin qui nous ressemble.

Quand on est influencé, j’ai la sensation que ça peut être pour faire n’importe quoi, même si ça n’a rien à voir avec notre personnalité, et là ça me pose un gros problème.


Je préfère être inspirante.
J’ai envie de dire une « Inspireuse ».


Je suis d’ailleurs retombé sur un cours de psychologie sociale passionnant dans lequel nous avions étudié le conformisme.

C’est totalement lié à mon idée. L’expérience de Milgram avait d’ailleurs prouvé que le conformisme pouvait pousser l’être humain à se comporter comme un monstre, simplement parce qu’un homme en blouse blanche ressemblant a un scientifique avait dit qu’il devait le faire et qu’il n’y avait aucun danger. Je t’invite à te renseigner sur cette expérience, vraiment passionnante.

Ca confirme mon idée que se faire influencer, et se conformer à ce que ces personnes disent peut nous faire faire des choses qui ne nous ressemblent pas du tout.
Et je le sais parce que j’en ai regardé des vidéos, parfois j’avais même envie d’acheter des produits qui ne m’auraient jamais servi et que je déteste. Alors il faut être vigilant et ne pas croire tout ce qu’ils disent, sous prétexte qu’ils ont des millions d’abonnés.
Et surtout, les plus jeunes….


Je ne veux blesser personne.
J’espère que je ne te décevrai pas. Tu pourrais penser que je suis méchante, ou même cruelle.
Si je partage mon opinion, c’est parce que j’estime qu’il y a de quoi réfléchir.
Et parce qu’honnêtement, je pense que ma réflexion est plutôt juste.

Ca ne veut pas dire que je crois que ces gens qui se disent influenceurs sont de mauvaises personnes, bien sûr que non. En revanche, la puissance des mots est à prendre en considération. Et si ils sont ok avec le fait de vouloir influencer des gens, alors je n’éprouverai pas plus de sympathie pour eux…

Et oui.. Même si c’est dans le bon sens.
Même si c’est pour l’écologie, la gentillesse, le bonheur…

On n’a pas de pouvoir sur les autres, on n’a pas a décider d’en avoir parce que beaucoup de gens nous suivent. On est tous les mêmes, on peut juste conseiller et, au mieux, inspirer.


S’il te plaît, si tu suis des « influenceurs », demande-toi comment ils te voient..
Et surtout, dis-toi que tout ce que tu décides de faire, vient de toi et ton coeur, que ça te correspond. Que ce ne sont pas eux qui choisissent pour toi.

Qu’en penses-tu ?

55 réflexions au sujet de “Ce que je pense du fait d’être « Influenceur »”

  1. Je te rejoins sur tout les points! Influenceur c’est comme publicitaire en gros on te vends des trucs que t as pas forcement besoin mais si c’est machin qui le dis que c’est bien alors hop on achète?!
    D ailleurs une grosse blogueuse que j adore suivre le dis souvent qu’ elle aime pas si on dise d elle qu’ elle ai influenceuse..je pense comme toi il vaut mieux être inspirante c’est vachement plus valorisant
    Bisous ma perle

    Aimé par 1 personne

  2. J’aime beaucoup ton point de vue sur la question ! Pour moi, il faut aborder les influenceurs avec beaucoup de détachement et de recul pour plusieurs raisons :
    – ils peuvent t’inviter à acheter pas mal de chose dont tu n’as pas besoin juste par conformisme comme tu le mentionnais dans ton article
    – Les influenceurs « motivation », « mindset » comme Gary Vee pour ne citer que lui peuvent avoir l’effet inverse et te décourager dans tes projets quand tu vois leur niveau de réussite (oui c’est du vécu 😅)
    Bref, j’arrive à la même conclusion que toi, le contenu des influenceurs est à consommer pour s’inspirer, mais avec modération !

    Aimé par 1 personne

    1. Ah je n’avais pas pensé à cette idée que ceux qui veulent te parler de bonheur et de belles choses sont décourageants… C’est vrai pour certains. Je pense que ce sont des personnes qui n’ont pas vraiment les meilleures intentions du monde quant à leur audience et qui préfèrent se valoriser et montrer qu’ils ont plein de belles choses, qu’ils sont épanouis, heureux.. Effectivement, rien de très bon dans tout ça, même quand ça y ressemble. Merci pour ton commentaire 😺 A vite !

