développement personnel, MES REFLEXIONS

Faire des choix uniquement pour soi

J’ai décidé d’attendre un an de plus avant de passer mes examens pour obtenir un diplôme dans le domaine de la petite enfance.

Pourquoi ?
Je ne me sentais pas prête, ma santé fait parfois que je suis incapable de travailler les cours, je ne dormais plus à l’idée de devoir organiser des trajets aller/retour, les payer, retenir tous les horaires, l’hébergement la veille, les trajets à pied pour aller aux lieux d’examens, les rues, le chemin, puis ensuite devoir penser aux examens, et repartir pour recommencer le lendemain… (Les examens se passaient dans des villes qui se situent à une cinquantaine de kms de la mienne, et je n’ai pas de voiture). J’avais peur de rater et de reperdre toute confiance en moi pendant des mois ensuite. J’ai eu des soucis familiaux qui m’ont beaucoup occupé l’esprit et m’ont énormément rajouté de tensions, donc de fatigue. Et surtout, ça ne changeait rien à ma future année, puisque je garde déjà des petits.


Et pourquoi tu nous racontes ta vie ?

J’avais besoin d’en parler parce que j’ai appris beaucoup de choses en prenant cette décision. J’ai eu énormément de mal à la prendre, ce qui était aussi la cause de mes insomnies, parce que je culpabilisais horriblement.

Je culpabilisais surtout pour deux raisons :
1- Ce n’était pas la première fois que je n’allais pas au bout de ce que je fais. Depuis mon bac c’est ce que je fais sans arrêt, j’ai fais 2 années de fac, j’ai passé les examens mais sans me forcer à les avoir.
2- Parce que je déteste dire des choses et ne pas les faire. C’est un de mes principes, si je dis, je le fais ! Et quand je ne tiens pas mes engagements je suis capable de me haïr.

Et puis ensuite, je me suis rendue compte que si je culpabilisais, ce n’était pas vraiment pour moi, mais pour les autres. Et c’est là que j’ai beaucoup appris !
« tout le monde va penser que j’abandonne », « ils vont dire que je ne me suis pas forcée, que j’ai choisi la facilité », « on va se moquer de moi, du fait que je n’ai que le bac pour l’instant »…

Avant, j’avais des amis avec lesquels je me sentais constamment jugée, et au moment difficile pendant lequel je ne trouvais pas du tout ma voie, ils m’ont toujours fait plus ou moins comprendre que je ne faisais pas assez d’efforts et que je n’allais pas au bout des choses.
Si je culpabilisais autant de reproduire ce schéma, c’était parce que j’étais terrifiée à l’idée qu’on me juge de nouveau et qu’on dise : elle a encoooore abandonné !
Oui, je le sais, mais.. je crois que je sais ce que je fais, et je crois que je connais les conséquences, si je prends cette décision, c’est que j’estime que ça ne me pénalisera pas.

Alors l’essentiel c’est de faire les choses pour soi, non ?

Pareil pour le fait que je me sois engagée. Je l’avais dit AUX AUTRES, alors il fallait absolument que je le fasse. Oui, les autres sont au courant, mais ça ne les implique pas pour autant ? Ca ne va rien changer à leur vie ? Alors qu’est-ce qui leur donnerait le droit de dire que ma décision n’est pas bonne ? C’est moi qui décide du chemin que je veux prendre pour ma vie.


Voilà ce que j’ai appris…

On est constamment influencé par ce que disent les autres, notre entourage, nos proches. Parfois même simplement par ce qu’ils pensent, parce qu’ils n’ont pas toujours la sincérité de nous le dire, ou bien ils l’ont trop, et peuvent nous blesser.

Quand on a des décisions à prendre pour notre vie, pourquoi sommes-nous toujours à nous demander ce que pourraient bien en penser nos proches ?
S’ils arrêtent de nous aimer, s’ils changent parce qu’ils jugent nos décisions, c’est qu’ils ne nous aiment pas véritablement pour ce que nous sommes, et qu’il vaut mieux les écarter de notre chemin, en voilà une bonne décision à prendre !

Oui, on peut donner et recevoir des conseils, oui on peut avoir des discussions qui vont nous faire réfléchir, mais je crois que JAMAIS nous ne devons choisir uniquement pour les autres, pour leur faire plaisir, pour les satisfaire, alors qu’en vérité, ils s’en fichent, leur futur ne changera pas, leur vie restera la leur.