      Aimé par 1 personne

  3. Salut ! Je trouve que tu as raison : il faut ouvrir les yeux sur les influenceurs pour qu’ils ne te vendent pas mille et mille produits miracles et choisir avec précaution quelles informations prendre et laisser dans leurs posts/stories..

    Émile Roy a fait une super vidéo qui en parle (attention c’est un Québecois! 😀 ) où il décortique ce mot, car il pense que c’est en partie ça qui pose problème.
    Bisous!

    Aimé par 1 personne

  4. Coucou, je pense que tu as totalement raison sur le sujet, beaucoup pense comme toi mais n’oses pas le dire 😉 le poids des mots est important, et  » influenceur » est assez négatif, soyons « inspireuse » comme tu dis, je préfère largement 😘

    Aimé par 2 personnes

    1. Coucou 😺 Merci beaucoup ma belle ! Ca fait du bien de voir que la plupart des gens est d’accord. Non pas parce que je veux qu’on soit d’accord avec moi, mais parce que je pense qu’il est important de faire attention à ce mot 💛

      J'aime

  5. Je suis comme toi : je déteste absolument ce mot. Cela donne l’impression que nous sommes des moutons, sans opinion propre. Je déteste qu’on donne l’impression d’être sous la coupe de quelqu’un.
    Pour moi, blogueur n’est pas influenceur. Loinnnn de là.
    Dans le même principe, je déteste le nom donné par hellocoton à la communauté : « les influenceuses », non mais et puis quoi encore ?
    Bisou❤

    Aimé par 2 personnes

    1. Ahhh merci ! J’avoue que j’avais envie de parler de ça aussi, de nous prendre pour des moutons etc… Je me suis dit que je ne voulais pas blesser quelqu’un qui, peut-être se faire influencer sans s’en rendre compte ou bien même quelqu’un qui se considère comme influenceur. Alors je me suis un peu calmée ahah mais je suis d’accord et j’espère que cet article pourrait permettre à certaines personnes de prendre ce mot plus au sérieux et peut-être réfléchir à l’utiliser ou non. 😺 Merci beaucoup pour ton avis, gros bisous, à très vite 💛

      J'aime

  6. Alors… je peux me tromper, mais le verbe « influencer » n’est pas entièrement négatif à mes yeux. Quand on a une bonne influence sur quelqu’un, ça peut être davantage positif que négatif, en particulier si cette influence permet de « redresser » une personne qui avait des problèmes dans un sens ou dans l’autre. Maintenant, le terme « influenceur » n’est qu’une étiquette marketing à mes yeux. C’est un synonyme de « panneau publicitaire » ou encore de « vitrine ». Mais tout comme toi, je n’aime pas beaucoup ce mot. C’est vrai que d’instinct, on a tendance à le comprendre dans le sens négatif du terme. Il ne faut pas non plus oublier que « influenceur », c’est toujours plus joli que « publicitaire », et c’est la raison pour laquelle les marques ont fait en sorte de populariser ce terme : parce qu’une personne influente, c’est aussi en général une personne proche de nous. Et c’est bien sur le rapport confiance/proximité qu’il faut jouer pour réussir dans le commerce d’aujourd’hui. Donc en conclusion (lol), je te rejoins sur le terme d’inspirante qui est beaucoup plus joli et qui lui au moins, n’a pas de connotation commerciale ! ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma belle pour ton avis 💛 Justement même avoir une bonne influence sur quelqu’un, je trouve pas ça terrible. Enfin considérer qu’on en a une, ça me dérange. Si je me dis que j’ai une bonne influence sur une amie par exemple, j’ai simplement l’impression que cette amie fait certaines choses comme moi. Et non, je n’ai pas envie de ça. Je ne veux pas qu’on fasse ce que je fais, comme si ma personnalité déteignait sur cette amie. Quand tu dis que ce n’est qu’une étiquette marketing, tu as totalement raison, et justement c’est ce qui me pose encore plus problème. On le banalise parce que c’est un mot comme un autre pour masquer le fait qu’on veut juste dire à des gens d’agir de telle manière et d’utiliser tel produit, ou de penser que le bonheur c’est CA et que voyager c’est super facile et ça se passe comme CA, ce genre de trucs… J’ai l’impression qu’on n’a pas la place pour notre propre opinion, notre propre vécu, qu’on est manipulé. Alors bien sur, sur nous, ça marche moins bien, parce qu’on a l’âge et le caractère nécessaire. Mais pour les collégiens, qui tombent sur des figures qu’ils admirent, c’est dangereux, ils font tout ce qu’ils leur disent, parce qu’ils ne se rendent pas compte de ce qu’ils veulent vraiment. Pour moi influenceur et publicitaire, c’est la même chose, du moins ça m’inspire la même chose et je ressens aucune sympathie pour ça ^^
      Gros bisous, je vais voir ton article très vite 😽💛

      J'aime

  7. J’ai horreur de ce mot également ! Je ne crois d’ailleurs suivre personne se prétendant « influenceur ». J’ai un peu l’impression que ce mot est passé dans le langage courant et que personne ne fait plus attention à sa véritable signification. Après je ne sais pas vraiment quoi en penser puisque je pense qu’on influence toujours les autres, qu’on le veuille ou non. Encore plus quand on a un blog ou une chaîne youtube et qu’on parle de produits quels qu’ils soient. J’aime conseiller aux autres les produits que j’aime, les livres notamment. Et je trouve toujours des perles sur le blog d’autres personnes, que je suis parce que je les pense sincères. Après je comprends tout à fait la nuance que tu fais entre inspirer et influencer et je te rejoins ! Merci pour ton article ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi pour ton commentaire et ta réflexion 😺 je crois que dès qu’il y a des produits à vendre, j’essaie de passer mon chemin ou de prendre le recul nécessaire pour ne pas avoir envie de consommer. Bon les livres c’est différent…. ahahah C’est mon pêché mignon, et je n’aurai jamais la sensation de perdre mon argent dans un livre. Mais je ne vais pas l’acheter parce que telle personne m’en a parlé, mais parce que le sujet m’intéresse. Après, je remercie toujours celles/ceux grâce à qui j’ai fait ces belles découvertes. Enfin je m’égare un peu… Ahaha dans tous les cas, j’essaie de ne jamais me faire influencer, parce que ça me donne un sentiment négatif. Gros bisous, à très vite 💛

      J'aime

  8. Coucou Justine,
    Comme je te le disais la dernière fois, moi aussi j’ai un article prêt depuis des mois sur le sujet (mais encore dans mes brouillons) et la lecture de ton article me fait dire que nous avons sensiblement le même avis.
    Je n’aime absolument pas le terme d' »influenceur » et tout ce qu’il dégage…En tout cas, nous sommes notre propre décideur, un point c’est tout ! Na !!
    Bisous !!

    Aimé par 1 personne

    1. J’étais sûre que nous aurions à peu près la même opinion ahah ! J’espère que tu réussiras à le terminer et que tu le publieras ! J’ai hâte 😺 Tu l’as très bien dit, bravo ! C’est nous qu’on décide ahahah 😽💛

      J'aime

  9. Justine j’adore quand tu es en colère et que tu nous incites à penser par nous-mêmes ! Ça me rappelle une de mes lectures….. « Indignez-vous » ( je te laisse fouiller de ce côté !) Heu🤔 par contre « inspireuse » ça me fait penser à aspirateur 😌

    Aimé par 1 personne

    1. Ahah ça se voit tant que ça que j’étais en colère quand je l’ai écrit ? Pourtant j’ai essayer de pas être trop trop méchante hihi
      Ohhhh bah non sinon ce serait aspireuse ? 😹 J’aime bien inventer des mots 😺 Merci beaucoup pour ton commentaire 😽💛