Oui j’ai choisi la facilité, parce que je suis quelqu’un de stressée, d’insomniaque et que j’ai eu la possibilité de ne pas avoir de boule au ventre, alors je me suis facilité la vie, et c’est ok, parce que je me sens mieux, et c’est l’essentiel.

Oui j’ai repoussé d’un an, parce que je crois que je serai prête à 100%, que l’examen va être modifié et que le diplôme que j’obtiendrai m’offrira plus de possibilité et c’est ok, puisque c’est MON avenir.

Oui, j’ai choisi de suivre mon coeur, et de faire ce que je veux de ma vie, même si d’autres se forcent tous les jours, contrairement à moi, et que ça les embête que je ne le fasse pas. Ce sont mes choix, et les leurs leur appartiennent, alors c’est ok, parce que moi je décide de faire tout ce qui me permet d’être détendue, et maintenant je suis en paix. C’est tout ce que je veux dans ma vie. Ce que tu veux pour la tienne et ce que tu crois être le meilleur, n’est pas forcément ce que veulent les autres.

Choisis la vie que tu veux.
Prends les décisions qui t’apaisent.
N’oublie-pas que l’important, c’est plutôt d’être heureux.
La vie est courte, et je crois qu’elle ne doit pas se résumer à obtenir des diplômes pour gagner plus d’argent.
Tes décisions, ton chemin de vie, ta vie entière t’appartient et c’est toi qui la prend en main.
Personne n’a à te dire quoi faire, surtout quand ça n’a aucun impact sur leur existence.
Pense à toi.
Fais ce que tu aime.
Vis tes rêves.
Et après avoir prit TES décisions, soit en paix !

Ne t’est-il pas déjà arrivé de faire des choix plus pour les autres que pour toi ?
Est-ce que tu les as regretté ? T’ont-ils rendu plus heureux(se) ?

39 réflexions au sujet de “Faire des choix uniquement pour soi”

  1. J’adore te lire! Parce qu à chaque article je me sens moins seule! Comme toi j’ai fait le choix d’attendre..comme toi je me suis sentie jugée..je trouve courageux que tu en parle et que tu l’assume. Souvent je me demande « mais qu’est que ca peut foutre au gens ce que je fais ou pas!  » dans ce monde ou les gens sont d’un égoïsme sans nom avec le jugement facile tout le monde a tjs son mot a dire sur les uns et les autres. Notre vie on la fait pour nous pas pour les autres ….sois heureuse avec TES décisions c’est tout ce qui compte.

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis super heureuse que ça te fasse un peu de bien, c’était le but. J’avais encore un peu peur de publier cet article pour les gens qui justement, sont facilement dans le jugement mais je tenais à le faire pour les gens qui se reconnaissent et qui sont comme moi. Alors j’ai bien fait ! Merci beaucoup 💛💛

      J'aime

  2. Je comprend totalement la situation j’ai fais une pause d’un an dans mes études ou j’ai bossé a droite et a gauche mais j’en avais besoin pour moi personnellement et je ne regrette pas du tout 🙂
    Aujourd’hui un nouveau virage me tente dans ma vie professionnelle alors il me parle assez ton article et merci pour ça 🙂

    Aimé par 1 personne

  3. Émouvant merci de nous dire tout ça !
    J’ai eu une experience similiaire lorsque j’ai pris ma première année de césure apres mon bac+2 en communication qui ne m’avait pas plus du tout, on m’a dit « tu ne retourneras jamais aux etudes, tu as tellement de potentiel, tu ne maitrises pas la situation…. » mais miracle j’ai eu (enfin) le temps de vraiment chercher ce que je voulais faire après et j’ai trouvé une super licence !!
    Bon, tu imagines qu’apres celle-ci quand j’ai dit que j’avais pas trouvé de master ils ont tous fait la tête mais j’ai tenu bon et je vais me rediriger vers ce qui me fait sentir heureuse au quotidien : être barista ☕️!!!

    Je préfère me lever du bon pied les jours où je dois travailler plutôt que de me motiver avec le salaire que je vais gagner à la fin du mois… 🤗
    Gros bisous

    Aimé par 1 personne

    1. Je suis tellement d’accord ! Je ne veux pas avoir la sensation de travailler et ça, beaucoup ne le comprennent pas, parce qu’ils se disent que si eux le font, tout le monde DOIT le faire.. Mais c’est juste de la jalousie je pense, masqué par un trop gros égo évidemment… J’espère que tu seras le plus heureuse grâce à ton « travail » 😺 Merci pour tes gentils mots 😽💛