      J'aime

  10. Super intéressant ! C’est cool de parler de ça ouvertement 👍🏼
    Ça me fait penser à qqch … il y a un petit moment maintenant, une amie à moi s’est lancée dans le blogging, Instagram etc. Pour une bonne cause, et je trouvais ça chouette qu’elle veuille partager son expérience ! Et puis au bout d’un moment j’ai commencé à voir tout ça d’un œil nouveau. Elle me parlait bcp de ça jusqu’au jour où elle a lâché le mot « influenceuse ». Sans trop savoir pourquoi, ça m’avait énormément déçue … eh bien tu viens de mettre les mots sur ce que j’ai ressenti à ce moment là ! Je suis totalement pour préférer le mot « inspirante » et je suis tellement d’accord avec toi à propos du sens des mots ! Bien sûr quand on parle de « bonnes » choses comme l’écologie, le développement personnel etc. Ça peut paraître cool « d’influencer » les gens, mais je trouve que ça dénature le « bon » de la chose justement. Si on influence, c’est comme si les gens ne faisaient que suivre qqch auquel ils ne croient pas réellement. Alors que si on « inspire » ou « sensibilise » c’est totalement différent … enfin je m’arrête là mais tout ça pour dire que j’ai bcp aimé cette petite mise au clair ! ❤️

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup Cynthia ! Ton commentaire complète totalement le message que j’ai voulu faire passer. Je te comprends tellement ! Ton amie ne s’est sûrement pas rendue compte de l’importance du mot, ou bien elle ne se rend pas compte que chacun a le droit de se faire ses propres opinions et d’avoir ses propres envies sans qu’on ai à lui apprendre… Il y a déjà toutes les publicités, les cases dans lesquelles on nous met, la société en général qui nous impose tellement… Mais il faut avoir cette prise de conscience. Et carrément pour le mot « Sensibiliser », encore mieux que tout 😺💛

      Aimé par 1 personne

  11. Un article qui fait réfléchir… Pour ma part j’ai l’impression que ce statut « d’influenceur » est sorti de nulle part sur les réseaux sociaux et ne véhicule pas forcément une très bonne image. J’ai remarqué que la plupart de ceux qui emploient volontairement ce mot pour qualifier ce qu’ils font, sont ceux qui sont le moins proches de ceux qui les suivent, ou font des partenariats pourris à tire-larigot pour toucher des sous derrière. Selon moi, le monde du blogging, de Youtube etc, est vaste et regroupe en son sein des personnes « influenceuses », prêtes à tout pour les pubs, les collaborations; et des personnes inspirantes comme tu dis, des modèles, qui n’attendent rien en retour à part un échange sincère. J’ai conscience que mon raisonnement est un peu binaire mais globalement c’est comme ça que je perçois ce milieu.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis tellement d’accord avec toi !!! J’ai aussi cette sensation qu’ils se fichent totalement de leur audience. Si ce sont des mineurs, pas grave, ou même tant mieux, ils tombent tout de suite dedans. Si ce sont des personnes malades, rien à faire… Enfin il y a des tas d’exemples mais je crois que le fait que cela se fasse virtuellement leur a fait oublié que ce sont des êtres humains qui les regardent, sensibles, et qui ont leur libre arbitre et peuvent choisir eux-même. Mais effectivement, heureusement, il existe des gens qui s’adressent réellement à nous, et qui sont totalement bienveillants et veulent essayer de nous apporter le meilleur possible. 😺

      J'aime

    1. C’est certain. Surtout quand il s’agit de parler d’une chose qui s’apparente à de la publicité, alors là, c’est tellement ancré, on vit avec au quotidien, partout… Alors ça semble normal alors que ça ne l’est certainement pas. J’ai un article sur la consommation et les publicités, je le publierai un jour 🙂 Merci beaucoup pour ton commentaire 😽

      Aimé par 1 personne

  12. Merci pour cet article 🙂
    Je ne crois pas que ce mot soit à changer pour tout le monde. Il y a, à mon avis, des personnes qui sont uniquement sur les réseaux sociaux pour faire de la publicité, que ça ait été leur but depuis le début ou que ça soit devenu leur business. Tu le dis d’ailleurs et tu as raison : méfions nous. Pour ces gens là oui, c’est un métier, iels vendent à des marques le temps de cerveau disponible de leurs abonnés. Ce concept, le « temps de cerveau disponible », on en parlait déjà il y a quinze ans, et ce n’était que pour les pubs à la télévision. Maintenant c’est bien plus fourbe, on s’identifie à des gens, on pense s’en inspirer comme on s’inspire de ses ami.e.s, mais comme toujours « si c’est gratuit, c’est que vous êtes le produit ». Les gens qui étudient le marketing ont depuis longtemps compris le rôle de l’affect, et là on est partis pour bien bien l’exploiter !!
    Cela dit, et pour conclure sur un truc plus positif : on n’est pas encore du niveau de Milgram. L’avantage, et tu en parles aussi, c’est qu’on peut trouver beaucoup de personnes inspirantes malgré tout, ou d’influenceur.se.s qui nous font découvrir des choses équitables et respectueuses de {nous, l’environnement, tout ceci est la même chose}. On a le choix nous choisissons pour nous inspirer, on a le devoir de se méfier dès qu’iels veulent nous influencer.
    [Bref, je crois que tu avais déjà dit tout ça, j’ai dû juste reformuler ton article, pardon 😦 ]

    Aimé par 1 personne

    1. Merci à toi pour ton super commentaire ! 😺
      Tu l’as très bien complété, le tout est d’être vigilant effectivement. Je sais bien que nous ne sommes pas au niveau de Milgram mais je l’ai cité pour faire réagir justement, parce que je crois que personne n’a envie de se conformer à ce qu’on lui dit au point de faire quelque chose qui n’a rien à voir avec ce qu’il a envie. Et puis si ça peut permettre de faire connaître cette expérience à des gens qui ne la connaisse pas, c’est trop chouette. C’est ce qui m’a le plus marqué durant mon année de psychologie, j’ai pratiquement oublié tout le reste ahahah
      A bientôt 😽

      J'aime

  13. Article très intéressant et je suis tout à fait d’accord avec toi. Je sais d’ailleurs que certains de ces « influenceurs » n’aiment eux même pas ce mot là et essaie d’en trouver un autre, le problème c’est que la « société » a déjà du mal à comprendre et à se dire que c’est un vrai métier ils ont donc inventer ce mot tout pourris et maintenant c’est « plus facile » à utiliser. Ça serait intéressant en tout cas de voir d’où vient ce mot qui l’a sorti en premier (les américains surement 😉 )
    Et en effet comme tu le dis si bien c’est que beaucoup de personne se laisse vite influencer et on tendance à croire tout ce qu’on leur dit sans qu’il se fasse eux même leur avis…
    Discussion très intéressante en tout cas qui pourrait durer des heures 😉
    Des bisous

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai, je ne sais pas d’où ça vient, je pense aussi que ce sont les américains. D’ailleurs, ça me fait penser que les plus grands influenceurs là-bas, selon eux, doivent être les Kardashians….. Ca me rend triste ^^
      Contente que ça t’ait plu, j’en reparlerai peut-être, mais c’est vrai que les discussions en commentaires ont été très intéressantes, je suis ravie ! 😺
      Gros bisous Coline, à très vite 😽

      J'aime

  14. La question des « influenceurs » est un sujet épineux qui mérite une profonde analyse (voila voila pour cette entrée en matière pompeuse … lol)
    Comme toi je ne suis pas tout à fait à l’aise avec ce terme et ces personnes d’ailleurs.
    D’un côté, je te rejoins quand tu dis que le simple fait de croire qu’on a de l’influence sur quelqu’un est « dérengeant »… Je dirai même un peu prétentieux. Comme si on savait tout et les autres étaient des ignards qui devraient arrêter de penser et juste se contenter de regarder et répéter (excusez la violence de cette analyse).
    D’un autre côté je rejoins le commentaire de Marion (Mangue Coco) quand elle dit qu’à la base avoir de l’influence sur quelqu’un n’est pas toujours négatif. Par exemple, mes parents ont toujours été très admiratifs vis-à-vis de la manière dont je gère ma vie, des choix que je fais, des valeurs que j’ai et ils m’ont toujours poussé à « trainer » avec mon petit frère pour que je « déteigne » un peu sur lui. Juste parce qu’ils estimaient que je pourrais avoir une BONNE influence sur lui. Donc de ce point de vue là je n’ai pas de problème avec le fait d’avoir une influence sur quelqu’un. Même si j’estime et reconnais que la singularité de chaque individu.
    Après, il y a la question des « influenceurs » et là encore je rejoins Marion quand elle dit qu’il s’agit purement d’un terme marketing pour dédiaboliser la publicité.
    Souvent, ces « influenceurs » se retrouvent un peu piéger dans tout ça. Même s’ils ne se reconnaissent pas dans le fait d’exercer une influence sur des personnes qui ne connaissent ni d’Adam ni d’Eve, ils sont un peu « obligés » de « jouer le jeu ». Donc j’aurai tendance à être tolérante.
    Mais, n’oublions pas que chaque être humain est doté de capacités intellectuelles (et heureusement !) et c’est à chacun de prendre ses responsabilités et de faire les bons choix. Pour prendre mon exemple, quand j’ai vu la tournure que prenait ma vie virtuelle à cause de certains blogs j’ai tout simplement arrêté de suivre ces blogs. Il faut prendre position et s’y tenir quitte à être anti-conformiste.