      J'aime

    1. On se comprend.. J’espère que tu réussiras, doucement comme moi, à ne plus t’en soucier du tout et à te rendre compte qu’en fait, c’est toi qui fais les bons choix parce que grâce à tes choix et grâce au fait que tu t’écoutes, tu es heureuse, c’est l’essentiel 😽💛

      J'aime

  4. Hello ma belle,
    Personnellement après avoir abandonné ma première année d’études, j’étais complètement déprimée parce que je pensais que tout le monde me jugerait comme celle qui n’est pas allé jusqu’au bout, qui arrête et va perdre son année, etc etc. Et puis je ne sais pas comment, mais en grande partie grâce au soutien de mes proches, je me suis remis sur pieds, et j’ai avancé, j’ai fais plus de choses que je n’en aurais jamais fais si j’étais restée, j’ai appris seule, j’ai travaillé seule, en attendant de réintégrer une formation. Et ça m’a donné de la force, et aujourd’hui quand je raconte ce que je fais, personne ne s’arrête sur le fait que j’ai quitté mon école au bout de 6 mois, parce que finalement le reste est bien plus intéressant ! Voilà j’avais envie de partager ça avec toi. ❤
    Des bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Woua ça me fait tellement plaisir de voir ton petit nom apparaître sur mon blog, si tu savais ! J’aime tellement le tiens 😻 merci beaucoup d’avoir partagé ton expérience. Effectivement, je me dis que si je fais les choses que j’ai envie de faire mais avec le coeur en décidant, moi, de les faire quand je veux, le résultat sera bien meilleur et c’est ce que je retiendrai, tout comme toi. Merci merci 😽💛

      J'aime

    1. Exactement… J’ai encore quelques petits sujets sur lesquels c’est difficile, comme celui-ci mais justement cet article et tous les gentils mots que je reçois en retour me font faire un énorme pas ! Mais depuis que je pense plus à moi et que j’arrête de me soucier du jugement, je suis beaucoup plus heureuse. Merci pour ton petit mot 😽💛

      J'aime

  5. Coucou !
    C’est un très bon article tu as raison de nous faire partager ce petit moment de vie ou l’on se pose tout le temps des question sur l’avenir qui parfois est incertain et peu faire peur à beaucoup d’entre nous. On nous demande toujours ce que l’on compte faire après ?. Toujours l’après alors que l’on essaie de profiter du moment présent, nous sommes toujours oppresser par ce que nous réserve la suite. Tu as raison il faut prendre son temps sans forcement perdre son temps mais juste se laisser porter par ses envies, ses inspirations et ce n’est que comme ça, sans regret que l’on sera heureux de faire ce qu’on fait, sans que l’on nous dise que faire, quoi faire et comment faire. Mais juste le faire.
    Gros Bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. Tu as très bien dit ce que j’ai sur le coeur, moi aussi ! Merci pour ton mot, on pense la même chose, c’est sûr ! J’espère que toi aussi, le moment présent t’épanouie et que tes choix te rendront heureux 😽

      J'aime

  6. C’est un bel article que tu nous propose là. Merci pour ces belles pensées déculpabilisante. Moi depuis que j’ai des enfants tout mon focus va vers eux, leurs bien être, leur avenir, tout le reste passe après. Alors cette prise de conscience m’est venu avec cette nouvelle responsabilité.
    Merci et passe une belle journée 🙂
    EM.

    Aimé par 1 personne

  7. Je comprends tout à fait… C’est dur de faire ses propres choix parfois, on se dit « je suis égoïste », « je pense trop à moi », « je ne suis pas assez empathique »… Ou alors ce sont les autres qui nous le disent. Sauf qu’au final, c’est NOTRE vie. Pas celle des autres. Et qu’un choix qu’ils vont nous conseiller ou déconseiller par confort, habitude, envie, jalousie et que ne sais-je d’autre nous concerne. Ce n’est pas à eux de décider, et ce n’est pas leur vie qui va être dérangée/chamboulée/mettre l’adjectif qui convient même pour les petites choses. Alors certes, on peut faire des choses pour les autres, pour être gentil.le. Mais jusqu’à un certain niveau. A un moment, c’est trop important pour qu’on ne prenne en compte que l’avis des autres, leur regard et leur jugement. Donc bravo à toi d’avoir pu te détacher de tout cela, et d’avoir décidé ce que tu voulais faire ! 😉 Car au final, c’est bien TA vie, et c’est toi qui aurais dû aller faire des allers-retours, être stressée…