    Merci d’avoir introduit le sujet 🙂

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton commentaire 😺Je comprends mieux cette idée de la bonne influence grâce à ton exemple. Ce qui me pose problème c’est justement, d’accepter le fait de dire qu’on est influent. Je crois que personne n’est obligé de jouer le jeu justement. La plupart des personnes que je suis sur Youtube refusent le fait de se mettre dans cette case et c’est pour ça que je les aime autant. Tu as raison, chacun est capable de prendre ses responsabilités et tu as bien fait de le faire. Il faut toujours être en accord avec ses valeurs 😺

      J'aime

  15. J’aime beaucoup ta réflexion sur ce sujet, c’est intéressant à lire !
    C’est vrai que le mot « influenceur » est à la mode et est utilisé à tout va.. Les gens l’utilisent sans trop savoir pourquoi et sans mener de réflexion sur ce que cela peut renvoyer. Moi qui regarde énormément de vidéos youtube depuis des années, j’ai vu ce terme arrivé de nul part. Maintenant, il est omniprésent, on entend plus que ça alors j’ai arrêté de regarder certains contenus… En étant adulte, j’arrive à percevoir le vrai du faux, mais beaucoup d’enfants et adolescents sont sur les réseaux 😦
    En arrivant sur ton instagram/blog, tu utilises le mot « partageuse », j’ai trouvé ça super !
    <3<3<3

    Aimé par 1 personne

    1. Merci ma belle 😺 Moi aussi ça m’a fait fuir de certaines chaînes.. Certes, certains refusent de se qualifier ainsi mais d’autres adorent ça et se cachent derrière ce mot pour se placer comme un modèle pour toute leur communauté … Ahlala l’ego qui est bien nourri ! Voui, c’est volontaire. Au moins j’annonce vraiment que je ne suis pas là pour donner des leçons a qui que ce soit ou quoi, je partage juste avec d’autres êtres humains qui me ressemblent 😺 gros bisous 😽💛💛💛

      J'aime

  16. Très belle article je suis d’accord avec ce que tu dis , et moi aussi je voulais faire un article sur le sujet justement ! Je déteste ce mot « influenceur » car je trouve qu’avoir de l’influence et l’utiliser pour des choses futiles, c’est très mal-honnête :/ bisous 😘

    Aimé par 2 personnes

  17. Coucou Justine,
    Je te rejoins à 10 000 % dans ta réflexion. Rien à ajouter. Tout est dit.
    Je suis en train d’écumer petit à petit les influencers qui ne me correspondent pas.
    Une femme que je suis assidûment a une devise : « less is more ». J’aime bien.
    Bonne journée Justine, bises

    Aimé par 1 personne

  18. D’accord avec toi ce mot est horriblement horrible ! Aussi sympa que harceleur ou manipulateur. Même pas digne à ouvrir une discussion d’ailleurs je me demande pourquoi on perd son temps avec le négatif. Pour s’en protéger ? C’est si simple d’être soir, d’agir sincèrement, des pensées sans arrière-pensées, je ne pige pas le truc. Des mots comme persuader, convaincre… pouah !! Convaincre ce n’est pas vaincre les cons c’est prouver que l’on est con. Dès que quelqu’un prétend qu’il a raison, fuis, fuis Justine, fuis !!

    Aimé par 1 personne

    1. Aaaah tu as tellement raison ! Punaise je veux noter ça entre guillemet et signer ton nom, l’imprimer, l’encadrer et l’exposer chez moi ! D’ailleurs je le ferai sûrement un jour, eh ouais ! « Convaincre, ce n’est pas vaincre les cons, c’est prouver que l’on est con. » Bruno 😻

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s