    Aimé par 1 personne

    1. Woua merci beaucoup. Comme ça fait du bien de se sentir autant soutenue et comprise par quelqu’un d’autre justement. J’étais sûrement très mal entourée, c’est ça aussi. Toutes les belles personnes qui mettent des mots sous cet article me font prendre conscience qu’on n’est jamais vraiment seul et qu’on peut aussi être soutenue dans le fait de penser à soi. C’est merveilleux, j’ai beaucoup de chance d’avoir « rencontré » des gens comme toi. Merci infiniment 😽💛

      J'aime

  8. Mais tu as raison ( en plus tu n’auras plus ces merveilleuses épreuves pratiques de m**** 😂). On le fait quand on le sent et il n’y a que toi qui puisse le savoir pas les autres. Je me suis lancée cette année car je me sentais prête et que mon fils va avoir 5 ans et c’était juste le bon moment en fait 😃 bisous bisous 😘😘😘 ps: j adore ton blog mais tu le sais déjà je crois 💗💗

    Aimé par 1 personne

    1. Ahahah ! Tu m’as bien aidé au moment où j’ai dû prendre cette décision et je t’en remercie encore. J’ai hâte que tu aies tes résultats et qu’ils soient magnifiques, parce que je suis sûre que tu as cartonné, ensuite tu pourras alors t’épanouir grâce à un métier qui te plaît et pour lequel tu es faite je pense. Merci merci ! J’adore le tiens aussi, tu le sais aussi mais ça fait toujours plaisir de le dire et de le lire 😽💛

      J'aime

  9. Coucou,
    Tu as bien raison, il faut faire les choses pour soi et non pour (ou contre) quelqu’un d’autre. Mais il faut pas leur jeter la pierre non plus, souvent le jugement qu’ils te portent est en fait le reflet d’une crainte qu’ils ont pour eux-même. C’est l’effet miroir. Quelque part, voir que toi tu va là où eu ont trop peur d’aller, ça peut aussi les aider à avancer, montrer l’exemple quoi ;).
    En tout cas, je te souhaite plein de bonheur pour la suite de ton parcours pro, avec ou sans formation !
    Bisous

    Aimé par 1 personne

    1. C’est vrai ce que tu dis… Il faut que j’essaie de ne pas trop blâmer ces personnes qui m’ont fait culpabiliser, bien que c’était plus souvent derrière mon dos et donc c’est encore plus blessant. Mais je crois qu’il y a une part de jalousie aussi, dans le fait de voir que quelqu’un DECIDE et qu’eux ne prennent peut-être pas le temps de le faire. Si mon article peut aider des personnes qui n’osent pas choisir rien que pour eux, à le faire alors je suis la plus heureuse ! Merci beaucoup pour tes encouragements, je te souhaite d’être épanouie dans tout ce que tu fais, toi aussi ! A très vite 😽💛

      J'aime

  10. Ton article tombe tellement à point nommé. C’est une conversation que j’ai eu avec ma grande fille. Les choix. Et je me suis rendue compte que c’est une conversation a avoir avec mon cher et tendre, avec la famille, avec les ami(e)s. Parce que mon point de vue colle au tien mais notre entourage en est à des années-lumière. Et c’est compliqué quand tu passes pour l’extraterrestre perché sur ton arc-en-ciel en mode hippy. Enfin voilà le genre de truc qu’on me renvoie.
    La réalité est propre à chacun et chacun a à tracer son chemin. Cette un cadeau de la vie cette liberté.

    Nous avons des choix à faire et parfois une touche d’instinct, ou de destin ou un signe appelle le comme tu veux mais ce qui s’offre à nous et qui nous appartient de saisir au moment T. Cette réalité que nous ressentons étant à chacun différente comment juger celle des autres et comment ne pas respecter et faire respecter cette individualité.
    Mince me voilà à philosopher… 🤔 j’ai lui un livre qui reste sur ma table de chevet en permanence depuis « aucune rencontre n’arrive par hasard » ça été une révolution dans mes relations aux autres.

    Bref je pense que la seule chose à faire est de soutenir et encourager.

    Aimé par 1 personne

    1. Woua je suis si heureuse que ça te touche à ce point ! Tu as raison de vouloir en discuter, c’est comme ça qu’on peut se comprendre. Mais viens on va être être des hippies perchée sur nos arc-en-ciel toutes les deux avec grand plaisir ! 😻 Ton livre m’intéresse, je vais le rajouter à ma liste ! Merci beaucoup, j’espère qu’avec de bonnes conversations, tes proches te comprendront 😽💛

      Aimé par 1 personne

  11. On devrait en effet plus être attentifs à ce que nous voulons réellement nous que ce que les autres attendent de nous; mais en effet, ce n’est pas toujours simple et cela peut être stressant ! En tout cas, tu as bien fait de t’écouter et de suivre ton propre chemin 😉

    Aimé par 1 personne

  12. Ma chérie. je viens de te lire et je suis toujours impressionnée par la clarté de tes arguments. Je suis persuadée que tu viens d aider tout plein de gens qui vont enfin faire les choses comme ils le sentent pour eux…plus d un vont se remettrent
    en question comme tu le fais si bien…je t’admire vraiment en toute objectivité . je te ressemble tellement… tu vois c’est toi qui joue le role de la maman qui conseille ses petits pour qu’ils vivent en harmonie avec eux meme… bravo et chapeau bas

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup mamounette, mais sache que je suis fière de toi, moi aussi et que c’est grâce à l’éducation que j’ai eu quand j’étais petite que je suis comme ça maintenant, entre autres petites choses qui ont forgé mon caractère. Merci 😽💛 Je t’aime

      J'aime

  13. C’est bien vrai ! On fait souvent nos choix en fonction de ce que les autres pensent et c’est bien dommage ! J’ai moi-même pris des décisions par « facilité » et ce sont elles qui ont fait que j’ai cette vie actuellement (que je ne regrette pas !). A l’heure actuelle, j’ai décidé de changer de voie professionnelle, autant pour mon bien-être que pour le bien-être de ma famille, car je n’étais plus heureuse dans mon métier. J’ai hâte de pouvoir me réorientée à la rentrée. Bon courage pour ta préparation à tes examens et si tu te sens mieux c’est le principal 😉

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup pour ton petit mot ! Ca me conforte dans l’idée qu’il faut suivre son coeur et que la vie est trop courte pour s’emmerder à faire des choses qui nous apportent de la souffrance et de l’angoisse. C’est génial que tu changes de voie pour être heureuse, je te souhaite plein plein de réussite 😺😽

      J'aime

  14. Se forcer ne sert à rien… Pour l’avoir vécu, ça a été les pires années de ma vie. Au lycée, j’avais choisi la filière S pour faire comme ma grande-soeur MAIS SURTOUT pour ne pas décevoir mon père…. J’ai énormément souffert de ces quatre années (j’ai redoublé ma 1ère en plus, un calvaire). Depuis, j’essaie vraiment de faire des choix réfléchis et POUR MOI. Mais je t’avoue que j’ai toujours peur du jugement des autres et de décevoir mes proches. C’est bête pas vrai ? Je pense que beaucoup de personnes peuvent s’identifier à travers ce que tu racontes. Tu es très inspirante et tu me fais prendre conscience de certaines choses. Bravo à toi d’être aussi « vraie » avec nous et de nous partager ce genre d’article assez personnel. Tu touches certainement beaucoup de monde. Au fait, j’attends ton défi photos avec impatiente, j’espère arriver à y participer car je bosse beaucoup cet été. Hâte hâte ❤

    Aimé par 1 personne

    1. Merci beaucoup ma douce, ça me touche énormément 😻 Je te comprends, beaucoup de personnes ne choisissent pas vraiment mais sont orientés par leurs proches. C’est difficile de faire comprendre à des parents que ce sont aux enfants de décider eux-mêmes.. J’ai eu la chance d’avoir une famille compréhensive et pourtant, j’ai tout de même été orienter, sans m’en rendre compte et sans qu’ils s’en rendent compte eux non plus. Ma mère a toujours dit que j’irai dans tel lycée et que je ferai probablement L, bon j’ai de la chance, c’est ce qui me correspondait mais je n’ai même pas fait de choix. J’espère que cet article pourra aider des gens à se forcer à décider eux même et peut-être à essayer de faire comprendre à leur proche que c’est mieux comme ça. Merci encore pour tes gentils mots en tout cas, tu ne peux pas savoir comme ils me vont droit au coeur et merci d’être toujours au rendez-vous quand je publie un article, ça motive trop ! Je parle bientôt du défi photo 💛 Gros bisous 😽

      J'aime

  15. J’ai lu l’article et j’ai pas commenté… Enfin si, j’ai commenté sur Instagram, mais bon c’est pas pareil ! Nous sommes sans cesse influencé dans nos choix, en premier lieu par l’entourage, mais aussi par la société, la publicité, les clichés, le conditionnement… Se détacher peu à peu de tout ça, c’est un peu le travail d’une vie. Mais je pense, que c’est ce travail là qui nous permet justement de vivre SA vie 🙂 des bizzzxx !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s